Passer au contenu principal

Canulars et impostures 3/5Comment Romain Gary devint Émile Ajar

Deux écrivains, deux Prix Goncourt mais un seul auteur: histoire d’une supercherie parfaitement contrôlée qui stupéfia le monde des lettres au siècle dernier.

Romain Gary, un jour, a choisi d’écrire des livres sous un autre nom, celui d’Émile Ajar, sans jamais le révéler à personne, emportant ses secrets dans la tombe. Cela lui permit de remporter deux fois le Goncourt, ce qui est pourtant théoriquement impossible.
Romain Gary, un jour, a choisi d’écrire des livres sous un autre nom, celui d’Émile Ajar, sans jamais le révéler à personne, emportant ses secrets dans la tombe. Cela lui permit de remporter deux fois le Goncourt, ce qui est pourtant théoriquement impossible.
Jean Claude Pierdet/INA/Getty Images

Vivre une existence parallèle, se réaliser dans une seconde vie. Voilà un fantasme dont la plupart des artistes, voire des hommes, ont rêvé un jour. Romain Gary l’a fait. Devenant un autre, Émile Ajar, presque aussi célèbre que lui. En tout cas suffisamment pour décrocher à son tour le Prix Goncourt, qui pourtant ne peut pas être remis deux fois au même écrivain. Sauf que là, personne ne savait. La supercherie fut même si bien gardée que le pot aux roses ne sera révélé qu’après la mort de Gary.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.