L’Alimentarium de Vevey rend hommage aux collectionneurs

PRODUITS Le musée créé par Nestlé a réuni les objets récoltés par onze amateurs. Ils aiment les bonbons, les boîtes de boissons énergétiques ou celles de sardines.

Quelques emballages d’oranges. Il existe des milliers de variétés…

Quelques emballages d’oranges. Il existe des milliers de variétés… Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Lié à Nestlé, «la» multinationale basée à Vevey, l’Alimentarium est comme il se doit lié à l’alimentation. Ce musée a constitué au fil du temps des collections importantes. L’actuelle exposition temporaire (enfin pas si temporaire que ça, elle dure jusqu’en février!) lie en quelque sorte la gerbe. «Collectionnez-moi» rend hommage à onze amateurs ayant réuni d’impressionnantes quantités d’objets associés à un produit qui se boit ou qui se mange. A condition d’avaler n’importe quoi, diront les mauvaises langues…

C’est Camille Avellan, une collaboratrice scientifique de l’Alimentarium, qui s’est chargée de réunir et de mettre en valeur les onze personnes, à la fois analogues et différentes. Philippe Anginot s’intéresse aux boîtes de sardines, la plus ancienne collectée par ses soins remontant à la fin du XIXe siècle. Pierre Skira s’attache (il faut dire qu’ils collent facilement!) aux bonbons. Claire Lise Amoureux est tombée amoureuse des fèves pour biscuits de l’Epiphanie. Thomas Kriha conserve les contenants de boissons énergétiques.

Le pain est déjà au musée

Quand on aime, on ne compte pas. Il faut dire que les chiffres deviennent vite ici astronomiques. Les objets ne coûtent presque rien. Tout s’estime rapidement en milliers. Les onze collectionneurs représentent ici environ 20?000 items, comme on dit dans les pays anglo-saxons. Un tel travail mérite de finir dans une institution. L’ensemble longuement réuni par Max Währen autour du pain, décédé en 2008, a ainsi fini à l’Alimentarium.

Comment présenter tout ça? Le lieu veveysan a eu la bonne idée d’installer des petites cellules. Onze, bien sûr. Chacun se retrouve donc dans son petit univers. Il a droit à «son» exposition et à sa grande fiche, avec motivations. Trois d’entre eux, ceux qui s’expriment sans doute le plus facilement, ont été filmés. Ils expliquent leur passion, d’une manière posée et réfléchie. Le visiteur découvre que, s’ils sont apparemment différents des grands amateurs d’art, ils leur ressemblent aussi.

Emballages d’oranges

Ah! Dernier détail. Une partie de la collection formée successivement par Aloyse Margot (1914-1996), Madeleine Thévoz (1922-2010) et Joseph Stojan (le repreneur du flambeau) a déjà été vue au Mudac, qui a reçu l’ensemble en cadeau. Une esthétique fort peu design, pourtant. Mais, comme on dit dans la Bible, il y a plusieurs demeures dans la maison du Père.

Pratique

«Collectionnez-moi», Alimentarium, 25, quai Perdonnet, Vevey, jusqu’au 24 février 2013. Ouvert du mardi au vendredi de 10h à 17h. Tél. 021?924?41?11, site wwwalimentarieum.ch

(TDG)

Créé: 21.05.2012, 08h14

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les Français envisagent le référendum d'initiative citoyenne
Plus...