Passer au contenu principal

Interpellations en sérieCes chauffards qui roulent sous retrait de permis de conduire

Plusieurs individus ont récemment été pris en flagrant délit par la police. Hors-la-loi, mais au volant. Des champions. Podium d’automne.

Photo d’illustration.
Photo d’illustration.
Laurent Guiraud

La loi des séries. Elle est forcément aléatoire. Aucun enseignement scientifique à en tirer. La matière, ici, est d’abord humaine. Les chauffards restent bien présents sur nos routes. Souvent, ils cumulent les infractions, ce qui leur vaut une interdiction de circuler «pour une durée indéterminée». Ils ont mis le feu à l’éthylomètre, ils ont provoqué un accident, ils récidivent, toujours au volant, pieds aux pédales. Avant de se faire interpeller.

Comme cet individu qui roulait sans feux mercredi soir, dans le secteur de Balexert, en direction du chemin des Coudriers. La nuit est tombée, le défaut d’éclairages saute aux yeux de la patrouille motorisée qui ordonne à l’intéresser de s’arrêter à la sortie d’un giratoire. Contrôle du véhicule et de la personne. Laquelle reconnaît spontanément qu’elle n’est pas en possession de son permis de conduire. Sous retrait depuis quand? Le retour au poste de police permet de déterminer la date: depuis le 31 mai.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.