Maurice-Ruben Hayoun: Où se cache le vrai, l’authentique Sartre ?

Blogs en vuePascal Holenweg: L'amer de toutes les batailles ? Hélène Richard-Favre: Au-delà de l’être, au-delà de sa famille, le poids des valeurs. Bruno Hubacher: En attendant la révolution. Charly Schwarz: Comment expliquer le « Green business ». Adrien Faure: Le postmodernisme et l’héritage hippie

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Voici la revue des blogs de notre forum blog.tdg.ch. Pour consulter les blogs cités, cliquez sur leur titre. Les blogueurs apprécient les commentaires. Merci, pour la qualité de notre forum, d'être concis, courtois, pertinents et de signer votre envoi. Pour retrouver les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre! Pour créer un blog, faites acte de candidature à blog@tdg.ch.

Maurice-Ruben Hayoun: Où se cache le vrai, l’authentique Sartre ?

(...) La question que je me pose au terme d’une lecture du passionnant “Sartre” d’Annie Cohen-Solal est celle de l’identité : mais qui était vraiment Jean-Paul Sartre ? Où se cache le vrai, l’authentique Sartre ? Etait ce un philosophe de grand talent, un penseur qui a envoûté son temps au point de focaliser sur lui l’intérêt de tous ? On dirait aujourd’hui qu’il a pris toute la lumière . Il est difficile de répondre à la question de manière univoque. (...) Pour finir, je vais évoquer cette improbable rencontre entre le philosophe ayant atteint l’âge mur, voire la vieillesse, et un jeune homme de 28 ans, juif apatride, et réfugié en France depuis l’expulsion des tous les Juifs de l’Egypte nassérienne . Ce jeune militant d’extrême gauche, devenu secrétaire de Sartre, (...), disparu depuis à Jérusalem où il avait choisi de vivre, à la suite de son retour au judaïsme, sut capter l’amitié, voire l’affection du vieux philosophe qui commençait à connaître les avanies du grand âge. (...) Mais l’affaire Levy finira par défrayer la chronique, suite à des dialogues entre le vieux maître et son jeune émule. Il s’agissait de savoir pourquoi Sartre avait donné l’impression de revenir sur la quasi totalité de ses opinions politiques et philosophiques… Certains, comme le Castor, parleront même d’un détournement de vieillard. Moi, cela m’a fait penser à ces penseurs juifs, tels Isaac Abrabanel, de la fin du Moyen Age qui vivaient l’extinction de l’aristotélisme (...)

Pascal Holenweg: L'amer de toutes les batailles ?

(...) Les statuts spéciaux sont abolis, et c'est une bonne chose. Mais le dumping fiscal, lui, est renforcé -entre la Suisse et d'autres places financières, et entre les cantons suisses. Il faudra donc reprendre le combat pour instaurer un taux d'imposition égal dans tous les cantons -le PS étudie une initiative populaire en ce sens. Et comme la réforme fiscale ne supprime les privilèges fiscaux accordés aux multinationales) qu'en leur accordant des "compensations" qui sont elles aussi des privilèges (imposition réduite des bénéfices provenant de brevets, déductions pour recherche et développement...), il faudra trouver le moyen de supprimer aussi ces privilèges. Et à Genève, nous avons à nos agendas la promotion d'une autre initiative -qui a abouti : l'initiative "zéro pertes"... (...) Les partisans de la réforme fiscale avaient assez de doutes sur la popularité de leur projet pour tenter d'enfumer le bon peuple. Ils n'étaient pas foncièrement malhonnêtes, seulement inquiets. Les voilà donc rassurés. Pour un temps : leur réforme fiscale n'a pas fait à Genève un triomphe tel qu'il soit de nature à nous désarmer…

Hélène Richard-Favre: Au-delà de l’être, au-delà de sa famille, le poids des valeurs

(...) Ce sont des valeurs qui se heurtent les unes aux autres à coup d’arguments, de références et de témoignages, tous irréconciliables. C’est le sens que chacune et chacun donne à la vie qui veut l’emporter sur l’autre qui lui est opposé. Pour les parents de Vincent, on le tue si on cesse de l’alimenter, pour le reste de sa famille, on va contre la volonté de Vincent si on poursuit les traitements. Se font face ainsi deux courants de pensée, celui d’un fervent catholicisme, celui d’un réalisme qui ne se définit pas forcément contre la foi catholique. Mais qui choque parce que le geste qui prive Vincent de soins, depuis ce jour, lui sera fatal.

