Passer au contenu principal

«Fausse bonne idée»Confusion autour de l’utilité des tests sérologiques

D’un côté, les HUG, l’EPFL, les cliniques et la Chambre de commerce proposent d’étudier l’immunité des travailleurs. De l’autre, le médecin cantonal affirme que les tests sérologiques ne permettent pas de savoir si on est protégé contre la maladie.

Jacques-André Romand, médecin cantonal genevois. Photo: Laurent Guiraud/Tamedia
Jacques-André Romand, médecin cantonal genevois. Photo: Laurent Guiraud/Tamedia

Qui croire? Difficile, pour le citoyen lambda, de s’y retrouver. Depuis plusieurs semaines: les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) et la Direction générale de la santé livrent des informations différentes, parfois contradictoires sur la crise du coronavirus. Ce mardi, cette dissonance s’illustre dans deux communiqués envoyés tour à tour et portant sur les tests sérologiques.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.