Passer au contenu principal

3e ligueChênois II: «Cette fois, la montée ne va pas nous échapper»

Chênois II a souffert mercredi soir, mais a fini par passer l’épaule en toute fin de match face à l’AS Fribourgeoise (4-3), pour le plus grand bonheur du double buteur Fabien Schellenberg.

Fabien Schellenberg et Chênois II: objectif ascension.
Fabien Schellenberg et Chênois II: objectif ascension.
Le sourire du buteur Fabien Schellenberg en vidéo.

«Mon objectif? Rattraper Mehdy au classement des buteurs. Si possible même lui passer devant à la dernière journée», s’amuse Fabien Schellenberg avant d’évidemment remettre les pendules à l’heure. «Gagner en équipe, rien d’autre.» La boutade du double buteur à son capitaine disait tout de la belle soirée vécue par le CS Chênois II et de son championnat jusqu’ici très abouti (six matches, 16 points).

Plus que de la joie, il y avait surtout du soulagement dans la voix de Fabien Schellenberg. Chênois a souffert mercredi soir, plus que prévu, et s’en est sorti face au valeureux AS Fribourgeoise à la… 89e minute grâce à Joao Pimenta, auteur du 4-3 salvateur. «On a pris la mauvaise habitude de toujours encaisser en premier. Pour l’instant, on ne l’a jamais payé au prix fort, mais on est conscients qu’on s’en sort bien. Il faudrait agir plutôt que réagir.»

Il semblerait donc que rien ne puisse déstabiliser la troupe de Romain Pétremand. «Pour nous, c’est très clair. Comme l’année passée, on va jouer la montée. Et cette fois, elle ne va pas nous échapper», lance encore le prolifique buteur. «Dans le contenu, il y a encore beaucoup de boulot, nuance le coach. Prenez ces débuts de mi-temps: on a tout essayé. Leur rentrer dedans, changer l’échauffement, rien à faire, on encaisse toujours trop de buts à ces moments du match. Quoi qu’il en soit, je suis très fier de notre état d’esprit. On arrive à s’arracher, à gagner, sans faire les voyous. Regardez le classement fair-play.»

À ce jeu-là aussi, Chênois II figure en tête avec six tout petits points. Décidément un bien beau début d’exercice.

Coach Romain Pétremand à l’interview.