Passer au contenu principal

La saison de volleyball en questionComme Chênois, les clubs de LNA votent pour la poursuite du championnat, quitte à ne pas jouer!

Une semaine après Amriswil, c’est au tour de Schönenwerd d’être placé en quarantaine. Du coup, le club genevois doit reporter son troisième match de la saison. Le président de Swiss Volley calme le jeu.

Privés de match depuis trois semaines, Ratko Pavlicevic et ses joueurs prennent leur mal en patience. Au moins, ils ont pu reprendre l’entraînement.
Privés de match depuis trois semaines, Ratko Pavlicevic et ses joueurs prennent leur mal en patience. Au moins, ils ont pu reprendre l’entraînement.
LDD

Chênois montait en puissance et était prêt à passer la vitesse supérieure. Braver le leader Amriswil ne lui faisait pas peur. Défier ce mercredi Novi Sad en Serbie lui mettait l’eau à la bouche. Se frotter à Schönenwerd excitait sa curiosité. C’était une semaine de vérité, un premier crash-test pour une équipe toujours invaincue. Parce que la loi du terrain est toujours la meilleure, Ratko Pavlicevic allait savoir ce que ses joueurs ont vraiment dans le ventre. Seulement, encore faut-il pouvoir jouer!

Voilà déjà trois semaines et un dernier succès contre Näfels que Ruca Dos Santos et ses coéquipiers sont au chômage technique. La seconde vague de Covid-19 est passée par là. À Sous-Moulin, elle a cueilli Karim Zerika, poussé l’équipe en quarantaine et entraîné l’annulation de son déplacement à Jona. Le filet n’est pas une parade au virus. Depuis, plusieurs autres clubs suisses ont été retirés temporairement du jeu. Le week-end dernier, les quatre matches à l’affiche ont passé à la trappe. Idem ce samedi avec trois autres reports. Étonnamment, la LNA féminine est moins affectée.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.