Leila el-Wakil: Marcher pour les arbres

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Nouvelle édition de notre revue des blogs publié sur le forum blog.tdg.ch de la Tribune de Genève.. Pour consulter les blogs cités, cliquez sur leur titre. Les blogueurs apprécient les commentaires. Merci, pour la qualité de notre forum, d'être concis, courtois, pertinents et de signer votre envoi. Pour retrouver les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre! Pour créer un blog, faites acte de candidature à blog@tdg.ch.

Leila el-Wakil: Marcher pour les arbres après les Allières

(...) Des quartiers entiers ont été dévastés comme les Allières bien sûr dont la vidéo de la sauvage démolition du Jeu de l'Arc a fait le tour du monde, suscitant des commentaires scandalisés des antipodes devant la bestialité de l'attaque. (...) Le Plateau de Lancy a été rayé de la carte, de même que les villas de Châtelaine et celles des abords de Carouge; des quartiers entiers vont l'être encore comme les Vernets, à cause d'un projet hors d'échelle en ville, la Petite Boissière, l'Amandolier, le Cénacle, etc., etc ... si on ne décide pas un moratoire immédiat de tous les PLQ, déclassements de zone et autres mesures démesurées. Les chantiers sont partout, les routes éventrées, les immeubles surélevés, les vides comblés, l'entassement de la population en passe de se réaliser. La Belle Genève avec jardins, verdure, demeures n'est plus! (...) Georg Germann dans l'excellent petit livre qu'il a coécrit avec Dieter Schnell, Conserver ou démolir? Le patrimoine à l'aune de l'éthique, Infolio, Archigraphy, Gollion, 2014, exprime le sentiment de perte qui est celui des habitants lorsque leur cadre de vie est bouleversé et préconise une évolution raisonnée du territoire suisse : (...)

Olivier Perroux: La démocratie qui gratte

(...) Vernier glisse ainsi lentement vers une démocratie à la française, une majorité qui gouverne et une opposition qui se plaint, abandonnant la tradition du concensus. Aucun contre-pouvoir ne peut émerger d’un Conseil municipal autant bouleversé qui va perdre la mémoire de ses anciens élus, et le futur gouvernement municipal, qui sera majoritairement composé de nouveaux venus, ne pourra que renforcer encore l’autoritarisme régnant. En lieu et place de laboratoire social, il semble que Vernier soit plutôt un laboratoire politique pour les partis cantonaux. Les ambitions cantonales ou nationales des politiciens professionnels du cru, race en plein développement, relèguent la commune au rôle de salle d’attente. Même pour le candidat vert parachuté, dans l’objectif de lui trouver un pis-aller à la perte de son travail d’assistant parlementaire. La conséquence est que ce rôle nouveau de Vernier, né autant de la professionnalisation de la politique, que d’une taille atteinte par cette ville qui en font une salle d’attente idéale, est très dommageable pour la défense des intérêts réels des habitantes et des habitants de la commune. A cours terme, il n’y a pas de solution, sinon l'entrée au gouvernement municipal d'une élue, qui aurait le mérite de faire baisser le taux de testostérone. (...)

David Frenkel: Le nazisme n’a pas pris sa source dans l’humiliation du Traité de Versailles

En ce 9 novembre 2019 71ème anniversaire de la Nuit de Cristal (prélude à la Shoah), il est bon de rappeler que le nazisme est un dogme qui se caractérise par la supériorité de la race aryenne (ayant rapport aux populations blanches d'Europe, en particulier nordiques, germaniques selon la définition du CNRTL)1) sur celles des autres races et qui classifie les juifs dans la catégorie des sous-hommes, et ce, indépendamment de toute explication causale. Je m’inscris donc en faux contre ceux qui prétendent que le nazisme trouve son origine dans l’humiliation causée par la signature du traité de Versailles en 1919. De par son essence même le nazisme fouettait l’ego allemand et a trouvé preneur dans toutes les classes sociales. Certes, le programme en 25 points du Parti ouvrier allemand national-socialiste (en allemand : Nationalsozialistische Deutsche Arbeiterpartei, désigné sous le sigle NSDAP aussi simplement « parti nazi ») avait aussi, entre autres, pour objectif l'abrogation dudit traité, mais c’était avant tout pour leur programme économique que ce sinistre parti était arrivé aux commandes de l’État. (...)

Gabriel Jaccard: Les élus démissionnaires de la République de Genève

(...) On peut aisément comprendre que, par principe, un candidat puisse exceptionnellement refuser le mandat attribué pour lequel il a fait campagne. Toutefois, il semble que la tactique devienne la norme chez certains partis de Gauche, coutumier du fait déjà en 2008. Bien que légal, le refus du mandat n'en reste pas moins contestable du point de vue démocratique, car il en résulte que des candidats inconnus, illégitimes, pour lesquels les électeurs n'ont pas votés, se retrouvent propulsés à des postes de pouvoirs pourtant destinés à d'autres. Il est dans l'ère du temps de parler de faute morale en politique. Mon opinion est que le comportement de ces politiciens revêt de cela, tant il est absolument déloyal vis-à-vis du processus électoral ainsi que de leurs propres électeurs. (...)

Pascal Gavillet: «La polémique autour de Kechiche, c’est n’importe quoi»

Elle aussi faisait partie du jury des longs-métrages au GIFF. Actrice et à présent réalisatrice, Hafsia Herzi, révélée par La Graine et le mulet de Kechiche en 2007, est une artiste complète. Et une jeune femme très accessible et souriante qui a immédiatement accepté le principe de mes interviews cash. Récemment à Cannes, à la «Semaine de la critique», tu as montré ta première réalisation, Tu mérites un amour, malheureusement pas achetée en Suisse. Pourquoi cette envie de passer derrière la caméra ? (...) Durant le dernier Festival de Cannes, j’ai écrit un tweet très positif sur Mektoub My love : Intermezzo d’Abdellatif Kechiche, ce qui m’a valu d’être lynché sur les réseaux sociaux. Qu’est-ce que cela t’inspire ? Cette polémique, en tout cas, ne m’inspire pas. Elle n’a pas lieu d’être. C’est même n’importe quoi. Il faut entendre les concernés avant de critiquer un film. Aujourd’hui, on juge sans avoir vu. C’est comme ça sur Twitter, c’est comme ça dans la vie. Le film va-t-il finalement sortir ? Oui, en 2020. (...)

Hélène Richard-Favre: 9 novembre 1989, un mur et une réunion

Et voici un nouvel anniversaire de la chute du mur de Berlin. Rappelez-vous, il y a cinq ans, on célébrait en grandes pompes les 25 ans de cet événement. J’y avais consacré ce sujet de blog. A le lire, on peut toujours se demander ce qui a changé. Sur le temps long, 5 ans ne sont pas grand chose. Et même un peu plus de 70 ans de communisme, sont une paille face à l’Histoire. Sauf que cette paille a compté et pas que peu compté. (...) Attribuer les responsabilités à tel fait ou à telle personne est un sport qui se pratique, au mieux par les analystes, au pire, par les moralistes et les censeurs qui distribuent les bons et les mauvais points. Alors, au-delà d’autant de discours, écoutons-le encore et encore…

Créé: 10.11.2019, 13h47

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Conseil fédéral contre l'interdiction totale de la pub pour le tabac
Plus...