Passer au contenu principal

Lettre du jourCadeau fiscal aux familles aisées

À ce jour, le salaire de nombreuses femmes sert en partie à payer les frais de crèches.
À ce jour, le salaire de nombreuses femmes sert en partie à payer les frais de crèches.
colourbox.com

Genève, 15 septembre Selon le projet initial du Conseil fédéral, les parents devaient pouvoir déduire jusqu’à 25’000 francs de frais de garde de leurs enfants de l’impôt fédéral direct.
L’idée était de favoriser la reprise du travail de certaines femmes qui renoncent à leur emploi car leurs salaires servent à payer les frais de crèches.


Alors que ce projet ne devait coûter que 10 millions de francs aux caisses fédérales, les partis de droite l’ont dénaturé en le transformant en cadeau fiscal aux familles aisées. La version qui est maintenant soumise au vote prévoit aussi une hausse de la déduction générale par enfant de 6500 francs à 10’000 francs. Cette hausse s’appliquera à chaque enfant mineur en apprentissage ou en études. Le coût du projet va donc passer de 10 à 370 millions.


La gauche a vainement essayé de s’opposer à cette nouvelle version, de même que le conseiller fédéral Ueli Maurer, qui a critiqué ses conséquences budgétaires. Ce qui devait être une modeste incitation pour les femmes très qualifiées à rester sur le marché du travail s’est transformé en un allègement fiscal démesuré qui ne profitera qu’aux ménages les plus favorisés. Il ne représente pas d’aide supplémentaire aux familles pour leurs frais de garde.


En termes de chiffres, il faut avoir un revenu de 300’000 francs pour bénéficier de l’exonération maximale de 910 francs et de 190’000 francs pour obtenir une exonération de 500 francs. Les revenus se situant dans les tranches inférieures ne recevront que des miettes.


De plus, en cette période de pandémie où nombre de salarié·e·s et d’indépendant·e·s voient leurs revenus diminuer, est-ce le moment de dilapider ainsi les finances de la Confédération?
Le 27 septembre, il faut résolument refuser ce projet injuste et nuisible!