Passer au contenu principal

Pierre Béguin: La rééducation des citoyens

Nouvelle édition de notre revue des blogs publié sur le forum blog.tdg.ch de la Tribune de Genève.. Pour consulter les blogs cités, cliquez sur leur titre. Les blogueurs apprécient les commentaires. Merci, pour la qualité de notre forum, d'être concis, courtois, pertinents et de signer votre envoi. Pour retrouver les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre! Pour créer un blog, faites acte de candidature à blog@tdg.ch.

31 janvier

Pierre Béguin: La rééducation des citoyens

Un article paru dans la Tribune de Genève de mercredi dernier pourrait faire froid dans le dos si on le soumettait à une petite analyse critique. De quoi s’agit-il? Ni plus ni moins qu’un programme de rééducation des citoyens: Le professeur Tobias Brosch, de la FPSE, a confectionné un catéchisme redéfinissant tout à la fois ce que nous devons apprendre à reconnaître, nos devoirs moraux ou religieux, nos comportements appropriés et les modèles à suivre dans nos actions. (...) La troisième «recommandation» vise la rénovation de la morale. (...) Les cinq obstacles à la défense active du climat seront tantôt levés par le programme de mesures pensé par Tobias Brosch. (...) L’Académie s’y mettra aussi: (...) A l’heure où la Russie et la Chine s’ouvrent à l’économie de marché et se libéralisent peu ou prou, améliorant le niveau de vie de leurs citoyens, l’Occident s’enferre dans la voie totalitaire d’un communisme écologique. (...)

Catherine Armand: Un quartier cerné par les antennes 5G

(...) Intriguée par cette antenne de l'avenue des Amazones 4 dont le statut semble flou, une petite enquête auprès de l'Office des autorisations de construire de l'Etat de Genève révèle que le processus d'implantation des antennes 5G échappe grandement au contrôle de l'Etat. L'installation du 4 avenue des Amazones dispose d'une autorisation d'exploitation depuis 2005, sans qu'aucune antenne n'y soit toutefois répertoriée par l'OFCOM (Voir la carte OFCOM des antennes de téléphonie mobile). Selon l'Etat, une autorisation non utilisée perd sa validité au bout de 4 ans au maximum (2 ans + 2 pans de prolongation possible). Or cette autorisation est restée valide jusqu'à aujourd'hui et fin 2019 l'opérateur a saisi le SABRA (Service de l'air, du bruit et des rayonnements non ionisants) via Enkom AG (installateur) pour demander une autorisation de "modification mineure" ne nécessitant pas d'autorisation de construire (en clair un ajout de la 5G sur une antenne déjà au bénéfice d'une autorisation). Alors, cette antenne était-elle pré-existante ou une antenne 5G a-t-elle été installée en toute impunité malgré le moratoire à un emplacement inutilisé par l'opérateur ? Difficile de le savoir… (...)

André Naef: Mes prévisions pour 2019...douze mois plus tard !

Dans un dernier regard sur l'année écoulée, je reviens sur mes prédictions forcément hasardeuses, douze mois en arrière, certaines relativement justes, d'autres carrément à côté de la plaque. 1) Le Brexit a tout de même eu lieu… … Avec dix mois de retard, certes (...) 2) Trump sera-t-il battu ? (...) Si - et c'est un grand SI - les démocrates se rallient rapidement autour d'un candidat modéré, prônant la réconciliation des Américains (Joe Biden ?), Trump pourrait être battu. 3) Macron persiste et signe (...) 4) L'Europe résiste au populisme… (...) 8) Pour les Grenats, tous les voyants sont au vert (...)

Edmée Cuttat: ”Just Mercy”, plaidoyer poignant contre le racisme et la peine de mort

(...) Les oeuvres sur les erreurs judiciaires tragiques ne manquent pas et Destin Daniel Cretton ne révolutionne pas le genre avec sa mise en scène classique et sa reconstitution modeste. Mais en se saisissant de cette histoire forte, il propose un film utile, édifiant, poignant, sans pathos ou sensationnalisme, sur la discrimination et la criminalisation systématiques des Afro-Américains. Tout en se livrant à un puissant réquisitoire contre la peine de mort. Just Mercy vaut aussi par l’excellente prestation de ses deux acteurs. Jamie Foxx est émouvant de dignité dans le rôle de cet homme injustement condamné et Michael B. Jordan très convaincant dans celui de l’avocat idéaliste, brillant, tenace et vertueux.

