Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Théâtre PitoëffComprendre les dérives du monde en relisant «La République» de Platon

Felipe Castro en modérateur, François-Xavier Fernandez-Cavada en Socrate et Hélène Hudovernik en politicienne sur l’estrade d’un cycle de conférences universitaires.
En clôture d’un congrès, l’heure est aux questions du public, parmi lequel s’exprimera nul autre que Socrate (photo de répétition).

«En changeant une seule chose, la Cité entière pourrait se transformer.»

Socrate, via Platon puis José Lillo
Christian Gregori (au fond à g.) est Thrasymaque, un élu de droite peu sensible aux arguments de Socrate (François-Xavier Fernandez-Cavada, au premier plan), à qui le médiateur Felipe Costa vient de passer un micro.