Maurice Gardiol: Un autre virus SVP !

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Nouvelle édition de notre revue des blogs publiés sur le forum blog.tdg.ch de la Tribune de Genève et dans notre Webzine. Pour consulter les blogs cités, cliquez sur leur titre. Les blogueurs apprécient les commentaires. Merci d'être concis, courtois, pertinents et de signer votre envoi. Les blogs sont publiés sous la seule responsabilité de leur auteur. Pour retrouver les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre! Pour créer un blog, faites acte de candidature à blog@tdg.ch.

Maurice Gardiol: Un autre virus SVP !

Etonnant de voir la rapidité des décisions prises par les autorités, les entreprises, les associations et les particuliers en Suisse et par le monde pour tenter de contrer l’expansion du COVID-19. (...) Du coup je me prends à rêver qu’après le coronavirus nous soyons contaminés par le soldidarvirus. Un virus qui entraînerait aussi des décisions rapides pour vider les camps de réfugiés en Grèce, en Iraq, en Syrie et en Libye en répartissant ces personnes dans les différents pays occidentaux, un virus qui permettrait de créer des solidarités nouvelles et pérennes entre celles et ceux qui ont trop et entre celles et ceux qui manquent du nécessaire, un virus qui obligerait à mettre en place un véritable commerce équitable et bio-responsable, un virus qui rendrait indispensable l’arrêt des déforestations, la replantation d’arbres en Amazonie et ailleurs dans le monde, un virus qui entraînerait la nomination de nouvelles autorités et de nouveaux chefs d’entreprises multinationales s’engageant à lutter sans compromis pour la sauvegarde de notre environnement et répondre à l’urgence climatique. Ce serait un virus qui n’obligerait pas à fermer, mais à ouvrir…

Vincent Strohbach: La fin d’une certaine arrogance ?

Comme lors des graves accidents nucléaires, notre incapacité à maîtriser une réalité qui nous dépasse vient alors nous rappeler nos cruelles limites. Non, nous ne maîtrisons pas tout, oui nous sommes encore et toujours vulnérables. Du coup il est beaucoup trop tôt pour dire si, par exemple, la décision de fermer les écoles est la bonne ou non… On ne sait pas si, une fois que le travail aura repris en Chine, la pandémie qui semble s’être calmée là-bas, ne se développera pas de plus belle ? (...) Mais d’ici là, pourquoi ne pas profiter de cette période aussi insolite qu’historique pour faire preuve d’une véritable solidarité virtuelle en utilisant, le plus régulièrement possible, les différents moyens de communication à notre disposition pour prendre des nouvelles quotidiennes de nos aînés, de nos familles et autre amis ? (...) Bien sûr, il ne faut pas que cette pandémie nous ébranle trop longtemps si non économiquement cela va vite devenir intenable, en particulier pour les petites entreprises véritablement impactées, genre agences de voyage, restaurants, lieux de culture, etc. (...)

Simon Brandt: Quiz sur Blake et Mortimer : à vous de jouer!

Pour faire suite à mes quiz sur Tintin et Astérix, je profite encore une fois de ce blog afin de partager ma passion pour la Bande Dessinée mais en vous proposant cette fois-ci un quiz sur Blake et Mortimer. Vous trouverez ainsi les questions ci-dessous qui devraient amener même les meilleurs connaisseurs à devoir relire leurs albums pour pouvoir y répondre en totalité. A noter que les questions se portent uniquement sur les aventures scénarisées par Edgar P. Jacobs (soit 12 albums). Vous pouvez poster vos réponses dans la partie commentaires et je publierai la solution complète dès qu’une personne aura répondu juste à toutes les questions ci-dessous. Je vous souhaite ainsi de vous amuser à y répondre autant que j'ai pris à les faire. Les règles sont les suivantes. (...)

Michèle Roullet: Bataille des rues, la résistance s’organise

(...) Si dérisoires que puissent paraître les élections municipales du 15 mars 2020 face au combat que le monde entier mène contre le coronavirus, ne sous-estimez pas l’importance de ces élections pour nos communes qui renouvellent leurs parlements pour une durée de cinq ans. Si les compétences des conseils municipaux sont réduites, les décisions votées au sein de ces plénums ont des répercussions fort concrètes sur la vie de ceux qui habitent la commune ou y travaillent, tant au niveau de l’aménagement (construction de logements, d'infrastructures sportives, de pistes cyclables, d'écoles, de l'aménagement des places et de parcs...) qu’au niveau des prestations sociales et culturelles offertes à la population. (...)

