Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Nouvelle scène Rive droiteCaecilia: renaissance d’un joyau architectural

Sous l’égide de l’association Artistes Associés, Elena Hazanov, Valentin Rossier et Georges Guerreiro sont les nouveaux locataires de la Salle Caecilia.
Les styles néogothique et Art nouveau cohabitent sur le frontispice de la rue Carteret, dans le quartier de la Servette.
Le foyer de la salle, avec ses murs soigneusement repeints en bleu puis vernis à la résine par Valentin Rossier.

Association d’artistes

Dans la perspective de passer ses nuits à construire les praticables – portes antifeu, WC adaptés aux fauteuils roulants, lustres, déco… –, Valentin Rossier a commencé par installer le bar.
Occupé par le décor des «Trahisons» de Harold Pinter, le plateau fait face à 90 places assises et un balcon de pierre condamné.

«Je voulais éviter à tout prix que la salle soit laissée à l’abandon, surtout dans une ville qui manque cruellement de lieux de répétition.»

Georges Guerreiro, metteur en scène et comédien
Le cadre de scène en pierre sculptée constitue l’un des plus beaux ornements de la Salle Caecilia.
Les entrailles de la Salle Caecilia réserve des visions insoupçonnées au visiteur curieux.