Leila El-Wakil: En marge de l'incendie de Notre-Dame de Paris

Excellents blogsAnne Cendre: Embrasements. Rémi Mogenet: Nostalgie du monde divin. Le groumeur genevois Et que renaisse Notre-Dame! Sylvie Neidinger: Scandale Notre-Dame-de-Paris. Edmée Cuttat: ”La lutte des classes”.Marie-Jeanne Bertinat: D’une cathédrale à l’autre. Pascal Décaillet: La pierre angulaire

Image: reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Voici la revue des blogs de notre forum blog.tdg.ch. Pour consulter les blogs cités, cliquez sur leur titre. Les blogueurs apprécient les commentaires. Merci, pour la qualité de notre forum, d'être concis, courtois, pertinents et de signer votre envoi. Pour retrouver les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre! Pour créer un blog, faites acte de candidature à blog@tdg.ch.

Leila El-Wakil: En marge de l'incendie de Notre-Dame de Paris

(...) Qu'on ne se trompe pas, refaire, même "à l'identique" c'est quand même refaire. L'authenticité matérielle s'est envolée en fumée et personne ne pourra resscusciter la "forêt" de poutres du XIIe et XIIIe s. Mais l'icône de Notre-Dame par transsubstantiation (sans malice de ma part) passera à la postérité dans l'identité formelle, qui a justifié le classement au patrimoine de l'humanité. La question se joue ici entre deux idéaux platoniciens : beauté ou vérité (voir à ce propos De l'harmonie au pastiche, Beauté ou vérité: deux attitudes face au patrimoine). La doxa en matière de restauration se renégocie à chaque occasion, selon l'état du bien subsistant, selon les facteurs économiques, selon les expertises des spécialistes, selon la volonté politique surtout. Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale l'Allemagne s'est lancée dans des reconstructions "à l'identique" de grande envergure, la Frauenkirche de Dresde étant l'un des jalons majeurs. Au lendemain de l'incendie qui a ravagé le Kappelbrücke de Lucerne en 1993, la Ville prenait la décision de le reconstruire "à l'identique". Telle était aussi la décision des autorités vénitiennes au lendemaine de l'incendie d'un des plus prestigieux théâtres au monde, celui de la Fenice.

Anne Cendre: Embrasements

L'incendie de Paris en rappelle d'autres, mais quel embrasement crépusculaire! Même si Notre Dame n'est pas notre dame à tous, elle fait partie de notre patrimoine. Sa chute nous émeut tous, mais évidemment davantage la communauté catholique. particulièrement, cruelle ironie, en ce début de fêtes pascales.L'image ci-dessus évoque l'un des incendies les plus dévastateurs de l'histoire européenne, l'incendie de Rome sous le règne de l'empereur Néron en 64 de notre ère. Il sévit des jours durant. Londres subit deux incendies dramatiques, en 1666 et en 1834, l'incendie du Parlement qui a été peint par Turner. Nombre d'autres grandes villes ont connu de tels sinistres, avec des causes diverses. L'incendie de Chicago en 1871 a fait des centaines de morts dans le centre de la cité. A Tokyo, ce furent 150 morts en 1923. A Berlin, l'incendie du Reichstag en 1933 a marqué l'arrivée de Hitler au pouvoir. (...) Mais pour nos yeux d'aujourd'hui, ce sont les heures passées devant nos téléviseurs, sidérés par ces images d'une beauté spectaculaire. La flèche, telle une fusée en feu, s'effondrant au lieu de filer vers le firmament. (Une flèche, d'ailleurs, comme celle de Saint-Pierre à Genève, qui date de la fin du 19e siècle.) Ces langues de feu, comme celles du Saint Esprit, léchant des murs centenaires. En 1404, la ville de Berne pleura mille morts après un incendie. (...)

