Passer au contenu principal

Pascal Décaillet: Suzette face à la Communauté du Bien

Nouvelle édition de notre revue des blogs publié sur le forum blog.tdg.ch de la Tribune de Genève.. Pour consulter les blogs cités, cliquez sur leur titre. Les blogueurs apprécient les commentaires. Merci, pour la qualité de notre forum, d'être concis, courtois, pertinents et de signer votre envoi. Pour retrouver les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre! Pour créer un blog, faites acte de candidature à blog@tdg.ch.

Pascal Décaillet: Suzette face à la Communauté du Bien

L'excellente Suzette Sandoz, dont je ne partage pas les options libérales, mais dont j'admire le combat pour la liberté de pensée, commet dans le Temps un blog jugé déplaisant par les Clercs du Climat. Du coup, la Congrégation pour la doctrine de la foi publie un contre-texte, où elle rappelle le dogme. Ce qui est licite, ce qui ne l'est pas. Ce qu'on peut dire, ce qu'il faut taire. Courageuse, la Cléricature multiplie les signatures. A plusieurs, on se couvre, on se protège, sous une même pourpre, cardinalice. Mieux : le Temps use de précautions pour se justifier d'avoir donné la parole à l'hérétique. Il coiffe le propos d'un apparat critique, de type "Attention, ce film est déconseillé aux moins de 18 ans". L'affaire du climat est loin d'être la seule, dans le choc des idées en Suisse romande, où règne la censure. Il en est d'autres, de plus en plus nombreuses. (...)

Olivier Emery: It's a boy !

13 mois, 11kg, taille XL, robuste appétit, tête merveilleusement crêpue et peau d'ébène : un petit prince africain bouscule avec bonheur notre paisible quotidien depuis ce jeudi 16 janvier dernier. Après six demoiselles accueillies depuis 2016, date de notre entrée en lice dans cette "noble mission" (éducateur de l'Odyssée dixit), voici notre premier garçon d'accueil. Pour trois mois environ, le temps de lui trouver une famille d'accueil et de cœur à long terme. Un privilège pour l'enfant certes, mais aussi pour cette future famille : notre délicieux gaillard progresse en tous domaines. Ses yeux vifs, sa curiosité intelligente, son goût des câlins et du jeu en font déjà un souriant et lumineux compagnon de vie. (...)

Lise Wyler: L'intelligence des corneilles

La ligne téléphonique qui surplombe la fenêtre de ma cuisine est le perchoir préféré de "mes corbeaux", pardon corneilles. Mais attention seulement à certaines heures, car ces volatiles ont une horloge interne ou une vue perçante. Ils déboulent régulièrement au moment du petit déjeuner, mais plus volontiers encore après le repas de midi. En équilibre sur une patte, le matin les oiseaux hésitent. Vaut-il la peine de se déplacer pour une croûte de pain ou un reste de tartine? (...) Parfois bien garni, le menu est trop abondant, les corneilles n'ingurgitent pas tout d'un coup. Alors, elles prennent délicatement dans leur gros bec le surplus et vont le cacher dans des feuilles mortes sous la haie d'en face. (...) Alors moches, bruyantes et dérangeantes les corneilles? Pas du tout. (...)

Hélène Richard-Favre: Greta et Vanessa

(...) Mais comment expliquer que tant de celles et de ceux qui soutiennent le combat mené par l’activiste suédoise soient les mêmes qui estiment qu’une adolescente n’a pas encore la pleine conscience de ses actes en matière sexuelle? Serait-ce à dire qu’en termes de réchauffement climatique, on puisse être plus au fait qu’en termes de relations humaines? Aurait-on, adolescent, une meilleure perception de la planète et des enjeux qui l’entourent que du sexe et des plaisirs qu’ils procurent? Car si l’on songe à l’adolescente que fut l’auteure du livre « Le Consentement », on y lit qu'elle n’a écouté qu’elle seule, en dépit des avertissements de sa mère qui s’est ensuite résignée à inviter le couple que sa fille formait avec son amant quinquagénaire pédophile. Le résultat a été l’histoire qu’elle raconte dans son livre et l’écho international qu’il rencontre. On réalise, on s’interroge, comment a-t-on pu? La laisser se jeter dans la gueule du loup tandis que l’on estime l’adolescence être un âge où l’on n’a pas encore pleine conscience de ce qui se passe autour de soi? Dans ce cas, comment vouloir protéger une adolescence et plaider la cause d’une autre? Greta Thunberg me touche, j’en ai parlé ici à plusieurs reprises. Je n’ai toutefois pas caché le souci que m’inspire son engagement. (...)

