Le Festival Images Vevey se veut extravagant

PhotographieLe festival, qui a lieu tous les deux ans, propose plus de 60 projets, qui comptent entre une et 150 photographies.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le Festival Images débute samedi à Vevey. Durant trois semaines, les visiteurs pourront découvrir des projets photographiques en plein air aux quatre coins de la ville. Mais aussi à l'intérieur, parfois dans des lieux inédits.

Avec ses 500 m2, l'image est monumentale et illustre la thématique de cette année, l'extravagance. Un policier fait la pièce droite au milieu de la route, une photographie signée Arnold Odermatt.

Les visiteurs pourront découvrir l'oeuvre près de la gare de Vevey, non loin de la Salle del Castillo qui est le point de départ de toute visite au festival. Le bâtiment abrite plusieurs expositions, mais aussi le centre d'accueil, la librairie, la boutique et un bar.

Gratuité

Le festival, qui a lieu tous les deux ans, propose plus de 60 projets, qui comptent entre une et 150 photographies. Il réunit 59 artistes en provenance de 19 pays. En résumé, un programme copieux, qui se laisse découvrir selon ses envies, ou en téléchargeant un audioguide ou un jeu de piste interactif. Le tout gratuitement.

La manifestation a lieu tous les deux ans car elle implique de trouver une adéquation entre l'oeuvre présentée et le lieu d'exposition. «C'est un très long travail de recherche, qui prend quasi un an et demi», explique le directeur Stefano Stoll.

Du sur-mesure

«Nous cherchons quelle série peut aller dans quel endroit. On fait beaucoup de prototypes, des essais sur place, parfois dans l'eau. Cette année, on présente 61 projets, mais nous avons travaillé en gros sur 200 projets. Certains ont été abandonnés pour des questions financières, d'autres pour des raisons techniques ou autres», dit-il.

Le festival donne l'occasion de découvrir la ville. Y compris des endroits inédits, comme l'ancienne droguerie du théâtre. «L'espace de vente est connu des Veveysans. Mais pas ses caves magnifiques qui se transformeront en salle de cinéma», dévoile M. Stoll. Le visiteur pourra en repartir avec une photo où il a été «muséifié».

Extravagance

Chaque projet se rattache au thème de l'extravagance, retenu pour cette sixième édition. «Cela donne une première clé de lecture pour le public», explique-t-il.

Les artistes puisent leur inspiration dans la musique, le cinéma, la politique. L'un réinterprète la pochette d'un célèbre disque des Beatles. Un autre évoque Michael Jackson, un des personnages les plus extravagants de l'histoire de la pop, observe Stefano Stoll.

Le budget avoisine les 1,4 million de francs. «Il grandit peu à peu, mais moins vite que la manifestation», lance son directeur. Il est grosso modo financé pour un tiers par des fonds publics, un tiers par des fondations et des institutions comme la Loterie romande et, enfin, un tiers par des privés. Plusieurs dizaines de milliers de visiteurs sont attendus. (ats/nxp)

Créé: 07.09.2018, 13h40

Articles en relation

Voici les lauréats du Swiss Press Photo 2018

Photographie Les lauréats du concours ont été désignés dans six catégories. Le photographe de presse suisse de l'année sera dévoilé le 25 avril à Berne. Plus...

Le selfie a désormais son musée

Etats-Unis Inauguré dimanche 1er avril à Los Angeles, le Musée des selfies vise à démontrer que ces «egoportraits» sont bien plus qu'une simple photographie. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les Maldive, nouveau refuge de DAECH
Plus...