Rémi Mogenet: Nostalgie du monde divin, suite

Dans son rapport de soutenance, mon directeur de recherche m'a reproché d'avoir parlé de la montagne évoquée par Xavier de Maistre comme d'un signe, un symbole. Signe de quoi? Symbole de quoi? demandait-il. Dans mon développement, comme chez Xavier de Maistre, c'était tout à fait clair: en regardant, à l'ouest, la montagne baignée de la lumière du soleil couchant, le lépreux d'Aoste auquel il prête sa plume dit pressentir le monde divin. Je dis donc que dans ce texte la montagne est un objet mythologique, parce que je prends mythologie dans le sens d'images renvoyant au monde divin. Mais il fallait, pour mon aimable maître, que cela renvoyât à une nostalgie purement physique – la mère, la ville, que sais-je? Peu importe que les auteurs n'en parlassent pas: c'est ce qu'il lui semblait légitime de dire. Mais comment pouvais-je le dire? Le principal poète lyrique de la Savoie d'alors, Jean-Pierre Veyrat, a été clair, sur ce sujet: (...)

Le groumeur genevois Et que renaisse Notre-Dame!

(...) La France, comme l'Italie, bénéficie encore d'un savoir-faire inégalé, celui hérité des artisans d'art et du compagnonnage. La forêt de la charpente a brûlé? Plutôt que d'envoyer en Chine les précieux chênes séculaires, voilà leur nouveau destin. Le grand orgue, les vitraux, les sculptures, les tableaux, les luminaires ont-ils été touchés? Plus de deux-cents métiers d'art sont recensés en France qui ne demanderont qu'à s'investir dans ces fabuleuses restaurations qui dureront sans doute quelques décennies. Car l'histoire se répète. Il y a deux siècles, Notre Dame se trouvait déjà au bord de la ruine quand Victor Hugo lança son sauvetage dans son roman (...)

Sylvie Neidinger: Scandale Notre-Dame-de-Paris

Désolée de l'acidité du jour. Mais ce blog aime à nommer un chat un chat en toute indépendance d'esprit. C'est sa marque de fabrique. Selon l'historien Didier Rykner, il manquait juste 150 millions d'euros pour installer un système anti-incendie dans la cathédrale parisienne. Il avait alerté. Argent jamais trouvé. On aurait pu éviter cela ! La colère de l'historien est palpable. Je pose ici une simple question. Combien a coûté pour la France l'inutile guerre de Syrie qui a même détruit des infrastructures urbaines par ses missiles, présence de navires au large, d'avions de chasse pour tirer? Sous Sarkozy, Hollande et Macron il y eut , en France de l'argent pour des guerres extérieures erratiques, inutiles, ayant endommagé des quartiers urbains de pays tiers. (...)

Edmée Cuttat: Edouard Baer et Leïla Bekhti tiraillés dans ”La lutte des classes”

(...) La lutte des classes (titre à double sens on l’a compris) est le cinquième long métrage de Michel Leclerc à qui l’on doit notamment le film à succès Le nom des gens. Le réalisateur revient ici avec une comédie politique cocasse aux allures fantaisistes qui se veut décapante, tout en traitant avec légèreté et humour de sujets graves. A travers l’école publique et privée servant de révélateur de la fracture nationale, il se penche ainsi sur la mixité scolaire et le vivre ensemble en banlieue. Se moquant aussi bien de la gauche bien pensante, que des communautarismes et des préjugés en tous genres. Sans tabou, sans excès, sans moralisme, mais sans éviter les clichés et la caricature. Cela dit, on s’amuse beaucoup pendant une heure. Ensuite l’histoire commence à patiner…

Marie-Jeanne Bertinat: D’une cathédrale à l’autre

(...) C’était touchant de constater hier soir, en direct, l’attachement des Français pour Notre-Dame, mais aussi de constater également la tristesse de tous les catholiques du monde. Déjà, les plus riches font des promesses de dons pour la remettre sur pied promptement. C’est rassurant - et presque un peu surprenant - que la cathédrale de Notre Dame de Paris suscite autant de réactions dans un monde qui va trop vite pour prendre le temps d’aimer son passé. Mais une cathédrale est beaucoup plus qu’un monument, c’est le temple de Dieu. Reconstruisons-là pour sa finalité première, pas pour garder une simple trace du passé ou pour les touristes. Amis français, votre histoire et votre patrimoine sont d’une richesse inestimable ! Soyez fiers de votre pays et de son passé religieux. Ne laissez personne vous enlevez votre identité et les témoins ce celles-ci que certains politiques diabolisent pour mieux imposer un mondialisme totalement vide d’histoire et bien évidemment vide de Dieu.

