Pascal Holenweg: À propos de la succession de Christian Levrat

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Nouvelle édition de notre revue des blogs publié sur le forum blog.tdg.ch de la Tribune de Genève.. Pour consulter les blogs cités, cliquez sur leur titre. Les blogueurs apprécient les commentaires. Merci, pour la qualité de notre forum, d'être concis, courtois, pertinents et de signer votre envoi. Pour retrouver les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre! Pour créer un blog, faites acte de candidature à blog@tdg.ch.

Pascal Holenweg: A propos de la succession de Christian Levrat

(...) En douze ans de présidence Levrat, le parti est passé de 19,5 à 16,8 % des suffrages. Presque 3 points de recul, ce n'est pas négligeable -encore que bien des partis socialistes et sociaux-démocrates s'en satisferaient. Mais les causes de ce recul sont bien plus profondes et plus anciennes que les choix de la présidence du parti, et ce recul lui-même a été entamé depuis bien longtemps. Ce n'est pas sous Levrat que le PS a commencé de perdre son électoral "ouvrier" (au sens large), c'est sous Hubacher. Et Hubacher n'en est même pas plus responsable que Levrat, dont la présidente de la Jeunesse Socialiste Ronja Jansen estime qu'il a tout de même largement "contribué à ce que le PS ne glisse à droite, comme cela s'est produit dans d'autres pays européens, avec les conséquences que l'on connaît, et dont Carlo Sommaruga considère qu'il a réussi à maintenir l'unité du parti -toujours fragile, au PS... "Une erreur serait de nous plonger dans des abîmes d'introspection", estime le président sortant. Il a raison, à ceci près qu’une analyse sérieuse de la situation du parti ne relève précisément pas de cette spéléologie nombriliste mais d'un préalable à la définition d'une ligne politique. Plus qu'au choix de la tête du parti. (...)

Xavier Comtesse: ”Léman Express”

(...) Ce qui frappe à la lecture du projet «Léman Express», ce sont deux choses: D'abord, le nom. On parle du «léman» dans la seule partie du pays où le lac s’appelle «le lac de Genève» et on parle d’«express» pour un train qui somme toute ira très lentement et s'arrêtera dans chaque gare (on devrait donc plutôt parler d'omnibus... mais cela sonne moins bien) Tellement curieux ce nom... non ? On aurait du faire comme les lausannois est parlé de "G1" et non pas utiliser un nom aussi ridicule! Et ensuite le grand absent du réseau est la gare de Cointrin ...l’Aéroport ne fait pas partie du réseau… (...)

Patrick-Etienne Dimier: Madet, Hodgers, Fazy et l’hystérique Grand Conseil

Le Grand Conseil, dans ces hystéries dont il seul le secret, a trouvé une majorité d’opportunité pour fracasser l’une des mesures phare de la nouvelle constitution, la présidence unique. Pour revenir aux faits : L’agrégat qui occupe la Tour Baudet en ce moment s’est trouvé étêté du jour au lendemain par un coup de sac visant à tuer le « Père ». Celui était sorti largement devant et qui, du même coup, est devenu la cible de toutes les rancœurs des suivants. La suite on la connaît. (...) Et c’est ainsi qu’un civiliste a été propulsé général. Le résultat est que le Collège doit faire face à un deuxième pataquès en raison d’une part de l’incapacité à commander et, d’autre part, une résistance totalement défaillante à la pression. (...) Il est dès lors particulièrement affligeant d’entendre des députés venir brandir la tradition faziste et son mécanisme de tournus. Ces élus-là oublient qu’à l’époque du Père de la République moderne, il n’y avait pas un pareil éclatement de la scène politique et que ce mécanisme visait surtout à permettre à l’un de ceux de St Gervais d’être, le temps d’une année, l’égal de ceux de la rue des Granges ! (...)

