Passer au contenu principal

Le meilleur des blogsPatrick Etienne Dimier: La boucle ferroviaire et le Cornavin-virus 2050

Nouvelle édition de notre revue des blogs publiés sur le forum blog.tdg.ch de la Tribune de Genève et dans notre Webzine. Pour consulter les blogs cités, cliquez sur leur titre. Les blogueurs apprécient les commentaires. Merci d'être concis, courtois, pertinents et de signer votre envoi. Les blogs sont publiés sous la seule responsabilité de leur auteur. Pour retrouver les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Culture! Pour créer un blog, faites acte de candidature à blog@tdg.ch.

Patrick Etienne Dimier: La boucle ferroviaire et le Cornavin-virus 2050

Le regretté Rolin Wavre a déposé un Projet de Loi (PL12525) visant à octroyer un crédit d’étude de la boucle ferroviaire reliant Cornavin-Cointrin et Genthod. Il m’a fait l’honneur de m’y associer et j’en suis aujourd’hui le défenseur avec mes collègues du groupe parlementaire MCG. (...) Deux raisons font que nous le soutenons. (...) Est-il raisonnable de persister à vouloir réaliser une gare souterraine qui va générer un chantier d’une durée de 14 ans et une pollution 100 fois plus importante que celle de la boucle. Est-il raisonnable d’imposer à l’un des quartiers les plus denses de Genève un chantier dont la durée minimale est de 14 ans en deux tranches, sans compter la métamorphose de Cornavin qui, elle, va durer 3 ans ad minima. En comparaison, la prolongation des voies en direction de Genthod, via l’aéroport, permettra d’éviter totalement ces deux points noirs pour tous les habitants des Grottes et environs. Etrangement, aucune étude comparative sérieuse n’a été faite, notamment par l’administration cantonale. Cette dernière fait preuve d’un manque d’objectivité qui laisse pantois. (...) J’invite les citoyens à se mobiliser, auprès de leurs partis politiques ou associations, pour que la solution de la boucle soit étudiée honnêtement et sans parti pris. (...)

----------

Tous les jours une nouvelle revue des blogs hébergée par @tdg.ch

----------

Mireille Vallette: Stop islamisation: les lauréats 2020

Uli Windisch (Suisse romande, Genève) , Shafique Keshavjee (Suisse romande, Vaud) et Stefano Piazza (Suisse italienne) ont reçu le “Swiss Stop Islamization Award” 2020, annonce dans un communiqué son fondateur Giorgio Ghiringhelli. Lancé en 2018 par le mouvement tessinois “Il Guastafeste” animé par Ghiringhelli (grâce auquel le Tessin a interdit le port du niqab), ce prix récompense chaque année trois personnes – en Suisse romande, en Suisse italienne et en Suisse alémanique (ou dans les pays limitrophes de la Suisse) - qui se sont distinguées pour leur courageuse activité contre l’islamisation de la Suisse et de l’Europe, et contre la diffusion du radicalisme islamique. Cette année, la Suisse alémanique est absente. (...) Né en 1946, Uli Windisch a été professeur de sociologie, communications et médias à l’Université de Genève. (...) En 2012, après avoir quitté le monde académique, il a lancé le «web-journal» suisse romand LesObservateurs.ch, dont il est le rédacteur en chef et avec lequel il a déjà conquis une audience internationale.

Jean-Philippe Accart: Le voyage a-t-il encore un sens ?

C'est la question à se poser en ce moment, et c'est celle que pose la revue en ligne Helvetia Historica. D'après un sondage cité par la RTS ce jour, 32% des Suisses croient encore qu'ils vont faire des voyages lointains cet été... Il faudrait d'abord attendre que les frontières ouvrent de nouveau, que les transports fonctionnent correctement, et que les avionneurs acceptent les réservations pendant l'été, ce qui ne semble pas être le cas. Alors Helvetia Historica propose de se tourner vers... la Suisse et quoi de mieux en effet. Bien sûr il n'y a pas la mer, mais il y a les lacs ; les randonnées en montagne remplacent aisément les marches dans le désert ; et avec le réchauffement climatique, les canicules estivales en Europe n'ont rien à envier aux Tropiques. (...)

Béatrice Deslarzes: Un temps de réflexion

Ce confinement quasi général pendant des semaines a été dur à supporter et j'espère bien que ces semaines "d'emprisonnement "vont servir à quelque chose.Il faut que tous ces sacrifices marquent un véritable temps de réflexion pour nous et notre planète. (...) Il faut aussi que nos autorités se servent de cette leçon pour essayer de changer nos mentalités et notre façon de vivre. (...)

Bruno Hubacher: Le sermon de Michael M.

ou, quand le sage désigne la lune, Michael M. nous fait regarder le doigt. Solidement ancré dans le mouvement syndicaliste des travailleurs de l’automobile, le réalisateur Michael Moore a grandi dans le milieu ouvrier de sa ville natale, Flint, dans l’état de Michigan. Il sait ce que c’est que d’être un « underdog ». Seulement, depuis qu’il court les plateaux de la chaîne de télévision « centriste », MSNBC, porte-parole officieux du « Parti démocrate », pour parler politique, il semble avoir oublié les siens, notamment ceux qui souffrent de la pollution de l’eau potable de sa ville natale, eau qui contient encore et toujours un niveau de plomb à faire crever un cheval. (Jordan Chariton) (...)