Pascal Décaillet: La pierre angulaire

J'ignore ce qu'Emmanuel Macron avait prévu de dire à 20h. Mais une chose est certaine : ce qu'il a dit, quelques heures plus tard, devant Notre-Dame, a été exceptionnel de justesse, de sensibilité, de rassemblement. Ces quelques mots, moi qui suis un adversaire acharné de ses choix politiques, m'ont touché droit au cœur. En cette nuit de feu, il a assumé totalement la continuité millénaire de la France. Ça n'était pas Macron qui parlait, c'était le Président. (...)

Vincent Schmid: L’église de chair

(...) Ce qui s’est passé cette nuit pourrait bien constituer, pour la France et plus largement pour l’Europe, un tournant symbolique et civilisationnel. Voilà des décennies que l’héritage judéochrétien de cette partie de monde est méprisé et moqué, battu en brêche par le relativisme culturel, la haine de soi et le nihilisme pratique qui sous-tendent le prêt à penser de notre époque. Devant le spectacle de ce chef d’œuvre du Moyen Age s’abîmant dans les flammes, nous devons nous interroger. Et si c’était la métaphore de notre civilisation en péril ? Le signe prémonitoire d’un possible effacement que Paul Valéry avait prédit: « Nous autres civilisations, nous savons désormais que nous sommes mortelles » ? En tout cas, les générations bâtisseuses qui nous ont précédé savaient lire, elles, dans les évènements saillants qui se produisent, les signes d’un destin. Car on ne doit pas oublier qu’avant les églises de pierre, il y a l’Eglise de chair. (...)

Créé: 17.04.2019, 16h58

Articles en relation

Leila El-Wakil: En marge de l'incendie de Notre-Dame de Paris

Excellents blogs Anne Cendre: Embrasements. Rémi Mogenet: Nostalgie du monde divin. Le groumeur genevois Et que renaisse Notre-Dame! Sylvie Neidinger: Scandale Notre-Dame-de-Paris. Edmée Cuttat: ”La lutte des classes”.Marie-Jeanne Bertinat: D’une cathédrale à l’autre. Pascal Décaillet: La pierre angulaire Plus...

Olivier Perroux: Le milliard de la honte

La revue des blogs Maurice-Ruben Hayoun: Uni face à l'épreuve, le peuple de France pleure sa cathédrale. Sylvain Thévoz: Pousse toi de mon trottoir que je pousse un sprint. Arnaud Cerutti:Avec l'Ajax, c'est le football qui gagne. Eric Bertinat: La Ville de Genève rayonne dans le monde. Plus...

Vincent Schmid: La Bible, un livre violent ?

Bons blogs Pascal Holenweg: Un projet démocratique à l'heure des objets connectés. Jean-Philippe Accart: Difficile d'effacer ses traces sur Internet. Olivier Staiger: Retour d'Islande. Ruben Hayoun: Israël; les deux camps se font face à la veille de Pessah Plus...

Ronald Zacharias: Campagne RFFA?

Blogs à lire Didier Bonny: « Mon inconnue » : à découvrir. Jacques-Simon Eggly: Un oui de raison à la loi sur les armes. Pascal Décaillet: Un peu de brioche, et un report du Déluge ! Colette Museur: Fascination. Jacques Davier: Tom Petty and the Heartbreakers Plus...

Maurice-Ruben Hayoun: Billet d'Israël post élections

Bons blogs Rémi Mogenet: De l'origine secrète des Mutants. Bruno Hubacher: Brexit du journalisme. Pascal Holenweg: RFFA : tièdes soutiens pour une réforme réchauffée Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après l'accord avec l'UE, Johnson doit convaincre le Parlement
Plus...