Campagne contre le bétonnage de l’ancienne maison d’Hermann Hesse

PATRIMOINE L’écrivain allemand a passé plus de trente ans dans sa demeure tessinoise. Son jardin doit se voir loti pour édifier des villas et un immeuble.

La silhouette d’Hermann Hesse.

La silhouette d’Hermann Hesse. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La résistance à la construction de logements sur l’ancien jardin de l’écrivain Hermann Hesse («Le loup des steppes»…) grandit dans la commune tessinoise de Collina d’Oro. Des habitants ont lancé une pétition pour sauver le parc chargé d’histoire de la «Casa Rossa». La Protection du patrimoine prévoit de faire recours.

Le secrétaire de la Protection dr cette ligue a déclaré préparer un recours «contre le bétonnage du parc», confirmant les informations parues dans différents journaux. Il n’est pas seul à s’opposer au projet. Un groupe d’habitants a appelé à la protestation. Les Verts ont lancé une récolte de signature pour protéger le jardin du littérateur allemand, qui a passé le plus clair de sa vie en Suisse.

«Digestion culturelle»

Dix maisons familiales et un immeuble doivent se voir construits dans la partie inférieure de l’ancien parc. Les propriétaires du terrain ont déposé la demande de permis de construire correspondante. Près de 5000?mètres carrés sont classées zone à bâtir.

Né dans l’Allemagne de 1877, Hesse s’établit dans notre pays dès 1914. Il vit à Berne, avant de s’établir au Tessin. L’auteur du «Retour de Zarathoustra» a vécu dans la «Casa Rossa» avec sa troisième femme, de 1931 à sa mort en 1962. Le parc de la demeure a joué un grand rôle dans son œuvre écrit et peint. L’écrivain liait le jardinage à la méditation et à la «digestion intellectuelle».

(TDG)

Créé: 21.04.2012, 14h59

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Bolsonaro chez Trump
Plus...