1940: vingt ans avant le vote des femmes

DécryptageL’affiche est aux Bastions. Ceux qui s’aèrent là-bas la verront parmi d’autres. Cette exposition en plein air est consacrée à la lutte pour le suffrage féminin.

Le vote de 1940 débouchera sur un non pour le suffrage féminin.

Le vote de 1940 débouchera sur un non pour le suffrage féminin.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En 1940, les Genevois votent sur le suffrage féminin. Le Groupement pour la défense de la famille et des libertés populaires est farouchement opposé à ce que les femmes aient leur mot à dire comme citoyennes. Il confie la réalisation du présent panneau à Noël Fontanet (1898-1982), dessinateur satirique et affichiste genevois très demandé pendant une bonne partie du XXe siècle. La force de son trait et la simplicité de ses compositions font aller leur message droit au but. Illustrateur chéri de la droite la plus à droite, il n’est pas étonnant que la commande de cette affiche hostile au suffrage féminin lui soit revenue. Il a représenté la femme comme une victime tiraillée entre différentes sollicitations venant de tous les côtés, sa fillette accrochée à ses basques, terrifiée par ce que sa mère est en train de subir. Il faut croire que le dessin était efficace, car la loi projetée fut rejetée.

Vingt ans de plus seront nécessaires avant que les Genevoises soient enfin autorisées à voter. Au niveau fédéral, c’est en 1971 seulement que le même droit sera reconnu aux citoyennes de ce pays. En 1940, la Seconde Guerre mondiale est à peine commencée, et les esprits masculins ne sont pas prêts à laisser les femmes prendre d’autres responsabilités que celles qu’ils leur ont toujours concédées: la bonne tenue de la maison et le soin des enfants, afin que le retour des mobilisés ait lieu dans un cadre rassurant, grâce à une compagne vouée entièrement à leur service et à celui de leur progéniture.

L’exposition «60 ans seulement! L’histoire du suffrage féminin genevois en affiches» se poursuit dans la promenade des Bastions jusqu’au 28 mars.

Créé: 19.03.2020, 17h03

Articles en relation

Elles racontent leur premier vote

Suffrage féminin Le 6 mars 1960, le droit de vote et d’éligibilité était accordé aux Genevoises sur les plans cantonal et communal. Plus...

Les Genevoises ont enfin le droit de vote

1960 Les affiches de cinq scrutins, de 1921 à 1960, font l’objet d’une expo aux Bastions. Plus...

Le syndicat étudiant de l'UNIGE dénonce des agressions néonazies

Vandalisme Suite aux actes de vandalisme commis en ville de Genève visant des lieux de mémoire, une expo féministe et l'université, le CUAE et le Nadir alertent sur cette recrudescence d'actions directes. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

C'est le week-end: restez chez vous!
Plus...