Passer au contenu principal

Maurice-Ruben Hayoun: Voltaire et Rousseau d'après Roger Pol Droit

Bernard Comoli: Amazonie : un indigéniste a été assassiné. Patrick Dimier: Les Verts soutiennent la destruction de nos arbres au lieu de soutenir un moratoire. Gorgui Ndoye: 40 ans de l’Olivier . Edmée Cuttat: Woody Allen charme avec ”A Rainy Day In New York”. Guy Mettan: De l’art de fabriquer des reines.

Voici la revue des blogs de notre forum blog.tdg.ch. Pour consulter les blogs cités, cliquez sur leur titre. Les blogueurs apprécient les commentaires. Merci, pour la qualité de notre forum, d'être concis, courtois, pertinents et de signer votre envoi. Pour retrouver les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre! Pour créer un blog, faites acte de candidature à blog@tdg.ch.

Maurice-Ruben Hayoun: Voltaire et Rousseau d'après Roger Pol Droit

(...) Dans ce beau livre au titre choc, Monsieur, je ne vous aime point, l’auteur nous fait revivre les complexes relations entre deux hommes, deux célébrités au caractère si différent et qui, comme tous les contraires, s’attirent et se repoussent de manière irrésistible. Tous deux excellent, chacun dans son ou ses domaine (s) et après quelques tentatives d’approche avortées , ces deux étoiles au firmament des arts et des lettres finiront par se détester cordialement. C’est tout le développement de cette animosité- absolument prévisible- qui est relaté ici dans un style très dix=huitième siècle avec une surabondance d’imparfaits du subjonctif que RPD manie à merveille …. On s’y croirait presque tant les formules sont d’époque et les réparties comme d’origine, il y deux siècles. (...) Mais il est un point sur lequel les deux hommes se rejoignent sans l’ombre d’un doute, c’est la fascination que les femmes ont exercé sur leur libido… (...)

Bernard Comoli: Amazonie : un indigéniste a été assassiné

Le 6 septembre, en début de soirée, un collaborateur occasionnel de la Fondation Nationale de l’Indien – FUNAI, Maxciel Pereira dos Santos, plus connu sous le diminutif de « Maxi», a été assassiné à Tabatinga, une localité de l’État d’Amazonas, située à la frontière du Brésil, de la Colombie et du Pérou. Une enquête a été ouverte par la police, qui, pour l’heure, n’est pas en mesure d’affirmer que cet acte est en rapport avec son activité de protection des peuples indigènes de la Vallée du Javari. Cette Terre Indigène (TI) de 85'440 km2 a été démarquée en 2001 après une intense campagne. Elle abrite plusieurs peuples autochtones (Marubo, Matis, Kanamary, etc… et des groupes qui vivent en état d’isolement volontaire. De longue date*, elle est l’objet de fréquentes incursions de chasseurs, de pêcheurs, d’orpailleurs illégaux qui n’hésitent pas à s’en prendre aux bases de la FUNAI insuffisamment nombreuses ou équipées pour y faire face. (...)

Patrick Dimier: Les Verts soutiennent la destruction de nos arbres au lieu de soutenir un moratoire

(...) Nous venons de vivre la psychodrame des Allières qui a vu disparaître en un clin d’œil l’un des plus beau poumon de verdure en orée de ville et voilà que l’on nous annonce la mise à sac du plateau de Vessy qui va, pour faire plaisir aux alliés économiques du ministre de l’environnement, être sur-densifié. On ne parle même pas des communaux d’Ambilly où rien n’a été fait pour diminuer la massacre de la forêt du domaine de Bel-Air. Qu’apprend-on par la Julie? Que pour laisser passer des bus démesurés il va falloir dévaster un magnifique patrimoine arboricole de chênes plus que centenaires, comme s’il ne serait pas possible de concevoir que ces arbres soient au centre de l’axe ! Mais cela n’est pas tout, la destruction massive va se poursuivre sur le plateau de Pinchat où les chênes sont encore plus majestueux !!! La réalité qui se découvre à nous est que les Verts sont des enfumeurs de première et, sous le couvert de protection de l’environnement ils en sont en fait les principaux destructeurs en raison de leur proximité, au plus haut niveau, avec le lobby des bétonneurs. (...)

