Passer au contenu principal

Hockey sur glaceComme les Aigles, Simon Le Coultre est prêt à confirmer

Le défenseur des Servettiens espère bien cette fois-ci aller au bout d’une saison tout aussi prometteuse que la dernière, où il avait souvent brillé sur la glace.

Simon Le Coultre se réjouit de retrouver les émotions de la saison dernière avec Ge/Servette.
Simon Le Coultre se réjouit de retrouver les émotions de la saison dernière avec Ge/Servette.
Eric Lafargue

Débarqué l’an passé du Canada, avec ses 20 ans et plein d’espoirs dans ses bagages, Simon Le Coultre n’a pas tardé à s’imposer dans la défense des Grenat. Comme un vieux roublard, comme s’il avait toujours porté un maillot grenat. Le Vaudois, tout juste sorti des juniors, avait souvent brillé au milieu de joueurs euphoriques avant que tout s’arrête, la faute à cette pandémie qui n’en finit pas de planer au-dessus de nos têtes.

«Malgré le Covid, on a travaillé très fort cet été»

Simon Le Coultre, défenseur de Genève-Servette

Après avoir touché les étoiles, à l’image de Deniss Smirnovs, également néophyte en National League, lui et ses camarades sont bien décidés à poursuivre leur chemin vers les sommets. «Notre objectif est de terminer parmi les six premiers et on va se battre pour finir le plus haut possible», clame Simon Le Coultre, prêt à confirmer ses belles performances de la dernière saison. «Malgré le Covid, on a travaillé très fort cet été. On a commencé plus tôt à la maison et grâce aux exercices que nous avait concoctés notre préparateur physique à la vidéo, on a bien progressé.» Avec Gaëtan Brouillard, les Servettiens sont sur un nuage.

Simon Le Coultre a bien travaillé cet été grâce à son préparateur physique.
Simon Le Coultre a bien travaillé cet été grâce à son préparateur physique.
Eric Lafargue

Le No 90 de Pat Emond est conscient toutefois que Genève-Servette ne sera plus l’équipe surprise, d’autant plus qu’elle s’est bien renforcée. «Nous aurons probablement moins de chance que sur certaines rencontres, sourit le Combier. Mais si cela risque d’être un peu plus compliqué parce qu’on va nous attendre au tournant, nous savons aussi que si on joue notre jeu et que nous respectons le système, on devrait à nouveau remporter des matches.» Surtout avec la présence sur le rink de Linus Omark, avec qui tout est possible.

«C’est un joueur qui a connu la KHL et la NHL, plaisant à voir sur la glace et dans le vestiaire, remarque le jeune international, en admiration. Son expérience nous fait autant de bien que Joël Vermin ou Daniel Manzato, qui lui amène en plus sa bonne humeur dans tout le groupe.»

«Une fois qu’on aura peaufiné tous les détails, on deviendra meilleurs au fil de la saison»

Simon Le Coultre, défenseur de Genève-Servette

À quelques jours de la reprise, lui et ses copains ont forcément des fourmis sous les patins. «On en a depuis les premiers matches de préparation, sourit Simon Le Coultre. Après sept mois sans jouer, on avait tous hâte de retrouver le rythme et l’ambiance des matches. On est conscient que nos premières sorties ne seront pas aussi parfaites que nos dernières avant l’interruption du Covid, mais une fois qu’on aura peaufiné tous les détails on deviendra meilleurs au fil de la saison.»

Comme ce grand espoir suisse, les Aigles espèrent bien cette fois-ci aller au bout de leur rêve.