Passer au contenu principal

Intégristes et «guérisseurs» d’homosComment sévir contre les thérapies de conversion?

Les Verts déposeront ce week-end un texte pour bannir les pratiques, qui, sans forcément s’afficher comme telles, visent à «soigner» les personnes LGBTI. Mais l’affaire est complexe.

Les séminaires dans les milieux de l’intégrisme religieux pour soigner les personnes LGBTI ne disent rarement ouvertement leur nom. On parle plutôt d’ «aide spirituelle» pour retrouver une «une identité apaisée envers Jésus Christ». Getty Images
Les séminaires dans les milieux de l’intégrisme religieux pour soigner les personnes LGBTI ne disent rarement ouvertement leur nom. On parle plutôt d’ «aide spirituelle» pour retrouver une «une identité apaisée envers Jésus Christ». Getty Images

Les pseudo-thérapeutes qui cherchent à modifier l’orientation sexuelle ou l’identité de genre d’un individu doivent être pénalisés. C’est ce que demande une motion que déposera ce week-end le député Vert Yves de Matteis, alors que se célèbre dimanche la Journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie. Symbolique quant à la date choisie, la motion invite le Conseil d’État à définir dans la loi ces pratiques, à les interdire et à sanctionner ceux qui les appliquent.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.