Passer au contenu principal

Mobilité à GenèveCe bus qui fait craindre un déluge routier à Vernier

Le Conseil municipal vote une résolution exigeant une baisse du trafic et s’opposant à des abattages d’arbres.

De Cornavin à Vernier et à la Zimeysa. une ligne de bus à haut niveau de service (BHNS) est en gestation sur la Rive droite.
De Cornavin à Vernier et à la Zimeysa. une ligne de bus à haut niveau de service (BHNS) est en gestation sur la Rive droite.
DTR

«Il est temps de signifier au canton que Vernier n’est plus sa poubelle!» Incisive, la déclaration émane des écologistes verniolans. Elle conclut leur argumentaire en faveur d’une résolution que la majorité de deux tiers du Conseil municipal a votée le 15 décembre. Les élus s’inquiètent de l’impact de la réfection de la route de Vernier qui se prépare afin d’y déployer une ligne performante de bus dit à haut niveau de service (BHNS).

Alors qu’un tram fut jadis envisagé sur cet axe, l’État a jugé l’affluence de clients insuffisante et a jeté son dévolu sur ce bus de luxe. La création de voies réservées sur le parcours irait de pair avec une réfection entière de la voie, «de façade à façade», comme l’exprime le jargon. À la suite d’ateliers participatifs dédiés au projet, des plans de détails ont semé l’émoi: chaussées élargies par endroits, platanes condamnés à Châtelaine.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.