Le Trifolait affole les palais à la Foire du Valais

GastronomieComposée de trois couches à base de laits de chèvre, brebis et vache, la raclette aux trois saveurs a affolé les papilles des visiteurs de la grand-messe valaisanne.

Brebis, vache et chèvre: voici la couleur de la raclette.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le service de l'agriculture du canton du Valais a développé sur son Domaine de Châteauneuf un fromage à raclette unique. Il est composé de trois couches superposées à base de laits de chèvre, brebis et vache. En dégustation à la Foire du Valais, les testeurs nous ont livré leur opinion sur cette innovation gastronomique.

Présenté mardi à la presse, ce fromage à raclette a fait ses premiers pas publics le 3 octobre à la foire du Valais à Martigny. Les visiteurs pouvaient déguster le nouveau produit, donner leur avis et aussi lui trouver un nom.

Visuellement, le fromage se présente sous la forme d'une meule traditionnelle. A l'intérieur, les trois laits sont différenciés par l'ajout d'un colorant naturel gustativement neutre. Une fois coupé pour la raclette, le fromage présente une bande orangée au centre. Les laits sont préparés dans des cuves séparées, seul le lait de vache est coloré. (ats/nxp)

Créé: 04.10.2017, 15h16

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Harcèlement: la parole des femmes se libère
Plus...