Vincent Schmid: La belle Escalade et la paix de Saint-Julien

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Nouvelle édition de notre revue des blogs publié sur le forum blog.tdg.ch de la Tribune de Genève.. Pour consulter les blogs cités, cliquez sur leur titre. Les blogueurs apprécient les commentaires. Merci, pour la qualité de notre forum, d'être concis, courtois, pertinents et de signer votre envoi. Pour retrouver les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre! Pour créer un blog, faites acte de candidature à blog@tdg.ch.

Vincent Schmid: La belle Escalade et la paix de Saint-Julien

Le Dieu des Ecritures se présente comme un Dieu des évènements. Selon le livre de l’Exode, il libère son peuple de la servitude en Egypte et le mène vers une terre promise. Selon les Evangiles, il se manifeste par la naissance d’un enfant sous le règne de César Auguste. Nos ancêtres de 1602 ont compris l’Escalade de cette façon, un événement dans lequel la Providence divine s’était manifestée en leur faveur. La raison principale était l’importance de l’enjeu, à savoir la survie au cœur de l’Europe d’un bastion réformé indépendant. Importance inversement proportionnelle à la modestie des opérations militaires sur le terrain. En quelque mois la tension déboucha sur un traité de paix – le traité de Saint-Julien – qui bon an mal an marqua la fin définitive des hostilités entre Genève et la Savoie. Traité de paix dans lequel le nom de Dieu est aussi invoqué. Le rôle discret de la Compagnie des Pasteurs dans la conclusion de cette paix ne fut pas négligeable, les autorités genevoises étant plus qu’hésitantes au départ. Les chroniqueurs rapportent que la paix de Saint-Julien donna lieu à des festivités transfrontalières considérables. C’est pourquoi on devrait toujours associer à la commémoration de l’Escalade celle du traité de Saint-Julien. (...)

Patrick-Etienne Dimier: Le principe de laïcité est intangible

La Chambre constitutionnelle vient de rendre un verdict pour le moins surprenant par lequel elle contredit la volonté du Souverain auquel, elle, comme tout le monde est pourtant soumise. C’est du moins ce que dit l’article 2 de notre Constitution ! Quel est le considérant le plus invraisemblable ? Celui par lequel ces braves gens estiment que les élus de la République peuvent manifester leur appartenance religieuse dans le Parlement alors même que la constitution précise de l’Etat est laïc. Ce positionnement nous porte à penser que ces juges estiment pouvoir rendre un verdict qui est au-dessus de la Constitution ce qui est tout simplement stupéfiant. (...) Reste à espérer que ce jugement bancal sera attaqué et la cause portée devant le TF, elle en vaut la peine !

Daniel Warner: Three Presidential Crises

(...) Do we want a powerful president or not? Pictures of President Emmanuel Macron of France strolling down the Hall of Mirrors at Versailles have elicited warnings of an imperial presidency. On the other hand, many bemoan the vacuum of leadership in the democratic world. Donald Trump or Joe Biden, Bernie Sanders, Elizabeth Warren or the rest of the Democratic contenders? These are all politicians, hardly presidential. Perhaps it is not the system of rotating presidencies in Switzerland or previously in Geneva or the confusion over separation of powers in the United States that is at fault for this lack of leadership. Perhaps the problem is we the people. Citizens want to be heard. We want our governments to be truly democratic. We want the people to be sovereign; we want to feel empowered. And yet, we also want to be led. Not led like the children who followed the Pied Piper of Hamelin but led as responsible citizens. We want to be inspired by someone and that person’s vision. (...)

Esther Alder: Les aînés, notre avenir

Autre signe inquiétant : l’âgisme, soit les discriminations envers les personnes âgées, est en augmentation. Les médias parlent de plus en plus des aînés en termes de coûts. Les personnes âgées et le vieillissement démographique sont décrits comme un « péril gris », un « tsunami gris », un « péril vieux », « une menace pour les finances publiques et la croissance », un « risque économique », et j’en passe. Ces formules révoltantes expriment une discrimination crasse envers les personnes âgées et contribuent à répandre une image négative qui risque de creuser un fossé entre les générations. C’est dire à quel point nous avons besoin d’associations comme l’AVIVO qui se mobilisent pour défendre les intérêts des personnes âgées ! (...) C’est inévitable, le vieillissement de la population va bouleverser nos sociétés. Qu’on le veuille ou non, les seniors sont aussi notre avenir ! Merci à l’AVIVO de continuer à nous le rappeler.

Charly Schwarz: Addicts à la croissance

Nous sommes rentrés dans une période d'arrêt de la croissance. Tous les signes le montrent : la fin du secret bancaire, le changement climatique, la dégradation du contrat social, etc. Mais nous devons comprendre qu'il ne s'agit pas de problèmes mais bien de symptômes. Nous devons changer notre manière de mesurer les valeurs. Nous devons distinguer la croissance quantitative et la croissance qualitative. Malheureusement, nos dirigeants n'agissent pas comme s'ils saisissaient la différence entre quantité et qualité. Ils poussent automatiquement le bouton de la croissance quantitative. (...)

