La fréquentation du Muséum a explosé en 2016

EnquêteLa dernière étude de la Ville sur les publics des musées fait état d’une hausse de fréquentation générale. Analyse.

En 2016, la fréquentation du Muséum d’histoire naturelle a explosé grâce à l’exposition sur les dinosaures.

En 2016, la fréquentation du Muséum d’histoire naturelle a explosé grâce à l’exposition sur les dinosaures. Image: Steeve Iuncker-Gomez

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Publiée mercredi par le Département municipal de la culture et du sport (DCS), la dernière étude sur les publics des musées et des bibliothèques de la Ville livre des chiffres spectaculaires. Si les institutions muséales ont la cote, un champion sort du lot: le Muséum d’histoire naturelle, dont la fréquentation, en 2016, s’est élevée à 313 918 visiteurs. Soit 72 294 de plus que l’année précédente. Un record pour cette adresse qui reste la plus visitée du bout du lac.

Les Genevois se seraient-ils pris d’une affection inédite pour les animaux empaillés? Non pas que le Muséum soit d’ordinaire déserté, sa fréquentation habituelle oscillant autour des 240 000 visites annuelles. En 2016 cependant, alors que l’institution abordait la célébration de ses 50 ans d’existence, les dinosaures ont fait leur grand retour dans le cadre d’une impressionnante exposition. Un de ces «blockbusters», comme on les nomme au Département de la culture, dont on attend qu’ils attirent les foules.

Genève, ce pôle culturel

L’extraordinaire de l’étude ne s’arrête pas là. Le rapport sur la connaissance des publics de la Ville, réalisé pour la quatrième année consécutive par le DCS lui-même, fait état d’une évolution générale des plus enthousiasmantes. Trois ans après sa réouverture, le Musée d’ethnographie de Genève (MEG) a attiré, en 2016 toujours, un total de 207 786 entrées, soit 47 813 de plus qu’en 2015. Là aussi, le blockbuster tant souhaité a rempli sa mission: l’expo Amazonie a fait un carton. Et l’embellie s’avère générale! Le nombre total de visiteurs sur l’ensemble des neuf adresses municipales, notamment la Maison Tavel, le Musée Rath, le Musée d’histoire des sciences et la Bibliothèque de Genève, a dépassé les 840 000 en 2016, contre 708 300 en 2015. C’est une hausse de 16% de la fréquentation globale.

Voilà de quoi consolider le statut de Genève comme pôle culturel régional. On en veut! Mais encore faut-il comprendre à quoi servent ces chiffres. Et ce qu’ils indiquent de la santé des musées et des bibliothèques. Question posée à la Ville, qui répond ceci: outre les deux expos majeures mentionnées plus haut, le département dirigé par Sami Kanaan voit dans ces bons chiffres le résultat des priorités données à la méditation et aux arts vivants. En clair, il s’agit de faire des lieux d’exposition non plus seulement des lieux où l’on présente des objets, mais des centres d’art. Avec les animations pour petits et grands, et les cafétérias de caractère, et les boutiques sympathiques.

Communiquer sur Internet

Si l’étude sur 2016 confirme ce qu’on connaissait déjà – le visiteur type est au bénéfice d’une formation supérieure (74%), la présence d’individus extérieurs à la région reste majoritaire (61%) – les données récoltées depuis 2013 livrent un panorama saisissant sur l’évolution des musées, bibliothèques et autres cabinets d’arts graphiques. Pour fidéliser les visiteurs, plus encore pour en attirer des nouveaux, l’organisation d’événements récurrents s’est avérée pertinente. Ainsi des afterworks du MAH, qui séduisent les jeunes adultes. Des efforts restent cependant à faire. Selon Sami Kanaan, «il faut lever des barrières symboliques». En effet, l’étude pose à nouveau ce même constat: les musées impressionnent plus que les bibliothèques.

Enfin, il faut mentionner le développement des outils de communication. Renouvellement des sites Internet des musées, présence accrue sur les réseaux sociaux, newsletters. Également des campagnes de promotion à l’étranger avec EasyJet. Tandis que le territoire suisse s’est vu gratifié de spots et d’affiches pour vendre les musées genevois. (TDG)

Créé: 13.12.2017, 20h06

Cliquer pour agrandir

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Conférence sur le climat de Katowice
Plus...