Passer au contenu principal

Stevanovic, l’homme derrière le joueur«Certains disaient que j’étais fini pour le foot»

Altruiste sur le terrain. Solitaire en dehors. «Micha» Stevanovic, joyau de Servette, parle de lui.

«Micha» Stevanovic, un peu clown triste en dehors des terrains, mais artiste génial sur la pelouse. Il parle de son parcours.
«Micha» Stevanovic, un peu clown triste en dehors des terrains, mais artiste génial sur la pelouse. Il parle de son parcours.
ERIC LAFARGUE

Affranchi de toute turpitude, il y a d’abord un homme qu’on croit heureux. La première image que renvoie Miroslav Stevanovic de lui est celle qui s’échappe du terrain, où tout ne semble être que facilité, justesse et légèreté. C’est le bonheur de Servette en mouvement, un ravissement à l’échelle du championnat, dont il est le meilleur passeur (11 assists jusque-là). Il faut se méfier des réalités trop lisses et des surnoms joyeux: «Micha» n’est pas seulement cet homme-là.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.