Bruno Hubacher: En attendant la révolution

(...) Le mot « démocratie », cette forme d’organisation de la société, qui n’est pourtant pas mentionnée une seule fois, ni dans la déclaration d’indépendance de 1776, ni dans la constitution de 1787 de la référence en la matière, les Etats-Unis d’Amérique. (...) On pourrait s’offusquer du déficit démocratique des institutions européennes, l’abandon des électeurs par les partis politiques pendant les 20 dernières années est tout autant un facteur de l’abstentionnisme ambiant. La Social-démocratie européenne continue à soutenir le démantèlement de l’état social, les Verts européens continuent à adhérer au modèle économique néolibéral prépondérant du productivisme et à soutenir des interventions militaires, les partis qui affichent fièrement le « C » pour « chrétien » dans leurs appellations taillant allègrement dans les budgets de l’aide sociale. On comprend donc aisément que les électeurs ne votent plus. (...) Il n’est pas inutile de rappeler que le candidat Joe Biden, ancien Vice-président et favori des médias, est entré en politique en 1973 en tant que sénateur de l’état de Delaware, siège de 950'000 entreprises internationales et de deux tiers des 500 entreprises américaines les plus importantes, pour une population d’à peine 1 million d’habitants. (...)

Charly Schwarz: Comment expliquer le « Green business »

L'environnement a pris une place importante dans nos modes de gestion. On ne peut plus gérer une société suivant des critères uniquement économiques. Aujourd’hui, le chef d’entreprise ne peut pas se désintéresser de l'écologie et du social. Le « Green business », c'est le développement durable appliqué à l'entreprise. C'est agir au sein de l'entreprise dans le respect de l'homme et de l'environnement, promouvoir l'employabilité locale, l'insertion par le travail ou encore participer financièrement à des projets d'utilité publique.

Adrien Faure: Le postmodernisme et l’héritage hippie

Quand on fait la généalogie du postmodernisme, quand on le déconstruit (deux activités intellectuelles particulièrement appréciées des postmodernistes), on le fait souvent remonter aux mouvements sociaux et militants des années 60. Comme tout le monde le sait, cette décennie et la suivante sont un moment d’émergence d’un mouvement social particulier qui est celui des hippies. Or, on a vite fait de voir en les hippies des précurseurs du postmodernisme, car on s’imagine les hippies comme des sortes de militants aux longs cheveux, adeptes de substances illicites, manifestant sans relâche pour diverses causes politiques. J’aimerais vous proposer une interprétation différente, en me basant sur les travaux de Michael Allen, de David Laderman et de Michel Lancelot. (...) Mais c’est sur le plan des valeurs, de l’axiologie, que la différence entre postmodernisme et hippies me semble criante. D’un côté, un mouvement hippie qui place en son centre l’individualité et ses incroyables potentialités inexplorées, la paix entre tous, l’amour universel et la liberté (sexuelle notamment nous l’avons dit), de l’autre, une configuration postmoderniste qui place en son centre l’identité de groupe, tribale, le conflit permanent entre ces groupes, le ressentiment envers les groupes « privilégiés » et un certain puritanisme. C’est pourquoi, on peut affirmer qu’il n’y a pas de continuité entre le mouvement hippie et les postmodernistes. (TDG)

Créé: 20.05.2019, 21h36

Articles en relation

Vincent Schmid: Pour Shafique Keshajee

La revue de presse des blogs Jean-Souhel Gowrié : Les dhimmis de Bienne et le PDC. Edmée Cuttat: Terrence Malick, sérieux prétendant à la Palme d'or. Rémi Mogenet: Le mythe républicain de l'ancienne Rome à la France moderne. Hani Ramadan: Avec nos frères persécutés. John Goetelen:Alain Delon : « Je vais partir » Plus...

Haykel Ezzeddine: Eurovision 2019: bravo Hatari pour ce message politique!

Sélection des blogs Pascal Décaillet: Indépendants, réveillez-vous ! Jean-François Mabut: Ce résultat n'est pas un vote de gauche. Jean-Michel Olivier: Reinhardt revient à l'Estrée de Ropraz. Djemâa Chraïti: En hommage à Pierre Losio. Daniel Warner: Swiss President Maurer in the Oval Office Plus...

Mireille Vallette: Les bénéficiaires suisses de Qatar Charity

Blogs en vue Jacques-Simon Eggly: Pour le climat mais en même temps... Samuel Gaud: La Cordée inspire... Edmée Cuttat: Almodovar vaincra-t-il la malédiction avec ”Douleur et gloire”? Le groumeur genevois: Je reviens de Doubaille. Arnaud Cerutti: Un sale tour pour Johan Nikles. Plus...

André Naef: De la culture suisse au coeur de Rome

La revue des blogs Didier Bonny: Journée mondiale contre l'homophobie et la transphobie. Guy Mettan: Comment la Suisse peut sauver l’Europe. Jean-Noël Cuénod: Les maux des mots. Pascal Holenweg: Hébergement des sans-abris à Genève. Sylvain Thévoz: Capitalisme bébé. Pascal Décaillet: La sale guerre des Etats-Unis contre l'Iran Plus...

Jean-Noël Cuénod: Glucksmann et Bellamy : têtes pensantes et têtes de liste. Incompatible?

Bons blogs Vincent Schmid: Plaidoyer pour une fête délaissée. Charly Schwarz: Sommes-nous tous des démocrates ? Daniel Neeser: A-t-on envie et besoin de faire du shopping le dimanche ? Edmée Cuttat: Dans ”Le coureur”, le Suisse Baumgartner explore la spirale de la violence. René Longet: La folie des hommes ne nous découragera pas! Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Genève: les polices municipales pourraient disparaître
Plus...