Reconnu d’importance nationale, l’Ariana recevra de l’argent de la Confédération

Suisse Avec douze autres musées, l’institution genevoise a été sélectionnée sur concours par l’Office fédéral de la culture.

L’Ariana, unique musée de Suisse entièrement dédié à la céramique et au verre.

L’Ariana, unique musée de Suisse entièrement dédié à la céramique et au verre. Image: Lucien Fortunati

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

C’est la bonne nouvelle de l’été pour l’Ariana. Etabli à Genève, le Musée suisse de la céramique et du verre fait partie des treize institutions qui seront soutenues financièrement par l’Office fédéral de la culture. Il recevra 250 000 francs en 2018, 370 000 francs en 2019 et 420 000 francs par an de 2020 à 2022.

«Quelle joie de voir toute notre équipe ainsi récompensée! s’enthousiasme la directrice, Isabelle Naef Galuba. Comme nous avons des moyens modestes, cet argent va nous permettre de mener à bien un travail de fond, tel que l’inventaire et la mise en ligne des collections.» Une convention sera passée en septembre entre le musée et l’Office fédéral de la culture, qui définiront ensemble les projets à réaliser.

L’obtention de ce financement était mise au concours. Comme les 34 autres candidats, l’Ariana a dû soumettre un dossier très complet. La commission d’experts s’est basée sur des critères de sélection précis: un rayonnement et une qualité reconnus au niveau national, une collection originale et significative pour la Suisse ainsi qu’un travail de médiation innovant. Il s’agit là d’une nouveauté, puisque cette contribution était auparavant octroyée directement par le Conseil fédéral et le parlement, qui désignaient sept musées.

En Suisse romande, le Musée de l’Elysée à Lausanne, le Laténium à Hauterive et le Vitromusée à Romont ont aussi décroché la timbale. Au total, le soutien de l’Office fédéral de la culture se monte à 5,9 millions de francs par an. Cet argent, qui contribuera à l’exploitation annuelle des lieux choisis, viendra s’ajouter à leur financement municipal ou cantonal, autre condition pour prétendre à une aide complémentaire de la Confédération.

«Il s’agit d’une marque de reconnaissance pour le travail de qualité accompli au quotidien par l’équipe du Musée Ariana, relève Sami Kanaan, conseiller administratif en charge de la Culture à la Ville de Genève. Elle met en lumière l’importance de la collection et son rayonnement à l’échelle nationale, mais révèle aussi la créativité et l’innovation qui animent le lieu.» Quant à Isabelle Naef Galuba, elle espère que son institution aura désormais plus de facilité à tisser des partenariats publics ou privés: «Une telle récompense peut donner confiance à des personnes qui ne nous connaissent pas ou peu.»

(TDG)

Créé: 26.07.2017, 12h04

Articles en relation

Quand la lutte suisse reçoit les honneurs d'un musée

Culture suisse En marge d’une exposition, l’Ariana a proposé samedi une initiation au combat à la culotte dans la sciure. Plus...

Au Musée Ariana, la tasse célèbre le partage

Reportage L’institution a organisé un troc de récipients en céramique. Un vrai succès! Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Des cadavres plastinés exhibés à Palexpo
Plus...