Passer au contenu principal

Récit voyage | Du 26 décembre 2019 au 7 janvier 2020Croisière sur le Mékong

Croisière – Circuit pour le réveillon de fin d’année.

Le Mékong, fleuve mythique, aux nombreux bras tel le dieu Shiva, fascine les hommes et façonne leur vie. Nous étions 18 à avoir choisi de remonter ce grand et généreux « serpent d’eau », depuis Hô-Chi-Minh-Ville, ville encore fortement imprégnée de la présence française, jusqu’à Phnom Penh, capitale du Cambodge qui connait depuis la fin des années 1990 un fort développement économique et s’attache à oublier ces années d’horreur de guerre civile. Après avoir quitté le Mékong, c’est en bus que nous faisons la route pour découvrir, durant trois jours, l’une des 7 merveilles du monde: Angkor.

Le Mékong, 4e fleuve d’Asie et le 10e du monde par son débit, prend sa source sur le plateau tibétain, dans les hauteurs de l’Himalaya. Il traverse 6 pays: la Chine, le Myanmar, la Thaïlande, le Laos, le Cambodge et le Vietnam. Ressource naturelle et source de vie commune à des centaines de millions de personnes, le Mékong est un des riches «berceaux de diversité culturelle» du monde et la fierté de tous les pays riverains du bassin du grandiose «fleuve mère».

Compte-rendu de ce magnifique voyage, organisé par CroisiEurope

Jeudi 26 décembre: nous sommes accueillis par Sylviane Christinat, conseillère CroisiEurope pour la Suisse et départ pour Ho Chi Minh Ville, avec changement à Zürich et Singapour.

Arrivée vendredi 27 décembre à 11 heures: notre guide vietnamien nous attend. Après un tour de ville dans cette capitale où André Malraux, Marguerite Duras ont laissé leurs empreintes, nous nous dirigeons vers le bel hôtel Majestic pour un déjeuner local et délicieux. Avant de nous diriger vers le RV Indochine II, dernier bateau colonial de la flotte CroisiEurope, nous découvrons la ville où fourmillent les scooters, motos, appelés communément «les hannetons». Ils sont des centaines à circuler, à se faufiler à travers les voitures, et très souvent portant sur leur selle le couple et des enfants en bas âge…

A pied, nous faisons un petit tour en ville pour découvrir la Poste centrale. Conçue par Gustave Eiffel, elle est devenue un symbole architectural, comme la fameuse cathédrale «Notre-Dame» située juste à côté, actuellement en rénovation. Sur la façade de la Poste sont gravés, à la feuille d’or, des noms de personnages illustres de la fin du XIXe siècle. Mais le plus frappant est certainement l’horloge géante aussi vieille que l’édifice et qui fonctionne toujours parfaitement aujourd’hui!

A 17 heures, nous découvrons le RV Indochine II pour prendre possession de nos cabines. Un cocktail de bienvenue nous est offert et nous faisons la connaissance de tout l’équipage, avant de nous mettre à table pour le premier repas servi au restaurant du bateau.

Samedi 28 décembre: le Vietnam est un pays né de l'eau et du riz, forgé par les combats, les guerres, avec un peuple extrêmement gentil, accueillant, courageux et intelligent. Cela fait quatre fois que je vais au Vietnam et j’ai toujours autant de plaisir. J’avais beaucoup aimé Ho Chi Minh Ville, poumon économique du Vietnam, dont le niveau de vie de ses habitants est deux fois plus élevé que celui du reste du pays, à l’exception de Hanoi. Ville multiethnique, symbole d’un capitalisme cautionné par un communisme « libéral », la capitale du sud aimerait rattraper Singapour et Bangkok. Elle est l’enfant terrible du Vietnam, réunissant 25% du commerce de détail du pays avec ses près de 9 millions d’habitants.

Après notre petit-déjeuner - et pour les lève-tôt une séance de Thai Chi sur le pont soleil - nous partons pour notre première navigation, en entrant dans le Canal Cho Gao.

