Collection Gurlitt: plus de 200 demandes de restitution d'œuvres

«Trésor nazi»Le groupe de travail «Schwabing», mis sur pied pour déterminer l'origine des tableaux de la collection Gurlitt, a reçu plus de 200 demandes de proches de potentielles victimes de vols.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Plus de 200 demandes de proches de potentielles victimes de vols d’œuvres d'art perpétrés durant la période nazie ont été déposées à ce jour. Ces requêtes se rapportent à certaines pièces spécifiques faisant partie de la collection Gurlitt.

«Nous suivons chaque cas, sur lequel des personnes ont des revendications, de manière individuelle», a déclaré à l'agence de presse allemande dpa la cheffe du groupe de travail Ingeborg Berggreen-Merkel. «Dans tous les cas, il faut veiller à procéder rapidement».

Après avoir accepté l'héritage de la collection Gurlitt fin novembre dernier, le Musée des Beaux-Arts de Berne avait promis la plus grande transparence possible sur l'origine des œuvres.

Les 14 membres du groupe de travail international, actif depuis un an, décideront quelles œuvres doivent rester en Allemagne et lesquelles peuvent être transférées à Berne. Pour le moment, 499 œuvres, sur un total d'environ 1600, ont une provenance sujette à caution.

Environ 300 d'entre elles ont fait l'objet de recherches approfondies de manière systématique, a indiqué Ingeborg Berggreen-Merkel. Les soupçons ont clairement été confirmés dans seulement trois cas. (ats/nxp)

Créé: 12.12.2014, 11h45

Articles en relation

Une liste des œuvres de la Collection Gurlitt publiée

Berne Le Musée des Beaux-Arts de Berne a publié jeudi une première liste des pièces de la Collection Gurlitt parmi lesquelles figurent des œuvres volées à des juifs par les nazis. Plus...

Une mécène anonyme apporte son soutien au Kunstmuseum

Collection Gurlitt Un soutien financier d'un «montant à 7 chiffres» a été apporté par une mécène bernoise anonyme au Musée des Beaux-arts de Berne pour s'occuper de la collection Gurlitt. Plus...

Le Kunstmuseum de Berne accepte le «trésor nazi» et ses risques

Affaire Gurlitt L’institution bernoise promet que les œuvres spoliées ne «pénétreront pas en Suisse». L’Allemagne paiera la recherche des ayants droit. Plus...

Le Kunstmuseum de Berne accepte la collection Gurlitt

Polémique Le Musée des beaux-arts de Berne a accepté de reprendre l'héritage controversé. Mais les œuvres spoliées resteront pour l'heure en Allemagne. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Grève des jeunes pour le climat
Plus...