Passer au contenu principal

Politique agricole Boris Johnson force le virage écolo de l’agriculture britannique

Les normes environnementales seront plus strictes que dans l’Union européenne et liées aux objectifs climatiques.

Boris Johnson en visite chez les paysans écossais, en septembre 2019.
Boris Johnson en visite chez les paysans écossais, en septembre 2019.
AFP

Le Royaume-Uni est en train d’adapter son agriculture à sa sortie de l’Union européenne. Première tâche: remplacer les subventions européennes versées dans le cadre de la politique agricole commune (PAC). «Même les partisans du libre-échange comme moi sont d’accord pour dire qu’il doit y avoir une sorte de contrôle agricole, de subvention et des tarifs douaniers pour protéger l’agriculture nationale», admet Edward Leigh, député de la circonscription rurale de Gainsborough, dans l’est de l’Angleterre. «Les agriculteurs sont donc assez sereins. Tout ce qu’ils veulent est pouvoir bénéficier d’un régime de subvention, qu’importe celui-ci.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.