Olivier Emery: Enfant de Dieu ou du diable ?

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Nouvelle édition de notre revue des blogs publié sur le forum blog.tdg.ch de la Tribune de Genève.. Pour consulter les blogs cités, cliquez sur leur titre. Les blogueurs apprécient les commentaires. Merci, pour la qualité de notre forum, d'être concis, courtois, pertinents et de signer votre envoi. Pour retrouver les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre! Pour créer un blog, faites acte de candidature à blog@tdg.ch.

Olivier Emery: Enfant de Dieu ou du diable ?

Lounis. Syrien. Musulman. 42 ans. Père de 8 enfants. Réfugié au Liban depuis 2016. Il raconte: Les hommes de Daech se sont installé dans mon village. Violents, ils capturent les filles. Notre famille s'enfuit à pied dans le froid de l'hiver et traverse la montagne pour atteindre, épuisée et démunie de tout, Beyrouth. Une église donne du pain aux Syriens. Je suis étonné par leur bonté, par leur aide, et aussi par la ferveur de leurs chants, de leurs prières et de leur adoration. On m'avait dit que les chrétiens étaient mauvais et qu'ils n'iraient pas au paradis. Je découvre que ce sont de belles personnes. Je découvre que le Dieu des chrétiens est bon". Plaise à Dieu que toutes les communautés qui se réclament de l'Evangile ressemblent à cette église libanaise ! (...)

Claude Bonard: « La souveraineté du peuple est une chose détestable »

Genève commémore chaque 31 décembre l'anniversaire de la Restauration de la République. Cet épisode de notre histoire signifie le retour au pouvoir des perruques poudrées qui n'imaginaient alors pas autre chose que le retour à l’ordre ancien ayant prévalu avant la révolution genevoise de décembre 1792, celui des patriciens. Joseph Des Arts, chef de file et instigateur de la première Commission de Gouvernement secrète du 24 décembre 1813, avec Ami Lullin et Abraham-Auguste Saladin de Budé n’écrivait-t-il pas 18 ans plus tôt, en 1795 que « les hommes naissent et demeurent inégaux en droit » ou encore que « la souveraineté du peuple est une chose détestable ». (...)

David Frenkel: La justice en question

(...) Pour les uns, la justice doit avoir un effet dissuasif, et quoi de plus dissuasif que le châtiment? Pour les autres, elle doit être également capable d'évaluer la capacité de récidive de ceux qu'elle condamne. S'il va de soi que l'on ne peut emprisonner à vie un cleptomane, par exemple, il en va différemment pour les criminels irrécupérables. Car si plaie d'argent n'est pas mortel, la plaie de sang peut enlever la vie à des innocents. C'est pourquoi il ne serait peut être pas faux de mettre à l'ombre, et ceci, pour le restant de leurs jours les criminels qui tuent par endoctrinement religieux. Non seulement leur pouvoir de nuisance est prodigieux, mais en plus ils sont contagieux (on pourrait envisager de mettre sur écoute les lieux qui leur sont réservés ou contrôler leurs dires sur les réseaux sociaux). A moins que ceux-ci soient d'accord de se contredire publiquement. Cette rétraction devrait alors s'accompagner d'un nombre de discours notoires prêchant la tolérance et la paix. (...)

Sylvie Neidinger: Grock, bernois. Roi des clowns

Le célèbre Grock a révolutionné le genre au début du XXème siècle, plaçant le clown au centre du rire et non plus comme intermède entre deux numéros de trapéze. Par le contenu et la méthode. Le bernois fut en outre un admirable communicant, sachant bien se vendre. Il réclamait d'ailleurs un cachet faramineux. Mais en Allemagne il alla jusqu'à se produire devant les dignitaires nazis et Goebbels, invité pour distraire "le peuple" ! Grock se drapera ultérieurement dans la neutralité suisse (dixit) comme argument pour expliquer ses choix. (...) Arte diffuse la Légende du suisse Adrien Wettach sous tous ses aspects jusqu'au 21 janvier.

Marie-France de Meuron: Soigner les primes ou soigner les malades?

Soigner des idées ou soigner des gens? Cette réflexion m'est venue à la lecture d'un article de la TdG : Le PS a fait le plein de signatures pour lancer l'initiative visant à plafonner les primes maladie. On reste dans une réflexion binaire : les primes c'est du fric, donc il faut s'attaquer à leurs montants. (...) Quand nos décideurs se mettront-ils vraiment en route pour examiner la raison profonde des coûts avant de se contenter de disserter sur le montant des primes? De plus, avec un certain type de calculs, des économies se font au détriment de la qualité des soins, ce qui peut coûter plus cher sur le long terme. (...) Un exemple pouvant illustrer une telle situation est le cas d'une entorse : Un traitement de base apportera un bandage, à la rigueur une pommade et des antiinflammatoires de la liste officielle, issue de Big Pharma. Alors que le geste le plus efficace est de manipuler la cheville en douceur pour remettre en place les structures déplacées ou sous l'emprise de crispations et améliorer la microcirculation qui activera la guérison et de ce fait, limitera l'éventuel arrêt maladie. Dans les hôpitaux, on peut trouver de multiples situations où il y a gaspillage de temps, de soins et de matériaux parce que les soignants se contentent d'un diagnostic et du protocole qui l'accompagne, sans interroger et examiner le patient avec perspicacité comme il se faisait encore il y a quelques années. (...)