Notre déjeuner dégusté, nous partons, à 14 heures, en bateau local pour l’excursion à My Tho. Nous découvrons la plus grande des quatre îles, l’île de la Licorne Thoi Son. A bord des sampans (petites barques à fond plat), nous longeons un cours d’eau, appelé «arroyos» pour arriver dans une ferme d’apiculture où nous dégustons du thé au miel avec des fruits au son de musiques et chansons traditionnelles vietnamiennes.

Après le diner, projection du film culte l’Amant de Jean-Jacques Annaud, d’après le roman de Marguerite Duras avec la superbe Jane March et le magnifique Tony Leung.

Dimanche 29 décembre: départ de l’excursion en bateau local pour Caï Be, située entre deux bras du Mékong, à travers les canaux et les vergers de l’île Bi Hoa Phuoc.

Visite de la maison de Ba Duc et de son verger puis d’une sucrerie où nous apprenons les techniques artisanales de fabrication de riz soufflé et des galettes de riz utilisés pour les rouleaux de printemps. Nous nous dirigeons vers Vinh Long où toute la vie des Vietnamiens s’organise autour de l’eau. Enfin, notre après-midi se termine par la visite d’une briqueterie en traversant l’île de Binh Hoa Phuoc située entre le Mékong et la rivière Co Chien.

Retour à bord et, après le déjeuner, départ de l’excursion en bateau local pour Sa Dec, petite ville authentique du delta. Célèbre pour son horticulture, Sa Dec était à l’époque coloniale surnommée «le jardin de Cochinchine».

Nous déambulons le long du marché de Sa Dec qui regorge de poissons gigotant dans des bacs, des légumes, des fruits, des pousses de bambous, des insectes dont les Vietnamiens sont friands, tout ceci dans une atmosphère exotique et très colorée et odorante. La promenade dans le marché nous conduit dans l’ancienne demeure de la famille de Huyn Thuy Lê, le fameux amant de la romancière française Marguerite Duras.

Retour à bord vers 17 heures et réunion informative sur le programme de demain.

Lundi 30 décembre: notre bateau amarre à la ville de Tan Chau. Nous partons découvrir des centaines de piscicultures habitant des maisons flottantes. Sur un des pontons, le maître des lieux nous ouvre une trappe pour verser de la nourriture et un bouillonnement jaillit de milliers de poissons chats et tilapias qui pullulent dans le fleuve. Nous continuons la visite en minibus pour visiter les temples Ba-Chua-Xu et la pagode Tay An.

Après notre déjeuner à bord, projection du film documentaire «Cambodge, la Parade des nuances». L’après-midi est libre pour découvrir l’art du pliage des serviettes, la sculpture sur fruits et jouer au loto cambodgien.

Notre repas du soir fini, projection du film britannique «La déchirure» de Roland Joffé.

Mardi 31 décembre: Nous quittons le Vietnam pour le Cambodge. Nous approchons de Phnom Penh et le Mékong devient plus grand pour accueillir la ville fondée à la confluence de quatre fleuves. Après ces années de guerre civile, la capitale vibre à nouveau de grosses voitures rutilantes, de marchés bouillonnants et de bars très bruyants. Nous découvrons cette cité par une promenade en tuk tuk pour une première orientation de la capitale qui s’illumine. Nous visitons le fabuleux Palais royal et sa pagode d’argent, ainsi que le Musée national renfermant la plus belle collection de statues khmères au monde.

Après un déjeuner au restaurant local «Titanic», nous visitons l’ancienne prison «S21», mémorial du génocide des Kmers rouges, moments très durs et dont notre douloureuse émotion ne peut se contenir. Nous essayons de penser à autre chose en visitant l’île de la soie que nous accédons en ferry.

Dans quelques heures, nous passerons dans une nouvelle année, l’année 2020. Faut que les dames et les messieurs se préparent pour être les plus beaux. Le cocktail du réveillon nous est offert sur le pont soleil et c’est à 20h30 que le gong sonne pour nous inviter au délicieux repas préparé par la brigade.

A 22 heures, nous assistons à un spectacle de danse «Apsara» donné par des danseurs et musiciens venant d’un orphelinat.

A 22h30, concert live du groupe «Triomatic» pour le passage de l’an 2020 et c’est dans une ambiance musicale et dansante que nous quittons le Pont soleil aux alentours de 2 heures du matin, ravis de cette très belle soirée.

