Olivier Perroux: Fatale compétition

Bons blogsEdmée Cuttat: Tarantino revisite l'âge d'or du cinéma. Pascal Gavillet: ”Faire l'amour une dernière fois avant un conflit nucléaire”. Maurice-Ruben Hayoun: Juif, autrement ? Comment être juif en Israël … Didier Bonny: Trois questions à... Rémi Mogenet: Un soir dans le Quercorb

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Voici la revue des blogs de notre forum blog.tdg.ch. Pour consulter les blogs cités, cliquez sur leur titre. Les blogueurs apprécient les commentaires. Merci, pour la qualité de notre forum, d'être concis, courtois, pertinents et de signer votre envoi. Pour retrouver les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre! Pour créer un blog, faites acte de candidature à blog@tdg.ch.

Olivier Perroux: Fatale compétition

(...) A l’origine d’une immense partie des atteintes climatiques se trouvent l’esprit de compétition, également au coeur même du libéralisme. « Plus haut, plus fort, plus loin » disait Pierre de Coubertin. Des moteurs de moins en moins polluants mais des voitures toujours plus lourdes, parce que plus grosses. Des vacances toujours plus loin, plus luxueuses. L’esprit de compétition, gourmand en dépenses énergétiques est partout. Avant même votre naissance, on vous explique que vous êtes le fruit d’une course entre spermatozoïdes, quand bien la science a démontré il y a plusieurs décennies déjà qu’il n’y avait aucune course. Dans la vie quotidienne, cela se traduit par des comportements observables par tous et un terme célèbre: le darwinisme social. C’est bien connu, et accepté comme une fatalité, les élèves des écoles mettent en place des « stratégies ». Dans ces dernières, l’objectif n’est plus d’acquérir du savoir, mais de trouver la combine pour avoir un résultat à bon compte (souvent sans trop bosser), parfois un diplôme dont la course est devenue une compétition. (...)

Edmée Cuttat: Tarantino revisite l'âge d'or du cinéma

La Piazza Grande après la Croisette où, en mai dernier, Quentin Tarantino était carrément attendu comme le Messie. Malheureusement pour lui, Once Upon A Time… In Hollywood, événement le plus médiatique et le plus populaire du Festival de Cannes, ne lui avait pas permis de toucher au miracle, vingt-cinq ans après Pulp Fiction qui lui avait valu la Palme d’or. (...) Ce long film (2h45), ambitieux, triste, drôle, entre lettre d'amour, voyage nostalgique, western, comédie et analyse sommaire, voire paresseuse, de la prise de pouvoir du petit écran sur le grand, réserve des moments éblouissants mais aussi de longs tunnels, d'où son côté un peu décevant. L’intrigue se déroule en 1969, l'année de la mort de Sharon Tate (Margot Robbie), starlette montante et femme enceinte de Roman Polanski, assassinée par la secte Manson, dont Tarantino esquisse la vie avec une visite au ranch de la famille maudite. Ce fait divers tragique, marquant pour toute une génération et qui constitue la deuxième partie de l’opus, fascine Quentin Tarantino, qui nous emmène jusqu’à cette nuit fatale. (...)

Pascal Gavillet: ”Faire l'amour une dernière fois avant un conflit nucléaire”

Dimanche, le cinéaste genevois Stéphane Riethauser présentera Madame à Locarno. Un documentaire en forme de portrait dialogué avec sa grand-mère disparue dans lequel Stéphane raconte aussi son homosexualité. Il vient depuis quinze ans au festival, et pour lui, c'est un rêve qui se réalise. Il était le candidat idéal pour une interview express dans mon blog. Depuis sa première à Visions du réel, à Nyon, Madame a été sélectionné dans plusieurs festivals. Comment expliques-tu un tel engouement? Je pense qu'il plaît parce qu'il a à la fois un côté féministe et un côté gay. Il parle à énormément de gens et quelque part à presque tout le monde. (...) D'où t'est venue cette envie de te raconter de cette manière? (...)

Maurice-Ruben Hayoun: Juif, autrement ? Comment être juif en Israël …

Depuis une semaine au moins, un nouvel enjeu est apparu, un enjeu qu’on n’aurait jamais deviné tant il occupe une place centrale, fondamentale dans l’échiquier de l’existence de ce peuple : le judaïsme !! On pensait que cela allait de soi. Oui, deux hommes politiques ou plutôt deux politiciens (cette appellation leur convient mieux) ont décidé chacun de son côté d’imposer leur propre conception du judaïsme, un judaïsme de préférence non religieux, ennemi de la règle normative juive (la halakha) et pas uniquement indifférent, ce qui eût été plus convenable. Aucun observateur impartial de la scène politique israélienne n’a omis de relever le post de Yaïr Lapide caricaturant de manière ignoble l’establishment religieux, dénonçant son insatiable appétit de reconnaissance et d’argent. Or, si ce monsieur qui envisage de diriger un jour le gouvernement de ce pays, avait eu un peu plus de culture historique, il aurait compris que le thème du rapport des juifs à l’argent et au métal jaune a été traité, et de quelle manière ! par les antisémites de tout bord. Et que cette classe rabbinique ou simplement ultra orthodoxe a certes souvent mis les intérêts de la Tora au service des leurs, allant jusqu’à demander il y a quelques années une rémunération pour l’étude des textes sacrés, et prétendant que c’était là un travail comme n’importe quel autre… Du jamais vu !

