Passer au contenu principal

Fin de présidence«Ce n’est pas le «chrétien» de PDC qui importe mais les valeurs»

Après deux ans de présidence qui ont fait bouger le parti, Vincent Maitre cède les rênes du PDC à Delphine Bachmann. Bilan.

Vincent Maitre a cédé mardi la présidence du PDC à la députée Delphine Bachmann, élue par acclamations.
Vincent Maitre a cédé mardi la présidence du PDC à la députée Delphine Bachmann, élue par acclamations.
Magali Girardin

Mardi soir à Chêne-Bougeries, l’assemblée des délégués du Parti démocrate-chrétien (PDC) genevois a élu par acclamations à la tête du parti la députée Delphine Bachmann. Seule candidate, cette femme de 32 ans prend ainsi la succession de Vincent Maitre, conseiller national depuis le 20 octobre 2019. Ce dernier dresse le bilan de ses deux ans de présidence, deux ans durant lesquels se sont succédé coups durs et lancements de réformes. Charge à la nouvelle présidente de poursuivre les chantiers ouverts. Ou d’en entamer de nouveaux.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.