Passer au contenu principal

Défaut du fonds spéculatif ArchegosC’est l’heure du grand ménage pour Credit Suisse

Membres de la direction limogés, baisse des dividendes, enquêtes mandatées… la banque suisse doit gérer une affaire qui devrait lui coûter quelque 4,4 milliards de francs.

«Je reconnais que ces cas ont suscité une grande inquiétude chez toutes nos parties prenantes. De sérieuses leçons seront tirées», assure le nouveau CEO de la banque, Thomas Gottstein.
«Je reconnais que ces cas ont suscité une grande inquiétude chez toutes nos parties prenantes. De sérieuses leçons seront tirées», assure le nouveau CEO de la banque, Thomas Gottstein.
AFP

Pour les membres de la direction de Credit Suisse, la pause pascale n’a pas dû être de tout repos. Une semaine à peine après son alerte concernant des pertes importantes liées au hedge fund Archegos Capital Management, la banque suisse présentait mardi matin, avant l’ouverture des marchés, un premier bilan financier concret lié à cette affaire.

Tout en précisant que les résultats devront encore être finalisés, Credit Suisse estime que l’incapacité du fonds spéculatif américain à respecter ses appels de marge lui coûtera 4,4 milliards de francs. De quoi ruiner ses performances au premier trimestre puisque la banque sattend désormais à une perte avant impôts denviron 900 millions de francs.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.