Passer au contenu principal

Marie-France de Meuron: Noël, nouvelle naissance

Nouvelle édition de notre revue des blogs publié sur le forum blog.tdg.ch de la Tribune de Genève.. Pour consulter les blogs cités, cliquez sur leur titre. Les blogueurs apprécient les commentaires. Merci, pour la qualité de notre forum, d'être concis, courtois, pertinents et de signer votre envoi. Pour retrouver les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre! Pour créer un blog, faites acte de candidature à blog@tdg.ch.

Marie-France de Meuron: Noël, nouvelle naissance

(...) Aurait-on peur de la naissance? De cette immense mystère de la vie qui surgit où il ne semblait rien y avoir. Comme les trous noirs en astrophysique qui recèlent une immense énergie. De ce renouveau qui bouleverse le quotidien avec un être tout neuf qui change l'équilibre établi dans un couple, une famille ou un lieu. Actuellement, on cherche à tout codifier, à tout maîtriser. La mainmise sur la naissance a pris beaucoup d'importance, que ce soit avec tous les modes de contraception, les interruptions de grossesse, les PMA, les GPA, les césariennes de confort, etc. Les femmes croient avoir gagné en liberté mais elles dépendent alors terriblement du pouvoir médical. Dans certaines de ces situations précitées, elles gagnent en pouvoir de dire non, de se refuser l'expérience, riche d'imprévus et à long terme de la naissance d'un enfant mais aussi d'elles-mêmes, de dimensions plus profondes de leur humanité. Quelle signification peut-on donner à la "Vierge" Marie? (...)

Jean-Michel Accart: Dans le secret des bibliothèques privées

Les bibliothèques publiques, patrimoniales, scientifiques sont bien implantées et nombreuses en Suisse : rien que pour la ville de Genève, on dénombre 9 millions de documents *, ce qui est un chiffre qui dépasse ce que possède bien des villes comparables dans le monde. La revue "Domus Antica Helvetica" dans son son bulletin #70, 12/2019 a la bonne idée d'éditer un dossier spécial consacré aux bibliothèques privées et historiques en Suisse et les découvertes sont nombreuses. Quelques exemples après une introduction détaillée de Mme Marie-Christine Streuli : (...)

Edmée Cuttat: ”La Vérité” réunit pour la première fois Catherine Deneuve et Juliette Binoche

Après sa Palme d’or en 2018 pour Une affaire de famille, le Japonais Hirokazu Kore-eda s’est plus ou moins fourvoyé dans un tournage en français. Certes, il ne quitte pas son terrain favori des liens familiaux où il excelle en général, mais ce n’est pas le cas dans La Vérité. Un opus sentimental assez décevant au service d’une histoire anodine, où le talentueux réalisateur perd de son pouvoir dramatique et émotionnel en usant d’une langue qu’il maîtrise mal. (...) Au-delà de l'intrigue, l’idée de Kore-Eda était évidemment de mettre face-à-face Deneuve et Binoche qui n’avaient jamais joué ensemble. Le duel est pourtant inégal. (...)

Rémi Mogenet: Baroque et Romantisme: une idée de Georges Gusdorf

Je me souviens avec une certaine amertume de ma soutenance de thèse notamment parce que, dans son discours inaugural, si on peut l'appeler ainsi, mon directeur de recherche m'a reproché de m'être appuyé sur un auteur que d'emblée, lors de notre premier entretien, il m'avait présenté comme une base sûre et solide: Georges Gusdorf, auteur d'une somme abondante et profonde sur le Romantisme. L'avait-il lue, cette somme? Car j'en reprenais des idées qui me plaisaient, et qui le faisaient bondir. La plus précise était que, pour Gusdorf, le Baroque avait préparé, annoncé, préfiguré le Romantisme. Il établissait des rapports clairs, même s'il admettait que le Baroque n'était pas allé aussi loin que le Romantisme, notamment parce qu'il n'avait pas remis en cause la philosophie traditionnelle. Mon directeur de thèse, Michael Kohlhauer, était-il idéologiquement marqué? (...)

Didier Bonny: « Notre Dame » : surréaliste et loufoque

)...) « Notre Dame » est une comédie. Mais pas seulement. C’est également un film où la fantaisie occupe une place importante, comme le précise la réalisatrice et comédienne principale, Valérie Donzelli : (...) Certaines scènes de « Notre-Dame » sont complètement surréalistes et même carrément loufoques, sans jamais toutefois être ridicules. Elles n’empêchent pas le récit d’avancer à un bon rythme et de suivre avec un certain plaisir l’avancée du projet architectural de Maud qui va faire scandale. Les personnages secondaires sont hilarants dans leur décalage face à la réalité et on rit souvent de bon cœur, même si certaines situations comiques sont prévisibles, tout comme la fin. (3 étoiles) Toujours à l'affiche 5 étoiles: « Hors normes »…

Maurice-Ruben Hayoun: Algérie, le grain de sable qui peut tout compromettre…

Il y a une petite chanson que j’ai entendue un matin très tôt sur RFI, On est bien peu de chose m’a dit mon amie la rose… La version orientalisée de Natacha Atlas se termine par une belle mélopée arabe qui m’a rappelé des souvenirs de ma très tendre enfance… Quelques semaines plus tard, ce fut la surprise la plus totale lorsque cette même radio annonçait la disparition brutale du régent de l’Algérie, le général Ahmed Qaide Salah, inamovible chef d’état-major de l’armée algérienne, l’homme qui a géré à sa façon l’intérim et qui, une fois son devoir accompli, est soudainement passé à l’éternité. (...)

JF Mabut: Messes de Noël à Compesières

L'église de Compesières était bien pleine hier soir sur le coup de 17h, plus de 300 personnes dont de très nombreux enfants. C'était la messe des familles des paroisses de Veyrier, Troinex et Compeisières, quelque 15'000 âmes. Plein de gens qu'on ne voit jamais ou qu'épisodiquement. Quels sont leurs rapports avec la religion? Pourquoi viennent-ils encore à la messe*? (...) A 22h30, rebelote à Veyrier. Une petite centaine de personnes plutôt âgées qui ont vécu le temps des messes de minuit quand les églises étaient pleines à craquer. La chorale s'en donne à coeur joie. Le prêtre, un Congolais de la RDC qui a bourlingué en treize ans de prêtrise de Rome aux Etats-Unis et du Vietnam à la Guinée équatoriale, est surprenant de simplicité et sait dire en peu de mot les deux mystères de Noël, l'incarnation et la rédemption. ça tombe bien à Compesières, la crèche 2019 s'est donné une mission impossible: montrer deux grands mystères. Tout commence en septembre. Une bénévole de la paroisse constate que le calice de Marcel Feuillat a bien besoin d’une restauration. (...) Et c’est ainsi que le petit groupe qui chaque année réalise la crèche de Noël a souhaité cette année souligner ce lien entre Dieu qui devient homme et Dieu qui devient nourriture. (...)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.