Maurice Gardiol: Dieu(x)... pour combler un déficit de culture

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Nouvelle édition de notre revue des blogs publié sur le forum blog.tdg.ch de la Tribune de Genève.. Pour consulter les blogs cités, cliquez sur leur titre. Les blogueurs apprécient les commentaires. Merci, pour la qualité de notre forum, d'être concis, courtois, pertinents et de signer votre envoi. Pour retrouver les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre! Pour créer un blog, faites acte de candidature à blog@tdg.ch.

Maurice Gardiol: Dieu(x)... pour combler un déficit de culture

Une exposition pour susciter la curiosité, l’étonnement et le dialogue. C’est ainsi qu’Elie Barnavi, concepteur de l’exposition « Dieu(x), modes d’emploi », précise l’objectif du parcours actuellement proposé à la Halle 7 de Palexpo. (...) Ce que cette exposition met avant tout en évidence, ce ne sont pas les théologies ou les doctrines mais bien les diverses pratiques communautaires et personnelles . Sans cacher les dérives possibles, le parcours nous invite à reconnaître aussi ce qui rassemble ces pratiques en lien avec les aspirations ou besoins auxquels elles apportent des supports dans les différents contextes où elles se vivent. L’exposition fait ressortir le rôle positif que peut jouer la laïcité dans un Etat de droit en évitant des confusions entre les pouvoirs tout en garantissant la liberté de conscience, de pensée et de religion. Mais c’est bien l’Etat qui est laïc et pas la société ! C’est le service public qui doit garantir la neutralité de l’Etat sans que celan’ empêche l’expression et la manifestation des convictions personnelles dans l’espace public en respectant la liberté des autres. Cette laïcité de l’Etat ne doit pas justifier l’ignorance. (...)

Pierre Béguin: Eloge des fantômes

Mon cher Jean-Michel, Je viens de terminer avec ravissement la lecture de ton dernier livre, ces treize histoires de fantômes – portraits de personnes rencontrées et aimées – dont tu prétends à juste titre qu’il ne faut pas les trahir car «ce sont les seuls à savoir qui nous sommes». Avec ravissement, oui, car ces fantômes que tu ressuscites, d’une certaine manière, ce sont aussi les miens. Quand, à la faculté des Lettres, Roger Dragonetti, le dos courbé, pénétrait dans la salle, «qu’il s’installait sans un mot, sortait de sa serviette une liasse de notes qu’il déployait en éventail devant lui», j’y étais. Ce moment crucial, «ce suspens qui précédait sa parole», quand «il semblait chercher son souffle, comme un plongeur en eaux profondes», «ce brusque appel d’air, ce sentiment de vide, cette sorte de vertige» je l’ai ressenti comme toi. (...)

Claude Bonard: Genève novembre 1932

Il y a 87 ans qu'avaient lieu à Genève les tragiques événements du 9 novembre 1932. Le journal "La Suisse". mentionnait dans son édition du 11 novembre l'arrestation de Léon Nicole. Mais en même temps, publiait un encart imposant faisant la promotion de Fanny, avec Raimu dans le rôle principal, au cinéma Rialto. Le samedi 12 novembre 1932, les circonstances de "l'émeute" sont rappelées avec photographies des armes brisées à la clé alors que sur un registre plus léger, un superbe encart annonce la Revue de Ruy-Blag au Casino-Théâtre "On Yoyote". C'était le reflet d'une certaine réalité. Un peu moins de trois mois après l'événement, le Département militaire fédéral publiait son rapport sur l'intervention de la troupe au cours de cette funeste journée. Ce rapport est publié dans la Tribune de Genève du 31 janvier 1933. La vie "normale” avait alors repris le dessus et la Julie consacre le même jour un bel article au match de football qui voit les deux grands rivaux genevois de l'époque, le Servette FC et Urania-Genève-Sports s'affronter au plus haut niveau. (...)

Sylvain Thévoz: Du délit de sale gueule à la démocratie participative

(...) Dans notre société, privilégiant la vitesse et l’apparence, il est bien trop rare que l’on prenne le temps de déconstruire les clichés. Trop souvent, une personne est identifiée à son apparence ou son passé et immédiatement catégorisée. Consciemment ou inconsciemment, la machine à exclure est enclenchée, entraînant au final un coûteux gâchis. Sortir de ces logiques destructrices est urgent. Ralentir pour se mettre à hauteur du réel plutôt que de demeurer dans des jeux de miroirs, aussi. Notre société ne peut plus se permettre de massacrer des ressources humaines. Les gens se demandent ce qu’ils peuvent faire pour avoir un impact sur leur environnement immédiat. Il nous revient de leur proposer un chemin d’actions. L’itinéraire que nous traçons est simple. Il revient à s’engager, dans la proximité (...) Prenons l’exemple de notre Constitution genevoise. Le droit au logement et à la santé y sont inscrits noir sur blanc. (...)

