Passer au contenu principal

Le coach des Aigles tire un premier bilan«ça ne sert à rien de se projeter dans le temps»

Même si sa formation a parfois manqué de constance, Patrick Emond a vu de bonnes choses sur la glace et félicite ses joueurs dans ces moments difficiles. Il fait le point alors que lui et ses Aigles sont en quarantaine.

Patrick Emond, tout comme ses adjoints Jan Cadieux et Louis Matte, a vu de belles choses sur la glace.
Patrick Emond, tout comme ses adjoints Jan Cadieux et Louis Matte, a vu de belles choses sur la glace.
ÉRIC LAFARGUE

Dans un monde idéal, Patrick Emond, coach de Ge/Servette, nous aurait reçus dans son bureau aux Vernets pour parler des quinze premiers matches disputés par sa formation avant la pause dédiée à léquipe nationale. Ça, c’était avant le Covid-19, avant que ce virus ne vienne perturber la planète et le championnat suisse de hockey. Avant que neuf Grenat ne se retrouvent positifs et le club placé en quarantaine. C’est donc depuis chez lui, au Petit-Lancy et au bout du fil, que l’entraîneur des Aigles tire après six rencontres seulement un premier bilan d’une drôle de saison qui devrait se prolonger, si tout va bien, à huis clos…

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.