Demir Sönmez: Deux rassemblement contre les féminicides à Genève

(...) Plus deux cents des femmes de différentes régions du monde se sont rassemblées sur la place des Nations Unies à Genève pour organiser un rassemblement contre de l'élimination de la violence à l'égard des femmes. Dans l’action des photos des femmes violente et massacrées par des hommes ont été montrée à différents moments. La journée à été aussi marqués par un moment de silence à la mémoire des femmes qui ont perdu la vie. Toutes sortes de violences contre les femmes ont été dénoncé en Palestine, Iran, Chili, Bolivie, Brésil, en toute l'Amérique latine, en en l'Europe, en l'Asie, en extrême Oriente, en Rojava et en Kurdistan. (...)

Marie-France de Meuron: Le coût, le prix et la valeur des médicaments

Le coût des médicaments est relativement facile à calculer et, de plus, à contrôler puisqu'une grande partie des dépenses reviennent aux caisses d'assurance maladie. Ce qui s'avère beaucoup moins aisé à connaître est le coût des effets secondaires et des médicaments prescrits pour les contrer. Et pourtant c'est le tout qui exprime la situation actuelle dans laquelle les dirigeants politiques se débattent avec l'illusion de trouver des solutions qui sont hélas loin de modifier la situation de base. (...)

Pascal Décaillet: Fonction publique : un minimum de décence !

(...) Les gens qui, à Genève, travaillent dans le secteur privé, notamment les petits entrepreneurs indépendants, qui n'ont aucune garantie sur rien, paient seuls la totalité de leur AVS, ainsi que de leur prévoyance professionnelle (s'ils en ont contacté une), et d'ailleurs l'ensemble de leurs assurances sociales (pertes de gain, etc.) apprécieront vivement d'apprendre que la fonction publique s'apprête à manifester, le 5 décembre prochain. Cet appel, dans les circonstances économiques que nous vivons, avec le chômage des jeunes et celui des seniors, voire la dépendance de l'assistance sociale, confine à l'indécence. Faut-il rappeler que la fonction publique genevoise a bénéficié ce printemps, suite à une enchaînement complexe de votes, de l'incroyable cadeau de pouvoir continuer à ne cotiser qu'à hauteur d'un tiers pour sa prévoyance professionnelle ? Un tiers pour l'employé, cela signifie deux tiers pour l'employeur. L'employeur, c'est l'Etat. Donc l'employeur, c'est nous ! (...)

Créé: 26.11.2019, 18h32

Le meilleur des blogs

Antoine Vielliard: La question de la scolarisation des Genevois de France

Rolin Wavre: «Je suis fatigué des postures qui phagocytent le débat public ou privé»

Catherine Armand: La passion de la Commune

Pascal Holenweg: A propos de la succession de Christian Levrat

Pierre Béguin: Rhinocérite

John Goetelen: La faute d’Antonio Hodgers


Edmée Cuttat: Un brûlot social sur la banlieue

Patrick Dimier: Genève aura-t-elle un budget en 2020 ?

Sylvie Neidinger: Gilets Jaunes, Brumaire An 1

Adrien Faure: L’égalitarisme strict et la pauvreté

Vincent Schmid: J'accuse, un film de Roman Polanski

Cyril Aellen: La droite a perdu. La droite peut gagner

Anne Cendre: Bustes contemporains

Valentin Dujoux: Les combats rétrogrades de certain-e-s

Aurélie Friedli: l’OHGe fait rayonner Genève

Arnaud Cerutti: Et si Constantin avait perdu la flamme?

Jean-Marc Guinchard: L’IN 163 et la délégation genevoise à Berne

Leila el-Wakil: Marcher pour les arbres

Maurice Gardiol: Dieu(x)... pour combler un déficit de culture

Grégory Pons: Est-ce décent et est-ce même intelligent ?

Pascal Gavillet: L'appel de Clotilde Courau

Daniel Warner: Sadako Ogata

Claude Bonard: Terrorisme à Genève

Maurice-Ruben Hayoun: Conseils de Régis Debray à son fils

Michèle Roullet: Ouverture à l’Autre et reniement de soi !

Andreas Dekany: C'était il y a trente ans!

Sylvie Neidinger: Marianne détournée en Oncle Sam...

Pierre Scherb: On continue (de perdre)

Mireille Vallette: Dernières nouvelles de l’islamophile Helvétie

Olivier Perroux: La nouvelle lutte des classes

Pierre Kunz: Sus aux inégalités !

Alain Meury: Cure de jouvence

Vincent Schmid: Edit de Nantes 2.0

Sylvain Thévoz: Mettons le racisme hors-jeu!

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Toujours pas de vert au Conseil fédéral
Plus...