Am Stram Gram tient une «assemblée invisible»

Covid-19Le théâtre a ouvert les vannes d’un blog participatif plein de propositions poétiques destinées à tous.

Une des illustrations du blog «L'assemblée invisible».

Une des illustrations du blog «L'assemblée invisible». Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Nous n'allons pas, sous prétexte qu'un virus ne se détecte pas à l'œil nu, projeter nos peurs sur le monde de l'invisible! Pandémie ou pas, l'immatériel offre son salut en tout temps: pensez un peu à toutes ces idées, ces ressentis, ces rêves, ces souvenirs, ces émotions esthétiques qui prolifèrent sous nos nez de jour comme de nuit, été comme hiver.

«Invisible» sera donc la contre-proposition du Théâtre Am Stram Gram à l’obnubilation générale. Lancée voici une semaine, l'«assemblée» ainsi qualifiée fait acte de résistance. «En créant ce blog, nous entendons continuer, malgré un quotidien et des activités bouleversés, à agir à notre niveau, à répondre à nos missions artistiques, à garder un lien avec le public, et à recréer une autre forme d'assemblée théâtrale», partage Camille Dubois, responsable communication et presse de l'institution. De quoi s'agit-il in situ? Visite guidée parmi des surprises sans cesse renouvelées, destinées aux petits comme aux grands, «pour donner un sens au présent et habiter au mieux le temps à venir», ainsi qu'on le lit au seuil de cette caverne d'Ali Baba.

Passé un poème enregistré de Wislawa Szymborska, avec la voix de Fabrice Melquiot sur une musique de Lezzi (le duo en fournit d’autres au gré de l’itinéraire, signés Cendrars, Éluard ou Lovay), la poésie «en miettes» d'un anonyme contemporain se prête à la recomposition libre. Plus loin, c'est un animal en pointillé, différent chaque matin, que les enfants colorieront pour peupler leur bestiaire de quarantaine. Tiens, l'histoire d'une fillette «cherchant à trouver l'aide qu'elle n’a pas» marie ici la guitare de Simon Aeschimann au timbre de sa femme, Catherine Tinivella. Sur le modèle de l'illustration ci-dessus, voilà qu'on est invité à dessiner «ce qu'il y a dans sa tête», ou à participer à un concours en photographiant un détail de son «infra-ordinaire» confiné…

Des astuces, des jeux, des leçons à exporter sous cape, aussi, pour les recycler à l'envi. Comme ces «poèmes express» empruntés au postdadaïste Lucien Suel, qui consistent à «caviarder» des pages imprimées – soit les raturer jusqu'à obtention du précipité voulu. Enfin, on ne saurait quitter cette page-ci pour l'invisible sans citer ces vers de circonstance – et d'origine inconnue: «Et je hurle aux tulipes qui s'en foutent, bordel donnez-leur des masques, donnez-leur des blouses, donnez-leur des gants tandis que passe un héron protestant.» Katia Berger


«L’assemblée invisible» Blog du Théâtre Am Stram Gram, www.amstramgram.ch

Créé: 26.03.2020, 18h19

Articles en relation

Hier, on est allé au concert, mais pas vraiment

Critique Dimanche 22 mars, la Cave 12 proposait un prestation en ligne de Benjamin Ephise, expérience aussi étrange que ridicule et fascinante. Plus...

Pénélope Bagieu invente la Coronamaison

Confinement La dessinatrice française invite illustrateurs et dessinateurs à prendre part à un cadavre exquis géant. Une idée géniale très suivie. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Quand reprendre le travail?
Plus...