Passer au contenu principal

AC/DC: Rose de honte

Dimanche à Berne, le cirque australien a épuisé son capital de sympathie en imposant un chanteur aux antipodes de ses standards de qualité. Continuer à tout prix?

Axl Rose avec AC/DC au stade de Berne, dimanche soir.
Axl Rose avec AC/DC au stade de Berne, dimanche soir.
Joseph Carlucci

Il y avait quelque chose de rassurant avec AC/DC: pas de surprise dans sa musique, pas de déception dans ses shows. Du moins, pour le public suisse, jusqu'à ce soir pluvieux du 29 mai 2016, où la plus solide des machineries australiennes s'est révélée ferraillerie grinçante et toc, dans un stade de Suisse bondé où la bienveillance des fans ne parvenait pas à édulcorer une apathie morne, un baroud sans joie devant une cause perdue et un spectacle particulièrement triste.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.