Passer au contenu principal

Témoignage par l’imageChristian Lutz plonge dans le ventre de l’hôpital

1 / 12

«Je voulais comprendre ce qui se jouait vraiment sur la ligne de front et le documenter.»

Christian Lutz, photographe

Cyclone épidémique

Caresse, voix et ultimes moments

5 commentaires
    SYL

    Merci a tout les soignants et pour ceux qui critiquent d´habitude les frontaliers ou étrangers :la ont ne les entend pas ce sont pourtant eux chaque jour qui vous lavent vos fesses etant hospitalisés