Vingt ans après, les Croates sont aux portes de la finale

Coupe du mondeCe mercredi soir contre l’Angleterre, il y a une finale en jeu. Comme en 1998. La génération Modric a besoin d’un exploit.

Mandzukic (à g.), le fer de lance de l’attaque croate, et Perisic pourront-ils laisser éclater leur joie ce mercredi soir?

Mandzukic (à g.), le fer de lance de l’attaque croate, et Perisic pourront-ils laisser éclater leur joie ce mercredi soir? Image: REUTERS

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Deux. Deux, c’est le nombre de buts marqués par Lilian Thuram en équipe de France, durant ses 142 sélections. Ces deux buts, il les a inscrits le 8 juillet 1998. En seconde période. Les Tricolores étaient menés 1-0 par la Croatie, qui disputait là son premier Mondial. On se souvient du képi porté par Miroslav Blazevic, en hommage à un gendarme tabassé par des hooligans allemands. On se rappelle aussi des larmes de cette belle équipe croate, avec les Suker, Prosinecki, Boban. Vingt ans après, les héros s’appellent Modric, Mandzukic, Rakitic ou Lovren et ils caressent le même rêve.

Pas de Thuram et le cauchemar de ces deux buts venus d’ailleurs qui sauvaient les Bleus. «Seulement» l’Angleterre. Et peut-être des jambes lourdes après avoir dû batailler deux fois de suite jusqu’aux tirs au but pour se qualifier, contre le Danemark, puis la Russie.

«Nous seronts prêts»

Un bémol que Mario Mandzukic balaie sèchement: «C’est une demi-finale de Coupe du monde, personne ne peut se plaindre de rien, vous verrez lors du match que nous serons prêts», a-t-il asséné. Alléchante lors de ses premières sorties en phase de groupe, la Croatie a pourtant connu des difficultés. Mais elle a dans ses rangs des talents qui n’ont rien à envier à leurs aînés. Mandzukic bien sûr, le buteur de la Juve, Lovren, le défenseur de Liverpool, le milieu qui aurait fait tant de bien à la Suisse, Ivan Rakitic, et bien sûr Luka Modric, 32 ans, au sommet de son art en sélection et au Real Madrid.

Pour oublier la corruption

Une qualification pour la finale porterait cette nouvelle génération au firmament. Mais pas seulement: elle permettrait aussi de mettre un peu de baume sur les plaies d’un petit pays de 4 millions d’habitants qui souffre d’affaires de corruption. Le personnage central est Zdravko Mamic, véritable «parrain» du football croate (ex-dirigeant de la fédération et du Dinamo Zagreb, agent trouble), condamné le 6 juin à 6 ans et demi de prison ferme pour avoir détourné près de 16 millions d’euros lors de transferts frauduleux. Modric lui-même a été inculpé en mars pour faux témoignage dans cette affaire.

Ces turpitudes ont fait le désespoir des supporters croates. Il y avait un véritable système mis en place par Mamic, qui lui permettait de toucher des sommes sur chaque transfert d’un joueur du Dinamo Zagreb, le tout sans que la fédération croate ne sourcille. Une fédération présidée par un certain Davor Suker, tombé lui aussi en disgrâce pour cette raison. L’ex-star de 1998, meilleur buteur du Mondial français, ne serait que la marionnette de Mamic, fermant les yeux sur ses agissements.

Le passé resurgit dans le présent, tout se mélange et il y a pourtant une demi-finale de Mondial qui vient comme par enchantement, au moment où la justice s’en est enfin mêlée, porter les espoirs de tout un pays. Effacer les miasmes de ce passé avec un succès et une finale: c’est aussi l’enjeu pour la Croatie, ce mercredi soir.

Les mots du sélectionneur

Le sélectionneur, Zlatko Dalic, le sait d’ailleurs mieux que personne. Au pays, c’est l’enthousiasme, et non plus la colère (comme pendant l’Euro 2016 face aux affaires), qui emporte tout le monde. «Tout ce qui se passe en Croatie, avec nos résultats, est fou, a-t-il souligné. Les gens fêtent nos succès dans la rue, ça veut dire beaucoup.»

Ça veut dire que la Croatie est un pays de foot, pour le meilleur, sur le terrain, et pour le pire parfois, en coulisses. Et qu’elle veut écrire une histoire neuve.

(TDG)

Créé: 10.07.2018, 19h54

Articles en relation

Djokovic insulté pour son soutien à la Croatie

Mondial 2018 Novak Djokovic a dévoilé son favori parmi les quatre derniers pays en lice à la Coupe du monde. Un choix qui provoque des réactions courroucées en Serbie. Plus...

La Croatie brise le rêve de la Russie

Football Pays hôte de cette Coupe du monde, la Russie a été éliminée aux tirs au but par la Croatie samedi soir à Sotchi. Plus...

La Croatie en transe célèbre la qualification

Football La presse croate porte le gardien Danijel Subasic au rang de héros national après ses trois arrêts dans la série de tirs au but. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

RTS: l'actu ira à Lausanne
Plus...