Au milieu des serres, une «Locandiera» surprenante

Théâtre Brigitte Rosset et Christian Scheidt réunis pour un spectacle d'été très original à Troinex.

A Troinex dès le 2 août, Brigitte Rosset et Christian Scheidt jouent une dizaine de personnages différents.

A Troinex dès le 2 août, Brigitte Rosset et Christian Scheidt jouent une dizaine de personnages différents. Image: laurent guiraud

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Quasi comme». Ces deux mots sont la signature du spectacle qui commencera mercredi 2 août à Troinex. Une imitation? Mais de quoi? De La

Locandiera de Carlo Goldoni, livrée à un trio de rénovateurs pleins d’esprit: les comédiens Brigitte Rosset et Christian Scheidt, cornaqués par leur metteur en scène Robert Sandoz.

Imitation n’est pas le terme adéquat. Ce serait plutôt un coup de jeune sur une comédie de référence du théâtre italien du XVIIIe siècle. «Nous sommes au service de Goldoni», proclament en chœur les trois artistes. «L’intelligence du propos, une cohérence dans l’esthétique, nous observons tout cela», affirment-ils.

«La règle imposée est une économie de moyens qui était déjà celle du théâtre de tréteaux du temps de Goldoni», détaille Robert Sandoz. «Nous avons ce même côté forain, nous faisons un théâtre pauvre, un théâtre de la débrouille, qui dicte son esthétique au spectacle.»

Deux pour dix rôles

Des casiers à bouteilles en plastique vert ou blanc évoquent sans chichi l’auberge (en italien locanda) où règne l’aubergiste (locandiera) de la pièce éponyme. «Quasi comme», évidemment, car ni Brigitte ni son partenaire masculin ne seront vêtus comme autrefois. Au fait, combien de rôles tiendront-ils?

«Presque dix personnages différents», répond Brigitte Rosset. «Outre celui de la pétulante aubergiste célibataire, Mirandolina, il y a ceux de ses prétendants, dont un seul, le chevalier de Ripafratta, résiste à ses avances. Nous passerons d’un rôle à l’autre à la manière de comédiens d’aujourd’hui qui expliquent au public comment ils vont essayer de jouer cette histoire avec les moyens du bord. Le texte de Goldoni est respecté à la lettre, mais nous ajoutons nos commentaires. C’est ce que nous avions fait déjà, Christian et moi, en 2012 au Théâtre du Crève-Cœur avec La Locandiera (ou presque). La mise en scène était de Georges Guerreiro. Ici, c’est différent, vu l’endroit.»

L’endroit, en effet, ne ressemble à aucun autre, et surtout pas à la charmante petite salle du Crève-Cœur de Cologny. Il s’agit d’une immense serre de maraîcher vidée de son contenu et décorée de dizaines de lustres à pendeloques.

Une scène y est montée, environnée de tables et de chaises pour 160 personnes environ, évoquant une vaste auberge de campagne. Le public pourra s’y restaurer dès 18 h 30 les soirs de représentation.

«Nous sommes là grâce à Bernard Chavaz, qui nous accueille dans son entreprise Widmer-Hydroculture», se réjouit Brigitte Rosset. «C’est un fou de théâtre. Les Tréteaux de l’Arvaz, c’est lui. Cette troupe de comédiens amateurs de Veyrier participera au spectacle en ouverture de notre Locandier

a.

En milieu maraîcher

En quittant Troinex en direction de Bossey, il faudra suivre scrupuleusement les indications mises en place par le théâtre. Un pré a été mis à disposition à proximité par Bernard Chavaz pour le stationnement gratuit des voitures.

«C’est très sympa de répéter dans cet environnement, c’est complètement différent de l’atmosphère d’un théâtre», s’amuse Brigitte Rosset, qui se dit séduite par l’esprit si particulier de la campagne genevoise.

«On est au milieu des serres avec les gens qui y travaillent. Grâce aux contacts qu’entretiennent les Tréteaux de l’Arvaz avec les gens de la région, nous avons reçu beaucoup de propositions d’aides diverses et de surprises artistiques chorales et musicales bénévoles. Il y a une solidarité qui se met en place, c’est formidable!»

Rarement spectacle pour deux acteurs aura fait bouger autant de forces vives de toutes sortes. Il faudra donc voir La Locandiera cet été car plus tard elle réintégrera le cadre théâtral habituel, en tournée notamment en octobre à Monthey et Yverdon.

«La Locandiera quasi comme» Du 2 au 26 août, me au sa, 20 h 30, ch. de Platton 17, Troinex. Rés. www.locandiera.ch

(TDG)

Créé: 30.07.2017, 16h22

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.