John Goetelen: L’hiver doux 2019-2020, paradis des lombrics

C’est la raison générale de cet hiver doux: un blocage de l’air froid dans les hautes latitudes. En fait il n’a pas vraiment fait si chaud, il a surtout manqué de froid. Une ou deux vagues polaires, même à seulement moins 5 degrés pendant 5 à 7 jours, auraient été le pendant des vagues de chaleurs de l’été dernier. Les moyennes auraient chuté. on constate dans les archives de Genève que les records des derniers jours de février datent de 1903 à 1922. La situation exceptionnellement longue de cet hiver caractérise une longue et intense phase positive de la NAO (oscillation nord-atlantique), connue depuis environ un siècle mais encore mal expliquée. (...) C’est la raison générale de cet hiver doux: un blocage de l’air froid dans les hautes latitudes. En fait il n’a pas vraiment fait si chaud, il a surtout manqué de froid. Une ou deux vagues polaires, même à seulement moins 5 degrés pendant 5 à 7 jours, auraient été le pendant des vagues de chaleurs de l’été dernier. Les moyennes auraient chuté. on constate dans les archives de Genève que les records des derniers jours de février datent de 1903 à 1922. La situation exceptionnellement longue de cet hiver caractérise une longue et intense phase positive de la NAO (oscillation nord-atlantique), connue depuis environ un siècle mais encore mal expliquée. (...) D’ailleurs les lombrics le remarquent. Pendant des années, les vers de terres ne sont presque plus sortis du sol. La terre de surface, trop sèche, ne leur permettait pas de creuser. Or depuis cet automne on voit partout les petits tourbillons de terre, celle que les lombrics rejettent en creusant. Cela signifie que la terre est plus arrosée. (...)

David Frenkel: Sara et le Satan

C’était une enfant qui faisait tout ce que ses parents lui disaient de faire. Sara était très pieuse et avait un très bon cœur. Mais Satan, le roi du mal, ne pouvait supporter l’âme sans péché de cette enfant. Une nuit où Sara dormait profondément, il se déguisa en un vilain homme. Il avait un nez crochu, de grandes dents qui lui sortaient de sa bouche et de grands yeux méchants ; des cornes s’élevaient de ses oreilles décollées. Ainsi déguisé, Satan pénétra dans la tête de Sara à l’aide d’un cauchemar. Il apparut à l’enfant avec un rire qui faisait trembler les murs de sa chambre et lui dit : “Chaque nuit, je serai là.” (...) ” Quand le soleil se leva le lendemain, l’ange Gabriel ordonna au soleil: “Même si pour le monde entier tu te couches à certaines heures, dans la tête de Sara, tu resteras éveillé toute la nuit.” (...)

Hank Vogel: Staline et le dinosaure

(...) Mais, à l’abri des rumeurs et des bruits de la ville, mon père, malgré lui ou sans le vouloir, m’a offert la clé du succès auprès de la gent féminine. C’était... juste après mon premier et dernier chagrin d’amour. Ce jour-là, il me dit d’un ton désinvolte: - Mon cher fiston, ne cours jamais après les ombres. Laisse plutôt celles-ci se confondre à la tienne. Sois généreux, ferme et mystérieux! Et tu verras: les femmes adorent ça. Anita porte l’épée, moi le bouclier. Ou l’inverse. Désormais, le musée est protégé par un chevalier certain, à la fois mâle et femelle, gardien des cicatrices de l’humanité. Le soir, j’avertis à ma nouvelle compagne: (...)

Hani Ramadan: Le sens de l’épidémie et la volonté de s’en protéger

(...) Observe donc ce qu’a pu faire une minuscule créature pour remettre en cause la prétendue toute puissance de l’Empire du milieu ! (...) Il y a effectivement pour le croyant, en tout cela, des leçons à retenir, notamment s’il revient aux enseignements du Prophète (Dieu lui accorde bénédictions et paix) qui a dit : « La turpitude n’apparaît pas au sein d’un peuple, au point qu’il la pratique ouvertement[1], sans que se répandent les épidémies et les maux qui n’existaient pas chez leurs prédécesseurs. » (Ibn Mâja, Ahmad, al-Hâkim) Ce hadith nous montre avec évidence quelle peut être la cause de l’apparition de maladies nouvelles. L’une de ces causes est le fait que les hommes se livrent ouvertement à la turpitude, comme la fornication et l’adultère, ce qui déclenche des maladies et des épidémies nouvelles. Cela ne signifie en aucun cas que nous nous réjouissions du malheur qui touche ceux qui sont atteints par le coronavirus. Au contraire, le musulman est le premier à penser que nous devons tout faire pour nous protéger et protéger nos semblables des épidémies. (...)

