Passer au contenu principal

Épidémie à GenèveCovid, les questions que tout le monde se pose

Confronté à une avalanche d’interrogations de la population, le corps médical rappelle les principes essentiels pour lutter contre la pandémie.

En dehors de critères bien précis, le test nasal est réservé aux personnes présentant des symptômes.
En dehors de critères bien précis, le test nasal est réservé aux personnes présentant des symptômes.
Pierre Albouy

Dans le flot incessant de l’actualité, face à des mesures anti-Covid divergeant dun canton à lautre, une certaine confusion et des hésitations peuvent s’installer sur ce qu’il faut faire ou pas. Le corps médical genevois est sollicité comme jamais pour répondre aux interrogations de la population.

Secrétaire général de lAssociation des médecins du canton de Genève (AMGe), Antonio Pizzoferrato répond aux questions les plus fréquentes qui parviennent aux médecins, aux HUG et au 144.

Je pense être infecté. Que faire?

Un soupçon dinfection? Premier réflexe: appeler son médecin traitant. «Ce dernier dispose, non seulement des compétences professionnelles permettant de poser un diagnostic, mais également des moyens techniques nécessaires pour effectuer un test naso-pharyngé, ou antigénique», rappelle Antonio Pizzoferrato.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.