Rémi Mogenet: Les secrets du Seigneur selon Thomas a Kempis

Thomas a Kempis s'efforce, dans son Imitation de Jésus-Christ, de traduire la parole du Christ. C'est à ce titre qu'il déconseille de chercher intellectuellement les mystères de Dieu. (...) Dans cette doctrine, les révélations sur le monde spirituel sont venues à l'homme non parce qu’il les cherchait par le cerveau, mais par la grâce, parce qu’il pénétrait Dieu par son cœur; dès lors, les vérités étaient livrées à cette âme sous forme d’images – ou de vers, de poésie: c’est le don de prophétie. C'est l'essence de la pensée catholique ancienne. La Hiérarchie des Anges y a été établie de cette manière. La Trinité sainte, aussi. Au dix-septième siècle, François de Sales le confirmera. (...) Mais existe-t-il une pensée exercée, qui soit toujours attentive et prête à ouvrir les portes du cœur? Car c'est aussi de cela que parle le texte, qui ne condamne pas forcément la pensée. La pensée logique n'ouvre pas les portes du cœur, en soi: c'est certain. Mais il y a bien une pensée qui les ouvre: c'est la pensée mythologique, qui est aussi la pensée analogique; alors, dans le flux de la pensée guidée par l'intuition et pénétrée de dévotion, oui, les secrets peuvent être gracieusement dévoilés, parce que la pensée qui agit de cette façon est une sorte de rituel intérieur, d'office sacré, de sacrifice. On y sacrifie son être personnel inférieur pour entrer dans la logique de l'esprit même, à partir d'images saisies intuitivement. (...)

Gian Reto Agramunt: Une nouvelle gifle citoyenne se profile !

(...) Avec le projet du Pré-du-Stand, la population a confirmé clairement qu'elle ne partageait pas la conviction des édiles sur la nécessité de bétonner chaque carré de verdure, de vivre dans un immense chantier sans fin et d'augmenter continuellement l'offre de surfaces de bureaux dans un marché qui n'en fait pas la demande. L'acceptation de l'IN163 pour limiter les nuisances de l'aéroport a confirmé que le seuil de tolérance au bruit des votants était atteint. Construire d'immenses barres d'immeuble en bordure de notre aéroport va à l'encontre de cette volonté claire: pas besoin d'être un spécialiste de l'acoustique pour appréhender la terrible augmentation de nuisances sonores induite par une immense structure de béton qui répercuterait et amplifierait le bruit des quarante mouvements par heure sur la piste (cf. graphique d'illustration). Autrement dit, si on leur pose la question, les votants du canton privilégient la garantie de garder leur qualité de vie actuelle sur des promesses de bénéfices (incertains) futurs. (...)

Patricia Aline: Faux scandale à Jérusalem

Pendant sa visite dans la vieille ville de Jérusalem, le président des français M. Macron, a souhaité se rendre, à l’église Saint-Anne, sous protectorat français selon l'accord passé avec le régime ottoman - visiblement l'état français reste très attaché à cet accord, sans doute il faudrait rappeler à la France, que le sultanat est tombé au siècle passé? Et il serait judicieux de se demander est-ce que l'état israélien doit-il encore honoré des accords signés par les ottomans? (...) Mais surtout quel était le propos de sa visite? La commémoration pompeuse de la libération du plus grand camp de la mort jamais créée par l'homme. (...) Des invités comme M. Macron et le Prince de Galles se sont rendu ensuite à Ramallah visiter M.Abbas. Le fait, n'est pas d'empêcher les dirigeants d'aller visiter M. Abbas, mais le propos de la visite; comme si "je viens en Israël, alors il faut que je passe par une visite de l'autorité palestinienne, pour faire bonne mesure". Ce qui me dérange, c'est que finalement le principal objet de la visite, est noyé dans des faux-scandales, des visites diplomatiques et des invitations à la maison (M. Poutine a eu le droit d'être invité chez les Netanyahou). Alors que le réel but de cette cérémonie, aurait dû être la commémoration de la libération des camps. (...)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.