Pascal Décailet: Céline Amaudruz, le curseur, les alliances à droite

(...) Céline Amaudruz est partie seule, et elle a eu raison. Son résultat, demain, pourra ainsi refléter l'exacte représentation de la droite souverainiste et protectionniste, à Genève, fin 2019. Si son résultat est bon, et représente une percée par rapport aux années précédentes, on pourra parler d'une évolution du curseur vers la droite, à Genève. Mais pas n'importe quelle droite ! Il est temps, je l'ai dit plusieurs fois cette semaine, que l'UDC, en Suisse romande, choisisse son camp entre le libéralisme et l'Etat, entre libre-échange et protectionnisme, entre proximité avec tous les gens, notamment les plus modestes, et ronds-de-jambe devant les ultra-libéraux zurichois. On n'envoie pas des UDC genevois siéger à Berne pour qu'ils soient copains avec les libéraux. (...)

Cédric Ségapelli: Frédéric Jaccaud

Cultivant la discrétion comme credo, à l’extrême inverse de ces écrivains 2.0 occupant le devant de la scène, Frédéric Jaccaud est devenu, bon gré mal gré, l’une des voix dissonantes de la littérature noire helvétique en interpellant le lecteur avec des romans singuliers et dérangeants tout en s’interrogeant sur le monde qui nous entoure. Probablement s’agit-il d’une démarche similaire à sa fonction de conservateur qu’il occupe à la Maison d’Ailleurs à Yverdon qui explore les univers de la science fiction, des mondes utopiques et des voyages extraordinaires. Ne cherchant pas forcément à plaire ou à rassembler, bien au contraire, Frédéric Jaccaud a pu heurter, voire même diviser son lectorat avec des ouvrages comme Hecate (Série Noire 2014) dont la structure narrative s’articule autour d’un fait divers terrible, ou comme Exil (Série Noire 2016) récit paranoïaque baignant dans les méandres du silicium alimentant une technologie numérique débridée. (...)

Leeb et Levy, Tom & Kevin, trop drôles

Vendredi soir, j’ai assisté au spectacle humoristique de Tom Leeb, le fils de Michel, et Kevin Levy. Un show hyper complet, avec une constance : la gaieté. (...) En plus de leurs dons d’hilarité, ils sont humanistes. Ces deux loustics parrainent « KyféKoi » (Association pour les personnes en situation de handicap) qui est active dans la région franco-genevoise et a pour but d’organiser diverses manifestations, événements et activités régulières ou exceptionnelles avec et pour des personnes en situation de handicap, afin de les sortir de l’isolement, dans un esprit de convivialité et de solidarité, de les revaloriser et de créer des liens humains.

John Goetelen: Jean-Baptiste Guégan ou l’incroyable transfert

Le sosie vocal de Johnny a tout pour plaire. La voix bien sûr: le timbre, la chaleur, les particularités, le souffle. C’est confondant. Il lui manque ces nuances entre la puissance et le sensible, comme l’original était capable d’en exprimer, et de l’espace derrière la voix quand elle s’arrête en fin de phrase. Mais rien de gênant. C’est lui, c’est sa propre voix. C’est qu’il est difficile de ne pas comparer puisque tout son succès vient de là: de cette proximité avec la voix, les chansons et le personnage de Johnny. Et le public y croit. Il en veut: 150’000 exemplaires de son premier album vendus à ce jour. C’est bien un phénomène. (...) Mais restera-t-il dans le sillage ou écrira-t-il un jour sa propre légende? Il suivrait alors pleinement la voie de Johnny. Ce sera peut-être une condition pour durer: le passé s’épuise si on ne lui redonne pas un nouveau présent. On a l’exemple de Mireille Matthieu. D’abord portée par sa voix qui rappelait celle d’Edith Piaf, elle a su ensuite développer sa propre personnalité. (...)

JF Mabut: Cramer aura-t-il sa statue à Annemasse?

(...) Jamais les CFF n'y ont cru et c'est, dixit Cramer, parce que Zurich grâce au socialiste Leuenberger avait reçu une part de lion des financements ferroviaires que Genève put arracher la réalisation du tronçon Cornavin-Annemasse de la défunte ligne du Tonkin. J'espère que le CEVA sera une réussite, sans que celle-ci soit le résultat de mesures coercitives pour tous les automobilistes de la région. C'est le moins qu'on puisse attendre au prix pharaonique de l'ouvrage: quasi 2 milliards de francs (1,6 pour la partie helvétique - selon le décompte officiel, sans le matériel roulant et en ayant sacrifié les gares de l'architectes Nouvel, dixit Cramer - et 300 millions pour le tronçon français, sans compter les parkings devant les gares - lesquelles resteront peu accessibles au demeurant car les habitants des bourgades-gares s’emploient - comme à Nyon - et vont s'employer à limiter l'accès à ces nœuds modaux). Genève a en fait manqué de chance. (...) Il faudra un jour écrire l'histoire du CEVA et son rendez-vous manqué avec la traversée du lac et l'aéroport de Genève. (...)

Créé: 09.11.2019, 18h05

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Conseil fédéral contre l'interdiction totale de la pub pour le tabac
Plus...