André Manoukian ouvre sa «maison des artistes»

MusiqueA Chamonix, le pianiste, compositeur, animateur télé et radio a conçu un lieu d’exception. L’endroit accueille des jazzmen en résidence. En échange, ces derniers offrent des concerts au public. Visite.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La bâtisse au style Art nouveau et à la forme conique se dresse sur la dernière moraine du glacier. Et dès aujourd’hui, elle fera résonner le jazz dans toute la vallée de Chamonix. En effet, la Villa de la Tournette, ancienne demeure de l’alpiniste et ex-ministre, Maurice Herzog abrite désormais «la maison des artistes». Ce projet monté par le compositeur et pianiste émérite André Manoukian, aux côtés de Pascal Armand, est depuis vendredi soir, date de l’inauguration officielle, une réalité.

L’idée est la suivante: permettre à des chanteurs, musiciens ou groupes de jazz de venir travailler dans un endroit rêvé. En échange de quoi, ces derniers offrent des concerts au public, invité à venir nombreux. «Mon premier directeur artistique m’a dit: fais l’album que tu rêverais d’entendre, cela a donné Rêve orange. Là, j’ai fait l’endroit où je rêverais de travailler.»

Vue sur le Mont-Blanc

Tous les ingrédients sont réunis. Jouant les guides, André Manoukian dévoile la terrasse. «D’un côté les haut-parleurs, qui retransmettent les concerts qui se tiendront à l’intérieur; de l’autre: le Mont-Blanc.» Tout est dit ou presque.

Dans le jazz club qui occupe le rez-de-chaussée, l’ambiance cosy du club de jazz. Au mur: les photos des grands noms du jazz de Miles Davis à Ella Fitzgerald en passant par Billie Holiday. Dans la bibliothèque, les couvertures rouges des éditions Guérin retraçant les épopées des montagnards. Au sol: des tapis persans. Sur la scène, un piano et une batterie Des objets chinés plongent le visiteur dans cet univers jazzy.

On retrouve les fauteuils dépareillés au sous-sol, dans le salon attenant au studio d’enregistrement. «Ici, le public pourra venir assister à des enregistrements. On leur fournira des casques et ils pourront voir les artistes en plein travail. Quant à l’artiste, cela lui permettra d’avoir un public. On ne joue ou chante jamais aussi bien que lorsqu’on a une écoute, une oreille; que quand on se sent aimé.»

Au niveau technique, le moindre détail a été pensé. A commencer par la console d’enregistrement: un bijou, qui a déménagé de l’appartement parisien d’André Manoukian à la maison de Chamonix.

Une console Neve

«C’est la Rolls des consoles: une Neve qui date des années 80s et qui vient de Manchester», poursuit le passionné avant de se lancer dans une envolée dont il a le secret. «C’est ce que recherchent les artistes aujourd’hui. Ils veulent ce grain, cette distorsion du son que permet l’analogique et qui donne une esthétique particulière comparé au son clinique du numérique.» Un jeune ingénieur du son chamoniard d’origine, Nicolas Falque sera aux manettes de ces centaines de boutons.

Dans les étages, six chambres offrent aux artistes tout le confort nécessaire. S’ajoute une salle de réunion. «Pendant le CosmoJazz festival, ce sera notre QG». La sixième édition de cet événement musical gratuit au pays du Mont-Blanc se tiendra du 25 juillet au 2 août.

Créé: 05.06.2015, 17h28

Programmation

Du 7 au 13 juin: Malia


Du 17 au 21 juin: Benjamin Petit et son groupe Acousticollision Quartet

Du 29 juin au 5 juillet: Egopusher

Du 15 et 16 juillet: SpokFrevo orquestra

Du 25 juillet au 2 août:
CosmoJazz festival

Du 12 au 15 août: Arthur Hnatek avec entre autres Ari Bragi Kárason

Du 23 au 28 août: Ourim Toumim

Du 5 au 11 sept.: Chrystel Wautier





























































Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après l'accord avec l'UE, Johnson doit convaincre le Parlement
Plus...