Didier Bonny:« Scandale » : chronique du sexisme ordinaire

Le film s’inspire de l’histoire vraie de deux femmes, Gretchen Carlson (Nicole Kidman), l’ancienne co-animatrice d’une influente émission sur Fox News, et Megyn Kelly (Charlize Theron), correspondante vedette sur cette même chaîne de télévision américaine qui est très favorable aux Républicains. (...) Réalisé comme un vrai faux reportage à l’intérieur de Fox News, cette approche, certes extrêmement dynamique et qui restitue l’effervescence d’une chaine d’infos en continue, donne toutefois le tournis dans la première partie du film. Il faut s’accrocher pour ne pas perdre le fil. Mais une fois cette première étape passée, « Scandale » laisse alors toute la place à ses trois excellentes actrices principales et la tension monte inexorablement (...) Toujours à l'affiche 5 étoiles. « 1917 »,. « Hors normes », « Joker » (...)

Marc Schindler: Tsunami sur les médias publics

(...) Le public ne ne veut plus payer ce qu’il trouve gratuitement dans les médias privés financés par la publicité. Résultat : la publicité s’effondre dans les médias publics. Fini le temps où l’auguste BBC, la vénérable Radio France et l’attrayante RTS avait ses fidèles qui suivaient ses programmes tous les jours ! Finie la belle époque où le contribuable payait sans rechigner sa redevance ! Finie aussi l’époque où les annonceurs se battaient pour vendre leurs produits sur les chaînes publiques de radio et de TV ! Aujourd’hui, les gouvernements, soutenus par l’opinion publique, appliquent la rigueur budgétaire aux médias et la loi du marché ravage les rédactions. A Londres, à Paris ou à Genève, les médias publics ont mauvaise presse : une TV pour les vieux, une radio ringarde, des présentateurs payés comme des ministres ! Le public préfère les jeux richement dotés, les émissions de variétés avec des vedettes populaires et les séries américaines diffusées par les chaînes privées. Et c’est gratuit, puisque c’est payé par la pub ! (...) Alors, on sabre et en licencie. A la BBC, c’est le massacre (...) J’ai connu les années de vaches grasses de la TV. (...) il n’y avait pas d’analyse d’audience. (...) Pascal Holenweg: Un référendum contre un ”libre-échangisme” ravageur

Un comité a lancé le référendum contre un accord de libre-échange (accepté par les Chambres fédérales) passé entre l'Indonésie et l'Association européenne de libre échange, dont la Suisse est membre. Les référendaires (Uniterre, SolidaritéS, les Jeunes Verts, Longo Maï, Solidarité sans frontières, le parti Nouveau Radical, SolidaritéS) font de ce référendum un moment de la lutte contre un "libre-échangisme" des marchandises sans critères sérieux de respect de l'environnement et des droits humains -car après l'accord avec l'Indonésie se profilent d'autres accords sortis du même tonneau libéral, avecla Malaisie et le Mercosur sud-américain. Tous accords qui cautionnent des conditions de travail calamiteuses et concourent à la destruction de la forêt tropicale Dans le cas de l'Indonésie, c'est sous le slogan "Stop à l'huile de palme" que le référendum est lancé (...)

Claude Bonard: Le graveur genevois Antoine Bovy et l'impératrice Eugénie

Après un mariage civil le 29 janvier 1853, la jeune comtesse espagnole Eugénie de Montijo épouse religieusement à Notre-Dame de Paris Charles-Louis-Napoléon Bonaparte, devenu empereur des Français sous le nom de Napoléon III l'année précédente. 17 ans plus tard, dans les derniers jours de l'Empire, en 1870, c'est un artiste genevois, Antoine Bovy ( 1795-1877), graveur de médailles très connu, élève de James Pradier, qui va réaliser un superbe portrait gravé de l'impératrice. Cette médaille fait aujourd'hui partie des collections des Musées de Paris. En Suisse, si nous avons un peu oublié l'oeuvre d'Antoine Bovy, il est pourtant toujours présent dans notre vie quotidienne sans que nous le sachions, lorsque nous manipulons des pièces de 50 centimes, 1 et 2 francs…

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.