Passer au contenu principal

Sylvain Thévoz: Davantage de verdure et de liens sociaux dans les quartiers?

Nouvelle édition de notre revue des blogs publiés sur le forum blog.tdg.ch de la Tribune de Genève. Pour consulter les blogs cités, cliquez sur leur titre ci-dessous. Les blogueurs apprécient les commentaires. Merci d'être concis, courtois, pertinents et de signer votre envoi. Pour retrouver les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre! Pour créer un blog, faites acte de candidature à blog@tdg.ch.

Sylvain Thévoz: Comment obtenir davantage de verdure et de liens sociaux dans les quartiers?

Récemment, en commission des pétitions du Grand conseil, nous avons étudié une demande très simple et fondamentale de la population : la création de places publiques dans les quartiers. Quelque chose de si fondamental que c’est d’ailleurs un droit constitutionnel, celui du droit à un environnement sain (art.19 de la Constitution genevoise). Cette pétition demandait que le bruit, les nuisances et l’insécurité liés au trafic routier soit réduits. Elle demandait de créer des espaces de convivialité et de respiration citoyenne dans des quartiers définis, que des places publiques soient aménagées avec des bancs, des tables et de vrais arbres apportant ombre et fraîcheur. Résultat... demande balayée par la majorité de droite ! (...) Comment obtenir davantage de verdure et de liens sociaux dans les quartiers? (...)

Edmée Cuttat: Exceptionnelle, Renée Zellweger fait revivre Judy Garland

(...) Célèbre Bridget Jones, Renée Zellweger opère ici un retour triomphal après un passage à vide. Méconnaissable, exceptionnelle, elle n’incarne pas, elle est Judy Garland, interprétant elle-même, formidablement chaque chanson. Aucun trucage n’a été utilisé. Il faut dire qu’elle n’est pas novice en la matière, ayant remporté l’Oscar du meilleur second rôle pour la comédie musicale Chicago. Possédée par son personnage qu’elle a travaillé pendant un ans, Renée Zellweger bluffe à la fois par la voix, l’accent, la posture voûtée, la gestuelle scénique, les fêlures, les caprices, l'humour, les contradictions de l’idole déchue. Broyée par Hollywood, elle reste une icône. Comme pour cet émouvant et fidèle couple d’homosexuels qui lui voue une admiration inconditionnelle. On regrette juste un peu que le film, même s’il évite le biopic chronologique traditionnel, ne soit pas toujours à la hauteur de la performance de son éblouissante tête d’affiche.

Marie-France de Meuron: Les médecines complémentaires et les assurances complémentaires

Cette appellation a permis à certaines thérapies d'être introduites dans la médecine conventionnelle. Elle donne l'impression d'un plus, alors que le système octroie à ces thérapies un statut de seconde classe; par exemple, elle ne tient de loin pas assez compte que le temps d'une consultation est plus long que celui de la prescription d'un médicament courant (par conséquent, refus de remboursement du surplus de temps et statistiques strictes des coûts par patient et par an, qui ne sont plus en relation avec l'efficacité thérapeutique). Cette distinction permet un amalgame, donc source de confusion, de thérapies d'envergures très variables qui peuvent agir sur différents plans. Entre autres, elle camoufle la distinction entre les médecines complémentaires et les médecines alternatives. Ce mode de procéder dénote d'une méconnaissance des médecines alternatives qui présentent non seulement un autre mode d'agir mais aussi un autre regard sur le malade, ses symptômes et le sens de ce qu'il vit tant dans son corps que dans son âme et son esprit. (...)

Daniel Warner: The UN, Homeostasis and China The United Nations system has been in limbo since Trump’s inauguration in 2016. There has been no American leadership. In New York, Ambassador Nikki Haley and her successor Kelly Craft have continually undercut consensual leadership with the refrain of “What’s in this for us (US)?” In Geneva, where the Carnegie, Ford and Rockefeller Foundations were instrumental in creating International Geneva, there was no American ambassador for two and a half years. The empty broken chair at the Place des Nations figuratively represents the obvious dismissal by President Trump of International Geneva and its pivotal role in human rights and humanitarian law. The Conference on Disarmament is blocked; the World Trade Organization has become second fiddle to bilateral negotiations with ad hoc arrangements trying to salvage the non-functioning Appellate Body. And the recent appointment of Andrew Bremberg as U.S. Ambassador in Geneva does not bode well for the future of United States leadership. (...) Can the political vacuum left by America’s withdrawal from the system remain void? Or will some other power begin to fill the vacuum? (...)

Pascal Holenweg: ”Papyrus”, un succès ”individuel et collectif”...

"Papyrus" est un exemple à plusieurs titres : c'est un exemple de collaboration efficace entre les associations de soutien aux sans-papiers, les syndicats, l'administration et les autorités politiques fédérales et cantonales. L'effort des associations et des syndicats a, en particulier, été considérable : 2230 heures de permanence, une vingtaine de séances d'informations collectives, 1264 dossiers montés pour 1931 personnes. C'est aussi un exemple de rationalité dans la définition des critères d'une décision administrative (le processus de naturalisation pourrait utilement s'en inspirer, soit dit en passant...) -des critères objectifs, transparents, clairs : durée de séjour, indépendance financière, absence d'antécédents pénaux. C'est enfin un exemple de prise en compte des situations personnelles les plus difficiles, le "bénéfice humain" de cette régularisation étant sans commune mesure avec son coût administratif : des milliers de personnes peuvent désormais vivre au grand jour, à visage découvert, sans craindre une arrestation (...) Genève a montré une voie que la Suisse peut emprunter. Mieux : qu'elle DOIT emprunter. (...)

Pascal Décaillet: Bravo, Simon Brandt !

(...) En clair, fallait-il onze policiers, lors de son interpellation, pour en arriver là ? En clair, tous les journaux ayant fait état de cette affaire rocambolesque consacreront-ils autant d'espace au classement de l'affaire ? En clair, voilà, comme nous l'avions écrit dans notre commentaire de GHI, un homme droit dans ses bottes, un candidat qui a su tenir sous une pression inimaginable, un type qui n'a pas flanché. Pour ma part, à ce candidat sérieux, soucieux du bien public, connaissant à fond ses dossiers, imaginatif quant aux réformes à adopter pour la Ville, je dis simplement : BRAVO, SIMON !

JF Mabut: "Les Huguenots" et la messe à Saint-Pierre de Genève

Demain commence le "Ramadan chrétien", le Carême, un temps de frugalité - c'est très à la mode -, de réconciliation -ça l'est un peu moins - , de pardon - évoque-t-on ce mot libérateur dans l'école genevoise? A Genève justement, où la pensée dominante impose une stricte et parfois sourcilleuse séparation des églises et de l'Etat, l'événement prend une tournure historique. Ce mercredi des cendres, selon le rite catholique, où les croyants se souviennent qu'ils sont poussière, de cette poussière que le Créateur a façonnée avec l'eau et le souffle pour faire l'Adam, l'humain premier, homme et femme confondu.e.s, jusqu'à ce que Dieu personnifie le masculin et le féminin, et sans doute tous les genres… Ce 26 février, mercredi des cendres, donc, Les Huguenots, le maxi opéra de Meyerbeer, est donné sur la scène du Grand Théâtre de Genève. Un événement. Au Ve acte, ont entend le chœur des meurtriers: « Abjurez, huguenots, le ciel l’ordonne!» C'est le massacre de la Saint-Barthélémy, le 24 août 1572. Samedi 29 février, une messe catholique sera dite en la cathédrale Saint-Pierre de Genève (...)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.