Passer au contenu principal

État des lieux«Ce théâtre est un accélérateur de particules artistiques!»

Jean Liermier recevra la clé du nouveau Théâtre de Carouge fin juin, pour un accueil du public en janvier 2022. Visite du chantier avec un directeur aux anges.

Georges Cabreras

Hypnotique, le zonzon des scies et des perceuses, des rabots et des marteaux. Tendant loreille, on perçoit un bourdonnement plus rare parcourir le chantier du nouveau Théâtre de Carouge: le vol des électrons de linspiration Car si lon en croit le maître des lieux, «ce théâtre est un accélérateur de particules artistiques! Tous ceux qui lont visité jusquà présent ont été inspirés dans chaque espace par une foule didées créatives.»

Jean Liermier ne cache pas son enthousiasme. Le directeur, dont on connaît lénergie, sautille sans relâche de cour à jardin. Tout lémerveille dans ce palais des arts de la scène à la construction duquel il a été étroitement associé par le cabinet lausannois Pont 12 de François Jolliet. «Cétait formidable, nous avons pu emmener les architectes dans différents théâtres dEurope où nous avons joué en tournée, afin de leur montrer ce que nous voulions et ce que nous ne voulions surtout pas. Le résultat est époustouflant. Ce bâtiment nous offrira des conditions de création, de travail et defficacité exceptionnelles.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.