Passer au contenu principal

Face au virus, l’union sacrée de l’hôpital et des médecins de ville

Les rivalités «de temps de paix» entre les différents acteurs du réseau de santé genevois s’estompent face à l’urgence.

Keystone

L’épidémie frappe. Il n’y a pas un instant à perdre. Point positif, comment souvent en temps de crise, les rivalités s’oublient. Dans le secteur de la santé, en première ligne depuis quinze jours, l’heure est à l’huile de coude, à l’inspiration du moment, à l’accélération de stratégies mûries depuis longtemps.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.