Gorgui Ndoye: 40 ans de l’Olivier

La Librairie l'Olivier que tient M. Alain Bittar, une très belle personnalité à #Genève, fête ses 40 bougies ! C'est un moment de partage entre toutes les cultures. L'Olivier se veut un pont entre l'Orient et l'Occident ! La librairie accueille aussi des écrivains africains comme Cisse Kane et des artistes du continent premier à l'image de l'immense Momar Seck ! C'est dire que vous soyez Juifs, Musulmans, Chrétiens, Athées, tout simplement humains, vous y trouverez une très belle nourriture intellectuelle.

Edmée Cuttat: Woody Allen charme avec ”A Rainy Day In New York”

On craque devant cette pétillante comédie romantique, pimentée d'une légère satire du Manhattan cossu, où le cinéaste renoue avec sa veine légendaire. Elle réunit Timothée Chalamet (qui s’est désolidarisé du projet avec Rebecca Hall, les deux reversant leur salaire à une association venant en aide aux victimes d’abus sexuels) Elle Fanning, Selena Gomez, Jude Law (qui a défendu l’auteur), Diego Luna et Liev Schreiber. (...) Un film particulièrement divertissant, gracieusement porté par Timothée Chalamet et Elle Fanning (vraiment excellente). L'oeuvre se révèle à la fois charmante, piquante, frivole, loufoque, émouvante, jubilatoire. Délicieusement désuète et anachronique aussi avec ses dialogues ciselés, Woody Allen se projetant à l’évidence dans le rôle masculin principal.

Guy Mettan: De l’art de fabriquer des reines

13e étape - Bourg-Saint-Pierre- Azérin-Creux du Mâ-Coeur-Refuge du Col de Mille – Vendredi 16 août 2019 (...) Pour Gérard Dorsaz, c’est une passion. Certains font de la voile et d’autres de l’équitation, lui fait des reines. Ce qui demande une attention permanente car une reine en puissance, c’est capricieux et imprévisible, et risqué. (...) Après trois nouvelles heures heures de marche, le refuge du Col de Mille est en vue. Il est flambant neuf, impeccablement tenu par deux sœurs de la vallée et leurs jeunes aidées. Il a été rénové il y a six par une association locale soutenue par la commune de Liddes et a l’avantage d’être un peu moins couru que les cabanes Brunet et Panossière, qui attirent tous les randonneurs de la station de Verbier. Le soir, magnifique coucher de soleil sur Le Vélan et le Grand-Combin. Nous sommes à peine une douzaine de convives à partager le souper, presque tous francophones pour une fois : un ancien militaire parisien et ses deux ados, un Lillois avec sa fille, un couple de jeunes belges et quelques indigènes du cru, dont deux vétérans vaudois qui fêtent leurs 79 ans, un jeune père de Versegères avec ses enfants et moi bien sûr qui ai grandi à deux vallées d’ici. En résumé, une journée idyllique, sans nuage, sans fatigue, à vous faire à jamais passer l’envie de redescendre…

Antonio Gambuzza : L'effronterie, Me Poggia et le principe de Peter

Avec la LPOl, c’est de droite et de Gauche que se fondera le compromis. On peut donc se demander quelle est son intention première d'embaucher le stratège du désastre de cette loi. Faut-il lisser le terrain de cet universitaire pour son accession à de plus hautes fonctions fédérales, laver son honneur et sa réputation, faire valoir une clause contractuelle du précédent contrat ou pire, une volonté de faire ressortir du contour de cette loi des éléments accablants afin d’enfoncer la tête d’un adversaire politique qui ose encore bouger après sa raclée administrative? A vouloir prendre dans son équipe au minumum son égal et flirtant avec le principe de Peter, je souhaite au Magistrat Poggia d’avoir dans les mains autre chose qu’un pétard mouillé car je doute qu’après une déconvenue sur la refonte de la LPol il puisse se représenter à une élection ou même pratiquer librement son art oratoire, hors Revue G’nevoise bien entendu.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.