Mercredi 1er janvier 2020: le RV Indochine II quitte Phnom Penh pour Koh Chen. Après le petit déjeuner, nous partons pour une excursion dans le village de Koh Chen, dont les habitants travaillent le cuivre gravé et argenté. Après notre déjeuner, le RV Indochine II nous mène jusqu’à Kampong Tralach où des chars à bœufs nous attendent pour une promenade jusqu’à la pagode Wat Kampong Tralag Leu. Etape incontournable des croisières sur le Mékong, la pagode datant du XIXe siècle est située au milieu des rizières. Après le diner, nous pouvons visionner le film «Le temps des aveux».

Jeudi 2 janvier: Départ pour l’excursion de la ville Kampong Chhnang dont la vie s’organise autour de la pêche et ce, depuis l’époque de la colonisation française. C’est en petit bateau que nous traversons le village flottant pour arriver au débarcadère où des minibus nous conduisent vers un village réputé pour ses poteries utilitaires.

Retour à bord et pour ceux et celles qui le souhaitent une visite de la passerelle est organisée, puis conférence sur le Cambodge dispensée par nos guides.

Cocktail offert suivi d’une réunion d’informations pour les modalités de départ.

Vendredi 3 janvier: réveil par la douce musique du gong à 5h30 pour un débarquement à 6h30. Nous quittons le Mékong pour un long trajet en car, destination Siem Reap, en longeant le plus grand lac d’eau douce d’Asie du sud-est, Tonlé Sap. Arrivée au port de Siem Reap, nous sommes accueillis par un nouveau guide qui, après le déjeuner au restaurant Mahob, nous conduit visiter les senteurs d’Angkor, tout l’art ancien du tressage dans cette manufacture où l’on fabrique des bougies, des savons et où l’on prépare des épices. Et enfin, visite des ateliers des « Artisans d’Angkor », lieu de préservation de l’identité khmère dans les domaines de la sculpture sur bois et sur pierre. Dîner et nuit au splendide hôtel 5* Victoria qui nous accueillera pour trois nuits.

Samedi 4 janvier: nous partons très tôt de l’hôtel pour la visite du Temple de Banteay Srei, joyau de l’art classique Kmer, car la chaleur commence à être difficilement supportable. Au retour nous nous arrêtons dans un village pour visiter le temple de Ta Prohm, datant de 1186, dédié à la mère de Jayavarman.

Déjeuner dans un restaurant local «Chanrey tree» et après-midi libre avant d’assister à un splendide show «Le Phare Circus». Différentes disciplines artistiques, comme la musique, le théâtre et la danse se mêlent au spectacle. Nous avons été charmés par le talent et l’énergie débordante des artistes de l’association de l’orphelinat de Siem Reap.

Dimanche 5 janvier: départ matinal pour l’exploration d’Angkor Thom, vaste ensemble architectural auquel on accède par cinq portes monumentales. Flânerie dans l’enceinte de l’ancien Palais royal où se trouve le sanctuaire de Phimeanakas, puis découverte de la terrasse des Eléphants et de celle du Roi lépreux.

L’après-midi est libre; d’aucuns profitent de la piscine, d’autres vont flâner dans les rues de Siem Reap.

Lundi 6 janvier: Visite d’Angkor Wat, chef d’œuvre de l’architecture kmer. C’est le plus célèbre et le plus imposant de tous les monuments d’Angkor, dont les cinq tours, sont devenues l’emblème «frappé» sur le drapeau cambodgien. Construit pour honorer Vishnou, Angkor Vat est dédié ensuite à Bouddha. C’est la raison pour laquelle Angkor Vat est un lieu de pèlerinage bouddhiste.

Après notre dernier déjeuner à l’hôtel, transfert à l’aéroport pour vol de ligne à destination de Genève, avec changement à Singapour et Zürich.

Mardi 7 janvier: Arrivée à 10h30 à Genève. Sûr qu’un voyage de fin d’année, organisé au Vietnam et Cambodge, avec une croisière sur le Mékong, est certainement le plus beau voyage d’une vie.

Retrouvez les autres récits de voyages du Club

Michèle Paoli
Téléphone: 079 435 12 35
E-mail:
michele.paoli@tamedia.ch