JF Mabut: Maudet sera-t-il toujours ministre, Hodgers toujours président, qui sera maire de Genève en 2020?

(...) Genève regarde donc son nombril et s'émeut de ses bénignes écorchures: abattages d'arbres, pistes cyclables discontinues, incivilités des uns et des autres, bouchons dus à sa prospérité, pollutions mineures, agacements de ceux qui se sentent mal servis par l'arrosoir public. Sans parler de nos Genferei: Maudet sera-t-il encore ministre au 31 décembre 2020 et son ex-copain Hodgers président de la République? (...) L'affaire Maudet n'a que trop duré. On voudrait pouvoir sommer le pouvoir judiciaire de rendre sa justice dans l'affaire du ministre cachottier. Mais qui gouverne donc la justice à Genève? A qui les juges et les procureurs rendent-ils des comptes? La séparation des pouvoirs portée à son paroxysme dans notre petite République et des vengeances froides recuisent un brouet amer et toxique. Pas sûr que la réélection, hélas probablement tacite ce printemps du procureur général le 26 avril n'arrange les choses et ne redore le crédit du troisième pouvoir. Quant au maire de Genève...? Kanaan, le dernier des Mohicans sera-t-il même réélu? (...)

Créé: 30.12.2019, 18h41

Le meilleur des blogs

Claude Bonard: Les nappes du Père Glôzu

Pascal Décaillet: Glôzu, pour toujours


Alain-René Arbez: Noël !

Edmée Cuttat: «Echo», singulier Noël à l'islandaise

Jacques-Simon Eggly: Vers un retour de l’éthique

Pascal Holenweg: PS genevois : du bon usage d'une crise(tte)


Vincent Schmid: La joie rare

Jean-Noël Cuénod: Amorce d’un grand ras-le-bol mondialisé ?

André Naef: Un camélon nommé Boris

Jean-Michel Olivier: Grâce à Venise

Demir Sönmez: 81e édition Coupe de Noël

Bernard Comoli: Davi Kopenawa « Prix Nobel alternatif »

Sylvain Thévoz: Les casseurs sont au parlement!

Michèle Roullet: Le PISA Nouveau est arrivé!

Marc Schindler: Jeu de Mikado en France

Gabriel Jaccard: Les Verts, pas mûrs pour le Conseil fédéral

André Naef: Menaces sur l'universalité du football

Cédric Segapelli: Morgan Audic, “De Bonnes Raisons De Mourir”

Jean-Philippe Accart: Genève, la Ville-Monde

Maurice-Ruben Hayoun: La France va de plus en plus mal…

Didier Bonny: « J'accuse » : un peu trop sage

Mathias Buschbeck: Le pire des projets de budget

Eric Bertinat: Pannes de sport

Gabriel Jaccard: Motion ”Blockchain GVA”

Bruno Hubacher: Propagande

Alain-René Arbez: Quels calendriers de l'Avent?

Mireille Vallette: Loi sur la laïcité, encore une lutte…

Pascal Décaillet: Vital, la simplicité des Justes

Claude Bonard: Une Escalade oubliée, La nuit des échelles de mars 1529

Anne Cendre: Le musée forteresse de Lausanne

Jean-Noël Cuénod: Voile, croix et kippa pour les élus genevois

Vincent Schmid: La belle Escalade et la paix de Saint-Julien

Antoine Vielliard: La question de la scolarisation des Genevois de France

Rolin Wavre: «Je suis fatigué des postures qui phagocytent le débat public ou privé»

Catherine Armand: La passion de la Commune

Pascal Holenweg: A propos de la succession de Christian Levrat

Pierre Béguin: Rhinocérite

John Goetelen: La faute d’Antonio Hodgers


Edmée Cuttat: Un brûlot social sur la banlieue

Patrick Dimier: Genève aura-t-elle un budget en 2020 ?

Sylvie Neidinger: Gilets Jaunes, Brumaire An 1

Adrien Faure: L’égalitarisme strict et la pauvreté

Vincent Schmid: J'accuse, un film de Roman Polanski

Cyril Aellen: La droite a perdu. La droite peut gagner

Anne Cendre: Bustes contemporains

Valentin Dujoux: Les combats rétrogrades de certain-e-s

Aurélie Friedli: l’OHGe fait rayonner Genève

Arnaud Cerutti: Et si Constantin avait perdu la flamme?

Jean-Marc Guinchard: L’IN 163 et la délégation genevoise à Berne

Leila el-Wakil: Marcher pour les arbres

Maurice Gardiol: Dieu(x)... pour combler un déficit de culture

Grégory Pons: Est-ce décent et est-ce même intelligent ?

Pascal Gavillet: L'appel de Clotilde Courau

Daniel Warner: Sadako Ogata

Claude Bonard: Terrorisme à Genève

Maurice-Ruben Hayoun: Conseils de Régis Debray à son fils

Michèle Roullet: Ouverture à l’Autre et reniement de soi !

Andreas Dekany: C'était il y a trente ans!

Sylvie Neidinger: Marianne détournée en Oncle Sam...

Pierre Scherb: On continue (de perdre)

Mireille Vallette: Dernières nouvelles de l’islamophile Helvétie

Olivier Perroux: La nouvelle lutte des classes

Pierre Kunz: Sus aux inégalités !

Alain Meury: Cure de jouvence

Vincent Schmid: Edit de Nantes 2.0

Sylvain Thévoz: Mettons le racisme hors-jeu!

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

C'est le week-end: restez chez vous!
Plus...