Créé: 14.03.2020, 18h16

Le meilleur des blogs

Les blogueurs apprécient les commentaires. Merci d'être concis, courtois, pertinents et de signer votre envoi. Les blogs sont publiés sous la seule responsabilité de leur auteur. Pour retrouver les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre! Pour créer un blog, faites acte de candidature à blog@tdg.ch. Conditions générales d'utilisation.

Jean-Dominique Michel: Appel au calme !

Nicolas Walder: Protéger les droits des citoyen.ne.s malgré le coronavirus

Anne Cendre: Bataille de rues

Olivier Bot: Le livre qui montre que la gauche morale fait tout faux

Jean-Michel Olivier: Josette Bauer, femme fatale en cavale

Pierre Béguin: Manifeste pour l'égalité

Esther Alder: Quand les femmes osent briser la loi du silence

André Naef: Trump, le commencement de la fin ?

Jean-Michel Olivier: L'affaire Polanski nous rend fous (et folles) !

Pascal Holenweg: Ce virus est altermondialiste et écosocialiste

Anne Cendre: La messe et les Huguenots

René Longet: Coronavirus et climat, deux poids deux mesures

Vincent Strohbach: La fin des grandes gueules ?

Vincent Strohbach: La fin des grandes gueules?

Sylvain Thévoz: Davantage de verdure et de liens sociaux dans les quartiers?

Eric Bertinat: Mais quand donc les syndicats protégeront-ils les travailleurs suisses ?

Claude Bonard: La neutralité suisse, un moyen et non une fin en soi

Didier Bonny: « La Communion » : en état de grâce

Xavier Comtesse: 2020 catastrophique pour l’horlogerie suisse

Haykel Ezzeddine: Ah le Jet d'eau!

Vincent Schmid: #Griveaux et le onzième commandement

Djemaâ Chraïti: Ouf, Gallimard ne me publiera pas

Rolin Wavre: Route suisse, une belle occasion manquée

Jean-Noël Cuénod: L’insoutenable légèreté de Benjamin Griveaux

Guy Mettan: Affaire Crypto, mais que font nos espions ?

André Thomann: Douce France

Rodolphe Weibel: J’ai présenté la boucle CFF genevoise

Christian Brunier: Chœur de pomme

Vincent Schmid: Pour Mila

Marc Schindler: La chute du banquier noir

Gabriel Jaccard: La politique extérieure de l'UE en Suisse

Pierre Kunz: L'autoritarisme pour sauver l'humanité ?

Edmée Cuttat: «Adoration», l'éloge de l'amour fou

Jean-Michel Olivier: Georges Steiner, professeur et tyran

Bruno Hubacher: Crime en col blanc

Jean-Noël Cuénod: Edouard Philippe, à quoi peut-il bien servir?


Pierre Béguin: La rééducation des citoyens

Anne Cendre: Arsenijevic à Marmottan

Simon Brandt: Ma vision et mes projets pour Genève

Sami Kanann: La possibilité d’un avenir à chaque enfant


Pascal Décaillet: Suzette face à la Communauté du Bien


Olivier Baud: Salaires « hors classes »... mais pas hors canton

Didier Bonny: « 1917 » : époustouflant

David Frenkel: 75e anniversaire de la libération d'Auschwitz

Sylvain Thévoz: Les arbres repoussent, pas la vie humaine

Pierre Kunz: La propagande trompeuse d'Oxfam

Paolo Gilardi: Toutes des salopes?

Jacques-Simon Eggly: Sur ces scandales sexuels

Catherine Armand: Des inégalités aussi dans les communes «riches»!

Valentin Dujoux: Des panneaux de signalisation féminisés

Edouard Dommen: Munitions englouties

Christian Brunier: Défendons la parole libérée des femmes

Patrick -E. Dimier: Un renoncement à juger

Link

Manuel Alonso Unica: Les Pâquis contrent les vélos

Edouard Dommen: Les vaches à lait sont des travailleuses

Djemaâ Chraïti: Sur les traces du héros, l'esclave Benkos Biohò


Philippe Meyer: Après le crash ?

Pierre Béguin: L'ogre Matzneff

André Naef: Trump et l'Iran: la loi de la jungle

Didier Bonny: L'enjeu de la votation du 9 février

Abbas Aroua: Critères pour différencier les entités à référence religieuse

Arnaud Cerutti: Roger Federer: 2020, avec l'envie d'y croire

Rolin Wavre: Souffrance et incompréhension

Charly Schwarz: Une démocratie à réinventer

Hank Vogel: Bonne année 2020!

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

C'est le week-end: restez chez vous!
Plus...