Claude Bonard: L'incroyable popularité de Charles de Gaulle en Pologne

En ce 9 mai, il me semble approprié de parler du général de Gaulle et de sa popularité en Pologne. Le visiteur parisien qui connaît bien le monument du général de Gaulle situé sur l'avenue des Champs-Élysées à Paris sculpté par Jean Cardot, sera surpris de trouver à Varsovie une statue identique, sortie du même moule érigée sur un rondeau portant le nom du général. Ce visiteur va dès lors se demander au nom de quoi de Gaulle est si populaire en Pologne. Il y a deux raisons. La première remonte à la la guerre polono-bolchévique de 1920. (...) La seconde raison de sa popularité en Pologne remonte à 1967 où il fut le premier chef d'Etat d'Europe occidentale à se rendre en voyage officiel en Pologne communiste.

Marc Schindler: Responsables, pas coupables !

Le commando d’enquêteurs du Monde a encore frappé. Après une enquête approfondie, Gérard Davet et Fabrice Lhomme révèlent le scandale des masques en France. On savait que le gouvernement avait caché la vérité et qu’il avait menti. Mais on apprend maintenant que de zélés serviteurs de l’Etat ont caché la réalité au gouvernement et qu’ils ont détruit 600 000 masques, à la veille du Covid-19 ! « La mécanique du délitement - aux racines de la crise sanitaire française ». Le titre claque comme un acte d’accusation. En lisant cette enquête fleuve et très documentée, on croit rêver. (...) Mais enfin, les ministre de la santé qui se sont succédés pendant vingt ans ne sont pas tous des imbéciles, non ? Le choeur des anciens responsables, enfin, ceux qui ont accepté de parler, est pathétique (...) En 1992, (...) Georgina Dufoix était entrée dans l’histoire avec cette formule : « Je me sens responsable, mais pas coupable ». Pas sûr que la justice soit aussi clémente en 2020 face au désastre. Selon la formule d’une internaute : «Le virus n’a pas de frontière, seule la responsabilité doit suivre un chemin rigoureux ».

Haykel Ezzeddine: De la difficulté de respecter la distanciation sociale

(...) A l’air du Covid-19, aller au restaurant devient une corvée désolé de le dire à toute cette branche sinistrée. Le côté convivial n’a plus sa place. Se mouvoir librement au sein de ces établissements devient impossible. Faut-il lever le doigt et demander que le serveur vérifie que les toilettes sont libres avant de s’y rendre? Le traçage des clients, une fois c’est obligatoire et une autre fois c’est optionnel. Déjeuner ou diner dans son restaurant de quartier c’est se faire violence pour ne pas aller dire bonjour ou bonsoir à son voisin de pallier ou à son boucher ou pharmacien! Le fait que je ne suis pas emballé par cette réouverture astreignante ne me dispense pas pour autant de commander à l’emporter chez les restaurants de mon quartier. Solidarité doit primer en cette période difficile.

Micheline Pace: Le (con) texte et le (post) confinement

(...) Les crises se succèdent mais les livres demeurent. On redécouvre l’origine du mot quarantaine (de l’auteur italien Boccace -, carantela - qui n’a rien à voir avec le chiffre 40 comme on le présumait initialement). S’il est ressenti comme une torture pour certains à cause de l’enfermement imposé, c’est une aubaine pour d’autres qui en ont fait volontairement un style de vie bien avant le marasme. Naturellement, nous viennent en mémoire des bribes de textes de La Peste, de 1984, du Decameron. Mais aussi une lettre de Kafka à son ami Felice décrivant sa vie rêvée au cœur d’une vaste cave isolée éclairée d’une seule lampe où des repas lui seraient livrés, sans un mot, à distance. Dans la même veine, Emily Brontë, louait le choix d’une vie retirée dans un village perdu du Yorkshire, loin des jeux de pouvoir ou de divertissement de la ville. On redécouvre les pages de Stendhal, dit « le Milanais », récitant son isolement forcé mais émerveillé par les beautés artistiques et naturelles de la péninsule italienne. Et la célèbre lettre de Madame de Sévigné datée du 30 avril 1687 à sa fille (...)

JF Mabut: La mort, le mal, Dieu

Quelle est l'audience de France Inter le samedi matin? Je n'en sais rien mais je me dis que un ou deux millions d'auditeurs ont entendu Véronique Fournier. Je ne connaissais pas non plus cette médecin de santé publique, cardiologue, responsable de l’unité fonctionnelle d'éthique clinique à l’hôpital Cochin. Elle n'a pas sa langue dans sa poche et dit avec des arguments de santé publique pourquoi il n'y a pas beaucoup de sens d'intuber un octogénaire ou un nonagénaire atteint du coronavirus. Choquant? Ecoutez-la! … Choc des civilisations sur France 2, ce dimanche matin. Après l'émission Islam qui nous entretient du sujet "Foi et liberté de conscience"**, l'émission des chrétiens orientaux démarre sur la parole d'un vieux prêtre catholique syriaque. Son histoire est glaçante. (...)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.