Didier Bonny: « Le Mans 66 » : une réalisation de haut vol

Le cœur du film, c’est l’affrontement, qui a vraiment existé, entre le constructeur américain Ford et l’italien Ferrari lors de la course des 24 heures du Mans de 1966. Mais avant de parvenir à ce combat épique, filmé de manière grandiose pendant quarante minutes, le réalisateur James Mangold s’intéresse à l’histoire d’amitié tumultueuse entre les deux personnages principaux du film : le pilote Ken Miles et l’ex-pilote reconverti en patron d’écurie Caroll Shelby. « Le Mans 66 » est donc autant une aventure humaine qu’un film sur la course automobile. Ceci dit, celles et ceux qui ne s’intéressent pas à l’épopée automobile n’y trouveront probablement pas leur compte. (...) (4 étoiles) Toujours à l'affiche: 5 étoiles. « Hors normes » (...)

Pascal Gavillet: GIFF 2019 - Xavier Dolan

Après l'interview classique que j'ai faite avec Xavier Dolan, parue dans la TdG du 11 novembre, le jeune réalisateur québécois a accepté le principe d'une courte interview cash qu'il a d'ailleurs fort apprécié aussi, m'a-t-il fait savoir plus tard. Avec des questions qu'on ne lui avait sans doute jamais posé. En été 2018, tu as décidé de fermer ton compte Twitter à cause notamment des haters. Tu ne le regrettes pas? Non, aucun regret. Absolument aucun. J'en avais marre de perdre mon temps à répondre à des imbéciles. (...) Qu'est-ce qui t'amuse dans la vie? De jouer à des jeux de société avec des amis. Au jeu du synopsis, par exemple. C'est un peu comme le jeu du dictionnaire. On a des titres de films et il faut inventer des synopsis. C'est extrêmement drôle. (...) Philippe Souaille: KGB contre CIA : qui contrôle, qui manipule ?

Quand tout devient obscur et qu'on ne peut plus être sûr de rien, ni de personne… Au cœur de la guerre froide, le monde de l'espionnage monte en puissance, au coeur des appareils d'Etats, épandant son lot de mensonges, de traîtrises et d'incertitude absolue sur qui manipule qui ?

Pascal Décaillet: Un peu de tripes et de courage !

Le ralliement de M. Dal Busco aux thèses les plus dogmatiques des Verts, en matière de circulation urbaine, est in-com-pré-hen-sible ! Vous n'avez pas été élu pour cela ! Qu'on commence par accorder la préférence, pour la circulation en ville, aux résidents de la Ville. Puis, à ceux du Canton. En troisième lieu, aux autres. Cercles concentriques : d'abord les nôtres ! Là oui, macarons, et tout ce que vous voudrez. Plutôt que vos conneries de circulation alternée, "en cas de pics de pollution". Catéchisme Vert, juste recraché, copié collé, pour moutonner dans le flux du temps. Peur panique du bûcher d'hérésie ! (...)

Maurice-Ruben Hayoun: Macron,« le pays (la France) est trop négatif sur lui-même…»

Cette petite phrase, la dernière saillie en date de l’actuel président de la République, m’a remis en mémoire une autre petite phrase qui m’avait marqué alors que j’étais un jeune étudiant au début des années soixante-dix. Il s’agit du président Georges Pompidou qui stigmatisait la délectation morose des Français qu’il lui arriva aussi de traiter de professionnels de la rouspétance, en d’autres termes, d’être des râleurs. C’est à la fois vrai et faux. Et en effet, pourquoi donc les citoyens français ordinaires ne sont ils pas conscients de leur bien-être, de la sécurité qui règne dans leur pays (exceptés quelques territoires perdus de la République) et de la redistribution social qui représente un «pognon dingue», pour citer à nouveau qui vous savez… Regardons les choses d’un peu plus près (...)

Créé: 23.11.2019, 15h55

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Mayor et Queloz reçoivent leur prix Nobel à Stockholm
Plus...