Didier Bonny: Trois questions à...

Quel sera le défi de la prochaine législature ? Répondre à l’urgence climatique, la mère de toutes les batailles. Si nous la perdons, tout le reste n’aura plus aucune espèce d’importance. (...) Le sujet sur lequel tu souhaites t’investir au Conseil National ? Outre les sujets environnementaux, je souhaite m’investir dans un combat qui m’est très cher depuis des lustres en tant que militant LGBT : l’égalité des droits pour toutes et tous. En 2019, il n’est plus admissible que des habitant.e.s de ce pays soient des citoyen.ne.s de seconde zone en ayant les mêmes devoirs, mais pas les mêmes droits. Ton passe-temps préféré ? Difficile de répondre à cette question quand on est quelqu’un qui a de nombreux intérêts. Mais si je ne devais qu’en choisir un, ce serait le cinéma. (...)

Rémi Mogenet: Un soir dans le Quercorb

Je promène les chiens de mon amie Rachel dans les prés d'un village du Quercorb, en Occitanie, et il y a peu de lampadaires: j'en ai déjà parlé. Mais il s'ensuit que la lumière est très pure et, l'autre soir, j'étais admiratif du ciel: à ma gauche, vers le nord, la lune gibbeuse brillait au-dessus des arbres noirs et dans un ciel bleuté et métallique. Elle était grosse, et me regardait de son œil attentif, plein d'attentes pour l'avenir. À ma droite, la crête noire des arbres était brandie devant un ciel doré, pur et transparent, s'étendant à l'infini, et semblant contenir des elfes, des fées. Rudolf Steiner explique que les êtres lucifériens se distinguent en particulier le soir, dans le rougeoiement du ciel et de l'air, sur les nuages rutilants. Ils offrent à l'œil une beauté infinie, mais l'homme est bloqué sur terre, entre les crêtes des arbres et les collines. Son corps appartient au monde noir, à Ahriman. Car pour Steiner deux êtres dangereux pour l'être humain existent, dans le monde spirituel. (...)

Daniel Sormani: Sombre plaine de Plainpalais!

L’éclairage de la plaine de Plainpalais est en panne depuis plusieurs semaines et les réponses apportées par le service de l’Aménagement, du Génie Civil et de la Mobilité, signalée par un citoyen que je remercie sont incomplètes, légères et pas rassurantes. En effet, les réponses nous annoncent des problèmes d’étanchéité liés au travaux de la 1ère tranche des travaux de la plaine et qui serait déjà défectueux. Inquiétant quant on pense aux coûts faramineux des aménagements de la plaine et qu’il faudrait refaire pour partie. (...)

Créé: 11.08.2019, 14h42

Articles en relation

Pascal Holenweg: Aux Genevoises et Genevois qui ont sauvé Le Plaza, Merci !

Blogs sélectionnés Christian Brunier: Magnifique Fête des Vignerons 2019 ! Ronald Zacharias: Aux membres de la secte Greta 'la science'. Gorgui Ndoye: Toni Morrison: Merci pour ce moment ! Micheline Pace: Ces lieux qui jouissent de leur nom loufoque. Hani Ramadan: Zemmour et Finkielkraut : incitation à la haine et à la violence.JF Mabut: La fête des vignerons, politiquement incorrecte? Plus...

Eric Bertinat: L’UDC et les autres partis

La revue des blogs René Longet: Aujourd’hui 29 juillet : jour mondial du «dépassement«... Anne Cendre: Eloge des excentriques. Pascal Décailelt: Le cadavre brandi, comme dans le Cid. JF Mabut: Collapsologie, gourmandise et Biorégion 2050. Christian Brunier: Le Vin jaune, l’Or du Jura Plus...

John Goetelen: Paris bat enfin le record de 1947 !

Blogs d'été Eric Bertinat: Genève, combien de plages ? Pascal Décaillet: Plus européen que la Suisse, tu meurs ! Jean-Noël Cuénod: Greta Thunberg : Onfray odieux tout puissant ! Charly Schwarz: A moins de 10 km… Pierre Kunz: Médias, fin de l'info noire ? Plus...

Stéphane Guex-Pierre: Retour gagnant

La revue des blogs Pascal Gavillet: ”Faire comme Charlotte Gainsbourg dans ”Melancholia””. Jean-Michel Olivier: Délicieuses morsures. Xavier Comtesse: Une intelligence artificielle peut-elle déposé un brevet ? John Goetelen: Le Cervin s’effrite. C’est le réchauffement. Ou pas. Plus...

Olivier Perroux: Interdire les feux d'artifice, la stratégie de l’immobilisme

Blogs en vue Edmée Cuttat: Le Festival de Locarno de Lili Hinstin. Jean-Noël Cuénod: Les comptes de la folie ordinaire. Bernard Comoli: La FUNAI a un nouveau président ! Daniel Warner: UNRWA Accusations: (Im)Perfect Timing. Hélène Richard-Favre: Genève à l’ombre de son château gonflable. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.