Passer au contenu principal

Solution temporaireComment permettre aux aînés de rester chez eux

L’Imad se soucie du répit des proches. Deux structures accueillent leurs parents.

En offrant des séjours pour aînés, au cours desquels différentes activités leur sont proposées, les unités d’accueil temporaire de répit de l’Imad (ci-dessus, celle de Villereuse) permettent aux proches aidants de souffler quelque peu.
En offrant des séjours pour aînés, au cours desquels différentes activités leur sont proposées, les unités d’accueil temporaire de répit de l’Imad (ci-dessus, celle de Villereuse) permettent aux proches aidants de souffler quelque peu.
LUCIEN FORTUNATI

En temps normal, Louise Dubois (95 ans) vit chez elle, à la Servette. Or, c’est dans le quartier de Villereuse que nous venons de la rencontrer. Cette nonagénaire encore bien alerte séjourne actuellement dans une unité d’accueil temporaire de répit (UATR) de l’Institution genevoise de maintien à domicile (Imad). Pourquoi? «Toujours la même histoire… les vacances de la famille!» motive Louise, un sourire en coin.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.